Les vendeurs de voitures d’occasion confrontés aux compteurs trafiqués

La fraude au kilométrage d’agents peu scrupuleux est de nouveau d’actualité et toucherait pas moins de 8 à 10% des véhicules d’occasion revendus en Europe. Surtout répandu dans les années 90, ce délit refait surface de façon inquiétante grâce à l’information internet qui rend désormais possible, à n’importe qui et avec peu de moyens, de « rajeunir » de manière trompeuse sa voiture.

voiture occasion

Alors qu’à l’époque, les malfaiteurs étaient principalement des revendeurs de véhicules d’occasion, aujourd’hui, ce sont les revendeurs mêmes qui semblent être victimes de ce fléau et sonnent l’alarme auprès des autorités. Le risque de poursuites judiciaires et de ternir leur réputation place le revendeur dans une situation telle que s’il ne s’aperçoit de rien et vend le véhicule trafiqué et que l’acquéreur constate l’anomalie, il encourt une peine de 2 ans d’emprisonnement et de plusieurs milliers d’euros d’amende.

70% des concessionnaires se disent d’ailleurs et à juste-titre préoccupés par ce phénomène et c’est 40% qui reconnaissent en avoir déjà fait l’expérience après-vente.

Pour avoir une idée de l’ampleur que prend cette triche au compteur, un distributeur anglais indépendant à récemment été inculpé pour avoir manipulé les compteurs des véhicules qu’il revendait pour un total record de plusieurs millions de kilomètres effacés. Selon un contrôle HPI, c’est 1 véhicule sur 20 contrôlés qui a montré un kilométrage discordant.

Mis à part la tromperie qui terni le marché de l’occasion et n’est pas sans graves désagréments pour le conducteur acheteur, ce dernier déboursera au final 2 à 3000€ de plus sur la valeur réelle du véhicule et sera confronté à des frais inattendus. Frais liés notamment aux remplacements de pièces bien avant l’heure prévue, ou pire, à devoir remplacer le moteur suite à une courroie de distribution qui casse parce que son échéance de remplacement kilométrique est dépassée tandis que le compteur disait le contraire. Pour conclure sur cet enchaînement de malheurs qui s’abattra sur l’acheteur de bonne foi, des risques de poursuites lors de la vente de ce véhicule ne sont pas impossibles.

Se protéger contre le risque

Cela est possible en contrôlant l’historique de la voiture. Chaque passage au garage devrait être facturé, daté et le kilométrage devrait être mentionné, c’est l’une des manières les plus simples et crédibles pour établir une cohérence entre le kilométrage du véhicule et son historique. Sans cet historique, la prudence doit prévaloir ! Toutefois, des fraudes minimes ou plus importantes sont possibles d’autant plus que les dates d’entretiens sont espacées. Se méfier aussi des factures et du carnet d’entretien falsifiés, une écriture trop uniforme avec le même tampon à chaque fois peut aussi être le signe d’un faux. Pour certaines marques, modifier le kilométrage n’est pas suffisant, car il y’a un rendu qui se trouve aussi sur la clé ou sur le boîtier de gestion moteur, ce qui permet de déceler la fraude à coup sûr. Vous pouvez également, sur demande auprès du contrôle technique, obtenir les kilométrages relevés lors des contrôles techniques précédents. Sur présentation des documents de propriété du véhicule, cette demande d’information est faisable depuis le site web :www.utac-otc.com

Deux nouvelles raisons de préférer une voiture neuve à une occasion

Acheter une voiture neuve est rarement une bonne affaire si on la paye au prix catalogue, mais deux nouvelles et très convaincantes raisons de préférer une voiture neuve à une occasion prennent de plus en plus de poids dans la décision d’achat des consommateurs les mieux informés.

Deux nouvelles raisons de préférer une voiture neuve à une occasion

En général, on choisit d’acheter une voiture d’occasion (appelée dans le jargon technique « VO ») pour l’une de ces deux raisons :

1. On sait que le véhicule neuf (« VN ») perd 30% de sa valeur dès qu’on quitte le concessionnaire au volant de notre nouvelle voiture et donc on préfère acheter un « VO » récent qui a déjà été amorti dans sa première année (tout le monde ne connait pas encore les sites d’achat groupé comme Autoreduc.com :) )

2. On a un budget très limité et on ne veut pas prendre un crédit pour acheter un VN ou on préfère, avec ce budget, accéder à une catégorie supérieure à celle que l’on pourrait accéder en achetant du neuf.

Certains consommateurs se laissent convaincre par la ‘LOA’, ou location avec option achat, appelée aussi ‘leasing’. Ces consommateurs préfèrent payer plus cher pour ne pas avoir à immobiliser de l’argent dans une voiture. Nous avons déjà expliqué dans ce blog ce que nous pensons de la LOA : même si les conditions paraissent intéressantes vous n’aurez jamais le même prix que si vous négociez une bonne réduction en payant votre véhicule cash.

