Volkswagen et Mercedes ne veulent plus de Google dans leurs voitures

Google est partout de nos jours : à la maison, dans nos bureaux et, depuis peu, dans nos voitures également. Certains constructeurs automobiles s’inquiètent de la répercussion de la présence du géant américain sur leur secteur et commencent à utiliser leur pouvoir médiatique pour protéger leur « turf ». C’est le cas en Allemagne, où les deux constructeurs VW et Mercedes-Benz ont prévenu qu’en laissant Google intégrer nos voitures, on lui donnera accès à une quantité énorme d’informations personnelles et que la vigilance doit être de mise.

Volkswagen et Mercedes ne veulent plus de Google dans leurs voitures ?

Il est vrai que la crainte peut être justifiée, lorsqu’on sait, par exemple, que Google est l’un des premiers investisseurs de la startup Uber. La perspective peut même être effrayante si l’on en croit Elon Musk, le fondateur de Tesla et Space X, pour qui la rapidité d’apprentissage exponentielle de l’intelligence artificielle pourrait rendre celle-ci incontrôlable avant 5 ans ! Une alerte qu’il ne faut pas prendre à la légère, car Elon était un « business angel » (premier investisseur) dans une startup à la pointe de ce secteur, rachetée depuis par… Google.  Elon dit que l’intelligence artificielle est un secteur sur lequel de grands groupes technologiques travaillent secrètement et que le public serait sidéré s’il connaissait l’état d’avancement de l’ IA. A titre d’exemple, sachez que Google vient d’annoncer une technologie capable de reconnaître et décrire avec précision tous les éléments d’une image. Stephen Hawking affirme carrément : «le développement de l’intelligence artificielle complète pourrait signifier la fin de l’humanité».

Mais revenons à l’automobile : le problème, selon les constructeurs, vient de la façon dont Google utilisera les données personnelles. Le site Automobile News Europe, citant le PDG de Mercedes-Benz Daimler explique : « Google essaie d’accompagner les personnes tout au long de leur journée, pour générer des données et ensuite utiliser ces données pour réaliser un profit économique. C’est  là où un conflit avec Google semble annoncé. C‘est là que nous avons besoin de négocier ». Le PDG de VAG, de son côté, lançait récemment un appel, lors du dernier Cebit, à « une union sacrée des constructeurs automobiles » pour protéger la privacité des consommateurs face à Big Brother et les Etats « Nannys ». Le terme « union sacrée » nous rappelle justement la « Open Automotive Alliance« , qui regroupe quelques 25 constructeurs autour de Google et contre laquelle les 2 constructeurs allemands semblent se retourner maintenant.

Daimler et VAG, plutôt que d’avoir l’ennemi Google dans leurs voitures, aimeraient évidemment pouvoir utiliser leurs propres systèmes pour rester connecté en déplacement. Curieusement, VW a été, au départ, très positif au sujet de la présence de Google dans ses véhicules et en particulier avec les systèmes de navigation d’Audi, mais la crainte de subir le même sort que les fabricants de téléphones portables se fait ressentir de plus en plus chez les constructeurs automobiles.

Ce n’est, en réalité, pas avec les systèmes eux-mêmes que les constructeurs automobiles ont un problème mais avec leur potentiel de collecte des données. Certains constructeurs, d’ailleurs, commencent seulement maintenant à en saisir l’importance. En effet, les constructeurs français, par exemple, arrêtent de collecter les données lorsque l’abonnement payant de l’automobiliste prend fin, alors que, pendant ce temps, Google annonce le lancement de son API pour Android Auto.

Volkswagen et Mercedes ne veulent plus de Google dans leurs voitures ?

Il y a aussi et surtout, dirions-nous, la crainte de voir Android Auto de Google et CarPlay d’Apple devenir des concurrents des fabricants plutôt que des partenaires leur apportant une amélioration technologique. De plus en plus de spécialistes voient les constructeurs automobiles comme des futurs fournisseurs de hardware, laissant aux géants technologiques la génération de valeur. D’ailleurs, ces derniers pourraient déjà recourir aux équipementiers pour produire leur propre Auto, comme c’est la cas pour la fameuse Google Car, qui a été entièrement conçue et réalisée par une startup rachetée par Google.

