Ce tweet à un milliard n’est pas un poisson d’avril !

AutoRéduc n’était pas le seul, mercredi dernier, à faire un gros poisson d’avril à ses fans. Mais, chez certaines start-ups, les conséquences peuvent aller très loin. En effet, cette dernière semaine de mars, le constructeur automobile Tesla se valorisait d’un seul coup un milliard de dollars en bourse suite à un mystérieux tweet de son PDG Elon Musk, annonçant la prochaine sortie d’un nouveau et mystérieux produit.

Le tweet à un milliard qui était un poisson d'avril !

Suite au tweet du PDG sud-africain, les médias s’affolèrent et beaucoup de « gourous » s’aventurèrent à deviner quel serait le mystérieux produit annoncé. De notre côté, nous pensons qu’il s’agit de la nouvelle batterie domestique de Tesla, qui pourrait se recharger à l’énergie solaire, mais nous reviendrons là-dessus dans un autre article.

Le buzz généré par le tweet d’Elon Musk fut énorme et l’on peut maintenant affirmer sans réserves qu’un CEO se doit d’être présent dans les « social media ».

Mais, voilà que le 1er avril, une heure avant le fermeture de la bourse, Tesla annonce la Tesla modèle W, un très gros poisson d’avril du constructeur, se moquant d’Apple (qui a « piqué » une centaine d’ingénieurs à Tesla et semble vouloir construire une voiture électrique), avec une montre « Big Ben » que l’on peu catégoriser de « massive ». Les investisseurs s’affolèrent presque autant que la semaine dernière, avant de lire entièrement le communiqué et de réaliser qu’il s’agissait d’une plaisanterie.

Le tweet à un milliard qui était un poisson d'avril !

Un poisson d’avril un peu décevant, compte tenu des moyens du constructeur californien, mais néanmoins sympathique, bien que les médias n’aient pas trop apprécié cette moquerie, vu le manque de réactions depuis la découverte du poisson :)

Quant à vos serviteurs, nous attendons le 30 avril pour vous informer du très attendu nouveau produit de Tesla !

AutoRéduc livrera ses voitures par drone

Le site de vente de voitures en ligne dévoile un système de livraison à domicile par drone d’ici fin 2016.

AutoRéduc livrera ses voitures par drone

Le PDG d’Autoréduc, José Senent, qui se prend un peu pour l’ Elon Musk français, a dévoilé, vidéo à l’appui, un système de livraison de voitures à domicile par drone que le distributeur de voitures en ligne veut mettre en place dans un futur proche. « Je sais que cela ressemble à de la science-fiction. Mais ce n’en est pas », a déclaré José Senent dans l’émission « 30 Minutes ».

Avec ce nouveau système de livraison, appelé Prime Street, un acheteur pourra recevoir son nouveau véhicule à son domicile partout en France en moins de 3 heures.

La startup française annonce avoir signé un contrat avec le constructeur russe Sikorsky et le fabriquant de drones Digital Works Aircraft, pour produire un drone géant porte-voitures spécialement adapté pour la livraison de SUV et autres berlines.
Le site de vente de voitures en ligne dévoile un système de livraison à domicile par drone d'ici fin 2016.
Sur la vidéo de démonstration, on voit un hélicoptère Sikorsky livrant de façon autonome une voiture depuis les entrepôts d’AutoRéduc jusqu’au client, vivant dans un rayon de 1000 kilomètres et ayant passé commande sur le site Autoreduc.com.
Ce programme, baptisé « Autoréduc Prime Street », pourrait être complètement opérationnel d’ici quatre à cinq ans, selon M. Senent. « Nous livrons déjà nos véhicules à domicile sur camion porte-voiture avec mise en main personnalisée » affirme le PDG, mais le nouveau système requiert notamment de l’approbation des autorités de l’aviation, qui interdisent jusqu’à maintenant toute circulation de drone géant en Europe.

Paris, le 1er avril 2015

Automobile : le parti socialiste vend ses voitures sur Autoreduc.com

Le Parti socialiste, qui vient de perdre aux municipales, a décidé de se séparer sur Internet d'une partie de son parc automobile. I (Capture d'écran AutoRéduc)


Le Parti socialiste, qui vient de perdre aux municipales, a décidé de se séparer sur Internet d’une partie de son parc automobile. I (Capture d’écran AutoRéduc)

La nouvelle a été annoncée ce matin par le nouveau premier ministre, Manuel Valls : suite à sa déroute aux élections municipales, le Parti socialiste a décidé de faire le ménage en vendant sur le site internet Autoreduc.com près de 200 berlines « que le Parti ne considère plus comme indispensables ».

