Les acheteurs de voiture français demandent plus de transparence sur le Net !

93 % des acheteurs de voitures français demandent des prix plus clairs
sur internet.

Selon une récente étude d’Accenture, l’industrie automobile doit offrir aux consommateurs une meilleure expérience d’achat en ligne.

Les consommateurs estiment que de meilleurs outils de Marketing automobile online augmenteraient la vitesse du processus d’achat d’un véhicule

Une récente étude à niveau mondial réalisée par Accenture révèle que les consommateurs se tournent vers un mix de services en ligne et hors ligne pour prendre leurs décisions d’achat de voiture, car les sites Web de l’industrie ne parviennent pas à satisfaire entièrement leurs besoins.

L’enquête réalisée auprès de 13.000 conducteurs dans 11 pays révèle que les consommateurs pensent que le processus d’achat de voiture serait plus simple et plus rapide si le contenu des sites Web de l’industrie automobile était mieux adapté et plus pertinent à leurs propres préférences d’achat de voiture et si l’industrie adoptait des innovations technologiques comme le chat et le mobile, qui sont largement utilisés dans les autres secteurs du retail en ligne.

Parmi les automobilistes qui effectuent des recherches sur le Net pour acheter une voiture, 78% d’entre eux affirment consulter au moins six sites et 15% disent parcourir plus de 20 sites différents pour obtenir l’information qu’ils recherchent. En outre, 75% avouent consulter encore les médias traditionnels pour obtenir l’information relative à l’achat d’une voiture neuve.

Accenture estime que ces résultats montrent une faiblesse dans le marketing online des sites des fabricants et distributeurs automobiles. 80 % des internautes souhaitent avoir une expérience plus intuitive et un contenu personnalisé et 75 pour cent demandent une simplification de l’obtention des informations recherchées. Trois quarts des interviewés voudrait voir des outils de comparaison simplifiés et 68 % verraient bien pouvoir « chater » en ligne avec un vendeur, un service que fournit déjà Autoreduc.com depuis 2011.

« Les consommateurs estiment que l’industrie automobile est en retard en ce qui concerne l’expérience client, qui doit être plus cohérente, autant dans un processus de vente en ligne que classique », affirme Luca Mentuccia, Directeur Général du groupe Accenture Automobile. «Les consommateurs exigent clairement une meilleure expérience en ligne, du conseil et une vraie personnalisation de l’expérience client lors de l’achat d’une voiture, avec une mise en relation vers le concessionnaire lorsque il est prêt à visiter celui-ci. » Un service dans la ligne de celui que fournit Autoreduc.com, puisque nous renvoyons le client vers le concessionnaire avec le coupon de réduction acheté sur le site. Monsieur Mentuccia rajoute : « À une époque où les grands retailers du Net commencent à utiliser des algorithmes pour prédire ce que les visiteurs veulent trouver sur leur site, les constructeurs automobiles devraient être mieux à même de façonner leurs contenus pour les centrer sur l’utilisateur » (customer-centric).

Selon l’enquête de Accenture, la majorité des sondés (88 %) aimeraient trouver des prix plus clairs pendant leur processus d’achat et 77 % aimeraient pouvoir utiliser un moyen plus simple pour configurer leur véhicule. En outre, 76 pour cent d’entre eux souhaitent pouvoir comparer des options et 75 % demandent des sites spécifiques pour technologie mobile comme smartphone ou tablette. Enfin, 74 pour cent désirent une meilleure navigation dans les sites des concessionnaires pour avoir accès aux stocks. Une preuve que les consommateurs veulent de la disponibilité immédiate comme sur Autoreduc.com et ne sont pas disposés à attendre des mois pour la livraison de leur voiture neuve.

Mentuccia affirme aussi que les acheteurs de voitures sont très ouverts à des offres de service après-vente et entretien et à des programmes de fidélité. « Le succès de ces programmes pourrait être amélioré par l’utilisation de pages d’accueil personnalisées selon le profil démographique, les préférences personnelles et les visites antérieures. Notre étude montre que les consommateurs estiment que l’industrie automobile a encore un long chemin à parcourir pour améliorer son marketing online.  »

Les sites de Marketing Online sont l’avenir de la vente de voitures sur le Net !