De toute évidence, la quantité d’informations qui peut-être collectée est si vaste qu’elle offre beaucoup de possibilités d’abus, mais nous ne voyons pas comment las constructeurs pourraient freiner les géants américains. Ils semblent ignorer que la collecte de données peut se réaliser de multiples façons, comme par votre smartphone, ou même votre OBD (on board diagnostic).

Plutôt que de se focaliser uniquement sur Google, nous devons tous faire plus attention à ce que nous sommes en train de communiquer lorsque nous nous connectons, ou alors ne rien avoir à cacher à Big Brother, ce qui est, certainement, la solution la plus simple pour la plupart d’entre nous. C’est à nos élus de mettre en place et de faire appliquer les meilleures mesures de protection des données et de la vie privée. Des mesures qui doivent aller au-delà du petit site e-commerce et êtres étudiées pour contrer la menace que représentent les fameux GAFA (Google, Facebook, Amazon et Apple).

De manière générale, sachez, cher lecteur, que pour tout ce qui concerne la navigation sur le Net (et bientôt sur la route ;) ) le principe de précaution à suivre est celui que nous répétons toujours chez AutoRéduc, « si c’est gratuit c’est que c’est vous le produit » !

Par @jlsenent, CEO de AutoRéduc.com

Vous avez aimé cet article ? Soutenez-nous en le partageant ;)

Les allemands ont de nouveaux concurrents sur le marché automobile de luxe.

La domination allemande dans l’univers automobile haut de gamme ou « Premium » est largement confirmée par les chiffres : avec 4,7 millions de véhicules vendus de par le monde, les constructeurs BMW, Porsche, Mercedes et Audi représentent à eux seuls 60% des voitures de luxe vendues sur la planète !

Les allemandes face à de nouvelles concurrentes sur le créneau automobile de luxe.

Tandis que des constructeurs de prestige, comme Ferrari et Lamborghini, visent la rareté et l’exclusivité en limitant leur production, les allemandes n’en finissent pas de se décliner en différents modèles et en élargissant leur gamme perpétuellement. C’est ainsi que, pendant que Ferrari se refuse à proposer des berlines ou des SUV, Porsche dévoile ses récentes nouveautés Macan et autre Panamera. Une stratégie qui s’est jusqu’ici avérée rentable, car Porsche, tout comme Audi, BMW et Mercedes, ont vu leurs ventes augmenter d’environ 20% l’an dernier en Chine, leur marché favori face à une Europe quelque peu essoufflée par la crise.

Nouveaux venus

Si la tendance ne s’inverse pas vraiment pour le moment, certains voient déjà pointer le succès des nouveaux arrivants, nouveaux sur le marché chinois mais avec une longue expérience pour quelques-uns. Nissan, avec sa marque Infiniti et Volvo, introduit grâce à son nouveau propriétaire chinois Geely, sont déjà en train de rafler des parts de marché importantes. Le constructeur de véhicules électriques Tesla n’est pas en reste, de même que la nouvelle gamme DS, de plus en plus autonome vis-à-vis de Peugeot-Citroën, accaparent 30% de la croissance du marché haut de gamme pour cette année.

Maserati aussi fait ses marques sur le marché chinois, en quadruplant ses ventes au premier semestre de cette année 2014. Jaguar Land Rover, détenu par l’indien Tata, voit aussi ses ventes progresser grâce au Range Rover Evoque, et lance la Jaguar XE en plus d’un nouveau SUV.

Les allemandes face à de nouvelles concurrentes sur le créneau automobile de luxe.

Conclusion

L’entente et la constitution d’alliances entre certains constructeurs comme pour PSA, ou encore le rachat tout simplement, comme Geely pour Volvo, a permis de faire ressurgir de nouvelles forces qui permettent aujourd’hui que les cartes du marché automobile soient constamment rejouées.

Les voitures de grande qualité ne sont plus produites qu’en Allemagne et l’innovation, fer de lance des nouvelles sorties, semble commencer à faire défaut aux allemandes. C’est ainsi que plusieurs années après les premiers hybrides japonais, puis français, entre autres, les allemandes annoncent tardivement leurs premiers modèles.

Testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Les voitures qui ont longtemps la cote chez leurs propriétaires

Que pensent les conducteurs trois années après avoir acheté une voiture neuve ? La satisfaction est-elle au rendez-vous ? Est-elle la même, qu’ils aient opté pour une Porsche ou une Toyota, par exemple ?