 

Des Citroën, des Peugeot mais aussi des Renault et une Volkswagen Combi sont proposées aujourd’hui uniquement, en vente privée, sur le site de la start-up parisienne spécialisée dans les ventes événementielles de voitures neuves et d’occasion.

 

« L’idée nous est venue suite à l’annonce du gouvernement italien déclarant,  il y a quelques jours, vouloir mettre en vente sur Ebay 1500 voitures de fonction«  explique le directeur des ventes d’AutoRéduc, Jean de Laremise,  »lorsque nous avons vu les résultats des municipales nous avons immédiatement contacté le parti socialiste qui a rapidement accepté notre offre, comprenant l’opportunité que nous lui apportions, non seulement de renflouer rapidement les caisses mais aussi de donner un exemple d’austérité aux électeurs » précise le dirigeant de la start-up « automobilière ».

 

       Le gouvernement italien a mis en vente 1500 berlines sur Ebay

Le gouvernement italien a mis en vente 1500 berlines sur Ebay

Contrairement au gouvernement italien, ce ne seront pas des Maserati ni des Jaguar qui seront vendues sur AutoRéduc, mais des voitures bien plus sobres, comme la Citroën C5 ou encore une Combi Volkswagen de 1988 valorisée à 1000 euros, appartenant à l’ancien Premier Ministre Ayrault.

 

Pour le PS, le choix d’utiliser internet pour effectuer cette vente permet « de montrer que le gouvernement écoute les français et que nous avons la volonté de montrer l’exemple, avec l’austérité et la réactivité qui caractérisent les Startups comme AutoRéduc« , précise le gouvernement, « afin d’assurer la transparence des procédures et d’inverser la tendance négative de la pente croissante de la courbe du chômage » (dixit).

 

Le parti socialiste entend ainsi se débarrasser de 80% de son parc automobile et ce de façon immédiate. Pour cela, il a choisi le site d’achat groupé de voitures www.autoreduc.com spécialisé dans les ventes événementielles d’automobiles. La startup parisienne a donc rapidement organisé une grande vente privée, ouverte uniquement aujourd’hui 1er avril jusqu’à minuit, à des prix défiant toute concurrence. Cette vente étant réservée aux membres du parti communiste uniquement, il faudra renseigner le numéro de son carnet du parti pour y accéder.

 

Autre avantage : cette vente par internet doit montrer la volonté du gouvernement d’encourager l’économie participative, une valeur très socialiste qui monte ». Ces véhicules étaient auparavant vendus sur le site « webenchères » avec tout le matériel d’occasion des mairies et communes.

 

Les internautes ont donc jusqu’à minuit pour acquérir deux centaines de voitures du parti socialiste français. Ils pourront y trouver par exemple les véhicules de fonction des anciens maires de Toulouse, Quimper, Reims, ou encore Tours ou Valence et 55 autres grandes villes.

 

Le succès de l’opération est garanti d’avance : « En ces temps de crise et de rigueur budgétaire, on demande beaucoup d’efforts aux contribuables. Il est donc normal qu’en retour ces derniers soient attentifs à la bonne utilisation de leurs impôts, qu’ils demandent des comptes à leurs élus et que ceux-ci coupent certaines dépenses » nous explique un électeur du PS.

 

Le FN a également contacté AutoRéduc pour acheter groupé des voitures strictement Made in France pour ses nouveaux maires. Le site leur a déjà promis une importante réduction, vu le nombre de maires élus dans ces dernières municipales…

 

L’UMP n’a quand à elle pas souhaité préciser le genre de voitures commandées sur AutoRéduc…

 

AutoRéduc.fr

 

Restez informé : inscrivez-vous gratuitement aux bons plans et affaires d’AutoRéduc

 

Erratum 1 : L’ancien Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, a souligné qu’il ne se séparera pas de sa Combi Volkswagen de 1988, véhicule qui a pour lui une valeur plus sentimentale que réelle, puisqu’elle est valorisée à 1000 euros. Bien que ce véhicule mythique, dont la commercialisation a finalisé en 2013, consomme bien plus que les 2 litres au 100 km qu’il souhaitait voir dans les voitures dans dix ans, en réalité nous avons appris de source sûre que la vraie raison est que l’ancien premier ministre ne veut pas se retrouver à utiliser les VTC dont il a gelé les immatriculations.

