La Tesla model S aura le mode « absurde » : 0 à 100 km/h en 2.8 s.

C’est, comme d’habitude maintenant, par un simple tweet, que le fondateur d’Elon Musk annonça hier d’importantes nouveautés concernant sa marque de voitures électriques Tesla.

La Tesla model S aura le mode "absurde" : 0 à 100 km/h en 2.8 s.

Et ces nouveautés vont combler les fans du constructeur automobile, puisqu’elles sont nombreuses et variées :

La Tesla model S P85D était déjà connue pour son bouton « insane », ajouté l’année dernière et qui permet de passer en mode « très sportif » avec une accélération de 0 à 100 en 3.1 secondes.

Elon Musk a estimé que ce n’était pas assez et, très habilement, a lancé aujourd’hui le mode « ludicrous », ou « absurde » en français.

Cette nouvelle « update » permet d’atteindre 1,1 G, « soit plus d’accélération qu’en tombant dans le vide », explique le CEO, « c’est comme si vous aviez votre propre montagne russe », ajoute-t’il.

La Tesla model S aura le mode "absurde" : 0 à 100 km/h en 2.8 s.

Cela dit, il ne s’agit, cette fois, plus d’une simple « update » du programme du véhicule mais d’un vrai « tuning » payant. La raison est que la marque californienne a dû développer de nouveaux fusibles qui ne fondent pas à cause de l’accélération…

Le tuning coûtera 5000 $ pour les propriétaires de la Tesla S et sera une option de 10000 $ pour les nouveaux acquéreurs.

Tesla confirma également l’arrivée de la Tesla X pour dans 2 mois, ainsi que la Model 3, le nouveau modèle le plus abordable de Tesla, qui sera lancé dans 2 ans.

Dernière surprise, le constructeur californien annonce également l’arrivée d’un nouveau Roadster qui permettra de mettre en valeur le nouveau mode « absurde ».

Le Model X sera exactement comme annoncé par Elon Musk il y a 2 ans

Le Model X sera exactement comme annoncé par Elon Musk il y a 2 ans

 

 

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla

Nous découvrons les premières images de la plus grande usine de batteries au monde, que Tesla a commencé à construire dans le Nevada. Cette usine permettra à Tesla de devenir le leader incontesté de la production et recyclage de batteries.

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla

Ce que vous voyez ne représente que 20% du chantier ! On devine maintenant l’ampleur faramineuse du projet qui va générer des milliers d’emplois au Nevada. Le constructeur californien, qui lance cette année son très attendu Modèle X, semble réaliser avec succès tout ce qu’il entreprend. En effet, non contente de produire la meilleure voiture au monde, la firme de Palo Alto, en Californie, semble avoir pris définitvement une longueur d’avance face aux constructeurs automobiles traditionnels. Preuve de sa capacité d’exécution exemplaire est qu’elle a réussi là où Better Place avait échoué, à savoir le changement de batterie robotisé.

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla

Le directeur du chantier, J. B. Straubel, ci-dessus, accueillait Elon Musk, le PDG de Tesla (ci-dessous). Tesla produira des batteries pour 500000 véhicules électriques en 2020 mais également des batteries domestiques. Après avoir secoué le monde de l’automobile Premium, l’entrepreneur sud-africain entend attaquer le marché énergétique domestique, notamment au moyen de sa participation dans l’usine de plaques photovoltaïques SolarCity, fondée par ses cousins.

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla

La Giga-usine de batteries de Lithium-ion coûtera à Tesla 5 milliards de dollars, dont 1,3 seront apportés par l’Etat de Nevada. Le constructeur californien entend ainsi s’assurer le leadership dans la production de batteries, ce qui lui donnera certainement un accès privilégié aux terres rares qui risquent de faire rapidement défaut. En effet, Tesla travaille déjà sur des batteries au graphène, le matériau du futur.

Après avoir révolutionné la construction automobile ainsi que sa distribution, Elon Musk vendra-t-il Tesla à Apple pour pouvoir se consacrer à ses autres projets ? Nous parions que oui. Qu’en pensez-vous ? :)

gigafactory-tesla