JD Power, analyste spécialisé dans les études de fiabilité des voitures, nous donne l’aperçu des problèmes auxquels les propriétaires de voitures ont été confrontés sur les trois premières années après l’achat.

Les critères de l’étude se répartissent comme suit : 27% pour l’attractivité du véhicule qui comprend la performance, le design, le confort et les fonctionnalités, 25% pour le coût d’entretien qui comprend la consommation de carburant, l’assurance et les frais de service ou réparation, 24% pour la qualité et la fiabilité du véhicule et, enfin, 23% pour la satisfaction du service.

Les voitures qui ont longtemps la cote chez leurs propriétaires

Selon JD Power, le pourcentage total des acheteurs de véhicules sur le marché allemand (et par extension européen, pour sa relative similarité en ce qui nous concerne) utilisant internet pour acheter leur véhicule a augmenté de 72% en 2014 et de 70% en 2013. Le choix d’offres de voitures sur Internet est si vaste en offres et en fournisseurs qu’il fera perdre, aux concessionnaires les moins compétitifs, l’essentiel de leur clientèle de proximité.

Les marques qui récoltent le plus de satisfaction sur une échelle de 1000 points sont :

- Porsche (835 pts)

- Toyota et Volvo (818 pts)

- Mercedes (811 pts)

- Skoda (805 pts)

- Mitsubishi (800 pts)

- Volkswagen (799 pts)

- Mazda (794 pts)

- BMW (793 pts)

- Kia (790 pts)

- Mini et Seat (789 pts)

- Audi (786 pts)

- Nissan (781 pts)

- Honda (779 pts)

- Peugeot (778 pts)

- Ford (777 pts)

- Suzuki (776 pts)

- Opel (774 pts)

- Smart (774 pts)

- Citroën (772 pts)

- Hyundai (769 pts)

- Renault (766 pts)

- Dacia (756 pts)

- Chevrolet (731 pts)

- Fiat (729 pts)

Porsche occupe la première place de ce classement avec ses 835 points réalisés grâce à l’accent que la marque porte sur ​​la qualité, la fiabilité et l’attrait de ces véhicules. Ce n’est pas pour rien que l’on dit que la Porsche est la seule « Supercar » pour tous les jours. Toyota et Volvo sont à ex-aequo avec 818 points chacun, suivis par Mercedes-Benz avec 811 points. Notons qu’il s’agit là d’une moyenne que les marques récoltent sur l’ensemble de leurs modèles évalués. Ainsi, pris à part, c’est la Toyota Avensis qui reçoit le meilleur score de 848 points et occupe la première place dans le segment des berlines de taille moyenne, suivie par la Skoda Superb, avec 840 points et la Mercedes Classe C avec 820 points.

Voici les autres résultats de l’étude de JD Power pour l’Allemagne, par catégorie :

Les voitures qui ont longtemps la cote chez leurs propriétaires

Mini-citadines :

- Volkswagen up! (825 pts)

- Toyota Aygo (801 pts)

- Smart Fortwo (774 pts)

Citadines polyvalentes :

- Toyota Yaris (823 pts)

- Citroën DS3 (814 pts)

- Kia Rio (813 pts)

Berlines compactes :

- Seat Leon (823 pts)

- Kia Cee’d (812 pts)

- Toyota Auris (811 pts)

Routières :

- Volvo V70/XC70 (833 pts)

- Mercedes Classe E (821 pts)

- Audi A6/RS6/S6/A6 allroad (810 pts)

Miniespaces :

- Opel Meriva (804 pts)

- Nissan Note (784 pts)

- Citroën C3 Picasso (776 pts)

Monospaces compacts :

- Mercedes Classe B (824 pts)

- Seat Altea/Freetrack/XL (817 pts)

- Volkswagen Touran (804 pts)

SUV compacts :

- Kia Sportage (836 pts)

- Mitsubishi ASX (828 pts)

- Ford Kuga (819 pts)

Grands SUV

- Volkswagen Touareg (842 pts)

- Porsche Cayenne (840 pts)

- BMW X6 (837 pts)

Vous recherchez une voiture au meilleur prix ? Achetez-la sur AutoRéduc : grâce aux achats groupés, vous l’obtiendrez à prix de gros et nous la livrerons devant votre porte !