 

Erratum 2 : dans le paragraphe 6 nous avons écrit « communiste » quand nous voulions dire « socialiste ».

Tesla veut relancer la marque « La jamais Contente »

Tesla-veut-relancer-la-marque-La-jamais-contente-4

Tesla veut relancer la marque « La jamais contente »

Selon le journal américain Autoweek, le constructeur de voitures électriques Tesla aurait racheté la mythique marque « La Jamais Contente » pour en faire son étandard de luxe. Tesla souhaite relancer cette ancienne marque comme l’a fait Volkswagen avec Bugatti. Selon le fondateur de Tesla, M. Elon Musk, « Cette marque mythique nous permettra de commercialiser un modèle de luxe encore plus prestigieux que la Bugatti Veyron, et quelle meilleure idée que de redonner vie à  la première voiture qui a dépassé les 100km/h ».
Tesla-veut-relancer-la-marque-La-jamais-contente-1
La « Jamais contente« , une des premières voitures de l’histoire, qui plus est était en effet à traction électrique, fut construite par un ingénieur en électricité belge installé à Paris, M. Camille Jenatzy en 1899 pendant une des périodes les plus brillantes de l’industrie française. Ce véhicule révolutionnaire pour l’époque avait deux moteurs électriques qui développaient une puissance de 68ch pour un poids total du véhicule de 1450 kg. La Jamais Contente fut également le véhicule le plus aérodynamique de l’histoire, puisque son créateur lui avait expressément donné une forme de torpille, non seulement pour aller plus vite mais aussi pour distinguer sa marque face à la concurrence en « créant le buzz ».
Tesla-veut-relancer-la-marque-La-jamais-contente-3
Tesla prétend vouloir en faire d’ici 5 ans la voiture électrique la plus puissante au monde pour concurrencer la future Porsche 918. Selon M. Musk, le nom « La Jamais Contente » est idéal car « il correspond bien à l’esprit des clients qui pourront s’offrir ce modèle, puisque s’ils ont les moyens de se la payer c’est bien parce qu’ils ne sont jamais satisfaits« .
L’extravagant PDG de Tesla, qui est aussi cofondateur de Paypal et fondateur de Space X, annonce qu’il entend utiliser pour la Jamais Contente le même matériel qu’à l’époque, un matériel que même de nos jours nous pourrions qualifier de futuriste : le Partinium, un alliage d’aluminium, de tungstène et de magnésium laminé.
Bien qu’aux US elle sera aussi appelée, « The Never Happy », la Jamais Contente gardera son appellation française, car selon Elon Musk « elle correspond tout à fait au caractère râleur des français ».
Tesla-veut-relancer-la-marque-La-jamais-contente-2

Google met un aveugle au volant de sa voiture sans pilote!

Ceci pourrait sembler notre poisson d’avril en ce 1er avril mais pas du tout. Si vous avez du mal à imaginer Google piloter une voiture qui fait toute seule son chemin dans du vrai trafic, regardez cette vidéo avec un homme aveugle qui fait ses courses avec la voiture de Google assis à la place du pilote. Steve Mahan dit dans cette vidéo qu’il est “bien au-delà d’être légalement aveugle” avec 95 % de perte de sa vision, il achète des tacos depuis le drive-thru, va chercher son linge au pressing, et parle de combien cette promesse d’indépendance est importante pour lui.

Google a divulgué cette vidéo cette semaine, avec un compteur kilométrique : sa voiture autonome a déjà réalisé 200 000 miles (presque 322 000km) avec tout le pilotage dirigé informatiquement. L’entreprise a préventivement averti les spectateurs que M. Mahan a pris “un itinéraire programmé”. “Nous avons organisé ce test en tant qu’expérience technique, mais nous pensons que c’est aussi prometteur au regard de ce que peuvent être les technologies autonomes qui pourront un jour être offertes si les normes de sécurité sont respectées,” disait Google dans son communiqué.

Un grand chamboulement de la mobilité en perspective! Attendons de voir la première voiture de Apple… Une pensée pour Steve Jobs qui ne pourra pas la créer malheureusement.