Deux nouvelles raisons de préférer une voiture neuve à une occasion

 

Avant de choisir une LOA, il convient d’être très prudent et ne pas hésiter à demander du conseil à un ami économiste. Des études montrent que plus de 40% des consommateurs ne savent pas faire la différence entre un leasing et un financement. N’ayez donc pas honte de demander de l’aide, ce n’est pas pour rien que la loi oblige à mettre un long texte de mise en garde sur chaque proposition de LOA…

Ceux qui font une réflexion approfondie (et n’ont jamais entendu parler d’AutoRéduc), décident donc d’acheter un VO. Les risques connus et plus ou moins acceptés étaient, jusqu’à présent :

1. De tomber sur un véhicule qui est passé par un grand nombre de conducteurs. C’est le cas des VO vendus par les marchands : ce sont, en général, des « buy-backs » (véhicules de location repris par le constructeur et revendus par son réseau de concessionnaires) ou des véhicules de location vendus aux marchands à travers les sociétés d’enchères.

Un conseil : évitez d’acheter un ancien véhicule de location : avez-vous déjà vu quelqu’un s’amuser à passer les vitesses sans embrayer ou faire des « drifts » avec une voiture de location ? tout est dit…

Deux nouvelles raisons de préférer une voiture neuve à une occasion

Si, par contre, vous décidez d’acheter à un particulier, le véhicule n’aura dans ce cas même pas les 3 mois de garantie obligatoires du marchand et la tentation sera grande pour le propriétaire de ne pas vous signaler tous les défauts du véhicule (s’il le vend c’est en général pour une bonne raison « mécanique », comme vous pouvez le constater dans les commentaires de cet article : http://blog.autoreduc.com/comment-se-deroule-une-reprise-de-voiture)

Mais, dernièrement, deux nouvelles raisons de ne pas acheter une voiture d’occasion prennent de plus en plus de poids dans les décision d’achat des consommateurs avertis et peuvent s’avérer être très convaincantes :

Deux nouvelles raisons de préférer une voiture neuve à une occasion

1. Les bactéries. Vous savez, ces microbes que l’on ne voit pas et qui nous font tomber malades ? les VO et les voitures de location en sont pleins ! E-coli, bactéries fécales, flux humains… la totale !

Je ne sais pas vous, mais personnellement je ne supporte pas que le boulanger touche le pain que j’achète avec la même main qui touche l’argent, alors acheter un VO, je ne dis pas non mais je prendrais des mesures…

Appelez cela une phobie mais pour moi c’est une question de pure logique : saviez-vous qu’il y a plus de bactéries dans l’argent que sur les toilettes ? C’est une question de bon sens et d’hygiène.

Deux nouvelles raisons de préférer une voiture neuve à une occasion

Le programme de TV de la BBC « Top Gear » a fait analyser plusieurs voitures d’occasion et les résultats furent stupéfiants, à tel point que maintenant j’hésite même à louer une voiture quand je vais en vacances : bactéries fécales, E-Coli, restes de flux étaient présents dans toutes les voitures analysées !

Allez-vous vraiment mettre vos enfants dans cet environnement ? et vous-même, pourrez-vous aller travailler à l’aise dans votre ‘nouvelle’ voiture en sachant cela ? Certes, vous pouvez désinfecter le volant, le pommeau de vitesses et les poignées de portières, mais les sièges et les conduits de ventilation ?

Deux nouvelles raisons de préférer une voiture neuve à une occasion

Vous croyez que j’exagère ? Aux, US, la chaîne NBC News a réalisé une étude très sérieuse : une équipe a loué 8 voitures en Floride et les a faites analyser. Le labo a trouvé, dans presque toutes les voitures, des bactéries pouvant être dangereuses pour la santé. Consulté par la chaîne, le docteur Robert Glatter, du Lenox Hospital à New York, a affirmé : ‘Ceci est un vrai signal d’alarme pour les Etats-Unis, nous parlons de diarrhées, vomissements et déshydratation pouvant causer de sérieux problèmes’. Les journalistes ont été particulièrement impressionnés par les bactéries trouvées sur les sièges pour enfants des voitures de location…

2. La deuxième raison d’acheter un véhicule neuf remisé plutôt qu’un VO est le kilométrage. Je ne parle pas du fait que les VO aient beaucoup de kilomètres au compteur, mais que les compteurs soient de plus en plus « trafiqués« . Il est en effet de plus en plus facile et fréquent (incroyablement) de retoucher les kilomètres grâce aux fameuses « valises » électroniques des constructeurs, à tel point qu’on estime à plus de 10% le nombre de VO retouchés en France ! Sachant que le kilométrage influence fortement la valeur du VO, vous avez intérêt à bien vous renseigner sur l’origine du VO que vous allez acheter, d’autant plus que seuls les 2 derniers titulaires apparaissent sur le Certificat d’Immatriculation du véhicule.

Deux nouvelles raisons de préférer une voiture neuve à une occasion

Le Boncoin : très pratique pour vendre sa voiture mais plus risqué pour en acheter une

Cette situation est devenue tellement alarmante que certains pays réclament à l’UE une réaction législative urgente.
On se demande aussi pourquoi les constructeurs ne font rien pour modifier ces failles (croyez-nous, c’est possible). Si j’étais le Président de BMW, par exemple, je ferais une de mes priorités de rendre mes voitures impossibles à « trafiquer » ; cela donnerait à ma marque un avantage compétitif très considérable sur la valeur résiduelle de mes voitures.
En conclusion, si vous voulez acheter une voiture d’occasion (ou même louer une voiture), désinfectez-la soigneusement, ou achetez plutôt une voiture neuve remisée à -40% chez AutoRéduc :)