Toujours d’après l’étude, 82 pour cent des interrogés disent qu’une nette amélioration du marketing online est nécessaire dans l’industrie automobile et que son amélioration permettrait de réduire le temps investi dans l’achat d’un véhicule neuf. En outre, plus des trois quarts des internautes (76 pour cent) affirment que le secteur de l’automobile a également un retard considérable par rapport à d’autres secteurs dans l’utilisation de certains outils comme la vidéo et le showroom virtuel à 360 degrés.

Accenture calcule un potentiel d’augmentation des ventes online de voitures de un à deux pour cent rien qu’ avec l’amélioration des outils de marketing online !

Des différences importantes par pays.

Les Américains utilisent beaucoup les médias sociaux, les Italiens sont moins intéressés par les sites Web des constructeurs et les Allemands veulent pouvoir chater en ligne avec le concessionnaire.

L’étude d’Accenture a interrogé les consommateurs des marchés développés et émergents. Dans tous les pays, la croissance d’Internet a généré une exigence accrue des acheteurs d’automobiles pour une expérience d’achat online satisfaisante et montre à quel point il est
important pour les constructeurs automobiles et les concessionnaires de pouvoir répondre à la demande provenant du mobile et du Net.

Il y a des différences très intéressantes selon les pays étudiés :

Les conducteurs américains sont les plus attirés par le « social media » lors de l’achat d’une voiture : 94 pour cent d’entre eux consultent des medias online dans leur recherche. C’est énorme comparé par exemple avec les 58 pour cent des Indiens, la moyenne étant de 75 %. Les acheteurs chinois sont les plus nombreux, avec 82 %, à utiliser la toile pour rechercher de nouveaux modèles ou être au courant des nouveautés technologiques. Par contre ils sont les moins nombreux (76 %), à utiliser Internet pour rechercher des pièces de rechange. Les acheteurs allemands (81 %) sont les plus nombreux à vouloir communiquer online. Par contre seulement 58 pour cent des conducteurs de Malaisie et 59 pour cent des conducteurs indiens ont trouvé intéressante cette possibilité. Curieusement, le pays dont les consommateurs montrent la plus grande disposition à effectuer tous le processus d’achat d’une voiture en ligne est la Corée du Sud. Un incroyable 96 % des sud-coréens affirment qu’ils aimeraient pouvoir acheter online non seulement le
véhicule mais tous les services associés, comme l’assurance, le financement, les démarches de documentation et aimeraient même se faire livrer le véhicule chez eux. Les consommateurs indiens de l’autre côté sont les moins intéressés par l’achat d’un véhicule en ligne. Ils ne sont que13 %. Les américains sont au même niveau que les européens avec 37% déjà (!) Un autre chiffre incroyable : 33 % des Américains visitent plus de 20 sites web pour acheter une voiture ! Certaines études estiment à plus de 24 heures nettes le temps passé en moyenne à rechercher des informations sur le Net. C’est une des raisons pour lesquelles nous ne proposons que des deals de voitures au meilleur prix du marché et disponibles immédiatement.
Pour ce qui est de l’utilisation des sites des constructeur dans la recherche d’achat d’un véhicule, les italiens sont étrangement les moins enclins à y accéder (60%), pour 84 % des sud coréens et 72 de la
moyenne générale.
Les français et les brésiliens sont ceux qui réclament le plus une plus grande transparence dans les prix affichés avec, tenez-vous bien, 93 % des personnes interrogées ! Une bonne raison pour nous de continuer à proposer des deals au meilleur prix garanti.

Pour ce qui est de la recherche de conseil et de l’influence dans la décision d’achat d’une voiture, les interviewés estiment que chacune des différentes sources avait le même poids : sites des constructeurs, famille et recommandations des amis et medias sociaux représentent entre 53 et 59%. A noter que les médias sociaux influent déjà presque autant que la famille : 56% contre 59% !

Selon Monsieur Mentuccia cette répartition est due à l’extrême mesure avec laquelle les acheteurs analysent leur achat.
Une des phrase les plus intéressantes de Mentuccia est celle-ci : « Les consommateurs sont dans un état permanent d’évaluation de la possibilité d’un achat, ce qui change les limites traditionnelles du marketing et de le fidélisation du client. Avec une meilleure utilisation des technologies numériques, les constructeurs et les distributeurs pourraient mieux interagir avec leurs clients et exercer une plus grande influence dans le processus d’achat en ligne.