La nouvelle Renault Twingo 2014, déjà mythique ?

Grace à la disposition de son moteur à l’arrière et son style complètement redessiné, la nouvelle Renault Twingo 2014 pourrait bien rejoindre la Mini et la Fiat 500 dans le podium des citadines mythiques. Regardons-là de plus près avec ses concurrentes.

La Renault Twingo 2014 plus petite que la Mini

La MINI de BMW est, sans conteste, la pionnière dans cette gamme. En réussissant à faire vivre et prospérer sur plusieurs décennies une aussi petite voiture, Mini a su attirer l’attention sur sa catégorie.

C’est un peu grâce à elle que le constructeur italien Fiat a relancé la FIAT 500, en jouant sur la fibre nostalgique, tandis que Citroën et Opel misent davantage sur le standing avec la DS3 et la Adam pour Opel, de petites voitures certes mais haut de gamme tout de même. Cela dit, nous ne devons pas oublier la 108 et la C1 de PSA, qui sont très réussies également.

Renault semble cependant avoir dernièrement toujours une toute petite longueur d’avance par rapport à PSA sur ses nouveaux modèles, si ce n’est en style, un concept toujours subjectif, du moins en marketing.

La Renault Twingo 2014, bien que clairement inspirée de la Fiat 500innove radicalement en plaçant son moteur à l’arrière, résultat des études que Renault a menées en partenariat avec Smart, plus habitué à cette architecture. Cette disposition du moteur offre plusieurs avantages et serait une solution d’avenir pour les citadines, d’où une future longueur d’avance pour cette Twingo de troisième génération.

L’un des avantages d’avoir le moteur à l’arrière est sécuritaire et permet de réussir les crash-tests grâce au fait que le moteur, qui ne se trouve plus devant, ne représente plus une menace pour l’habitacle.

On ne peut que souligner l’harmonie et l’équilibre de la nouvelle citadine de Renault. Les derniers modèles des constructeurs français, comme la Peugeot 308 et la Renault Twingo, clairement inspirées de la Golf (au centimètre près) et de la Fiat 500, semblent rendre justice à la fameuse phrase de Picasso : « les bons artistes copient, les grands artistes volent » :)

Pour la motorisation, la Twingo III profitera pleinement de l’expérience de Smart (Mercedes) et se décline en moteur essence de 70 à 100 chevaux. La version Diesel 1.5 dCi de la Twingo précédente ne sera pas reconduite tandis qu’une version électrique sera également proposée.

L’espace de l’habitacle reste le même alors que sa longueur totale a été réduite à 3.63m.

La Renault Twingo 2014 plus petite que la Mini

Et, si le moteur placé à l’arrière réduit un peu la taille disponible du coffre, un second coffre sous le capot compensera ce manque. Cette Renault à 5 portes promet en tout cas, de par toutes ces dispositions, un excellent confort de conduite et relève d’une stratégie audacieuse pour cette citadine qui reste et restera, nous en sommes persuadés chez AutoRéducla voiture la plus vendue en France dans sa catégorie.

Vous recherchez une Renault Twingo au meilleur prix du marché ? Challengez le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Google vs Apple : la «guerre des voitures»

Carplay et Ferrari : le software et le hardware. La Ferrari FF est le premier véhicule équipé du Carplay de Apple.


Carplay et Ferrari : le software et le hardware. La Ferrari FF est le premier véhicule équipé du Carplay de Apple.

La rivalité entre les systèmes d’exploitation d’Apple et de Google est un signe de plus dans la course que se livrent certaines entreprises de technologie s’aventurant dans le secteur de l’automobile, tant et si bien que certains n’hésitent plus à parler de guerre entre les deux sociétés.

L’émergence des technologies Apple et Google dans le domaine de la connectivité automobile oblige les différentes marques de fabricants de voitures à prendre parti entre les deux géants et de ce fait à privilégier l’un ou l’autre de leur système d’exploitation. D’autant qu’avec des noms comme Google et Apple, la différence se jouera certainement à la fine pointe du high tech…

Comment alors les démarquer ?

La «bataille» s’est enclenchée quelques jours après la présentation par Google d’ »Android Auto« , concurrent du « Car Play » d’Apple dans le domaine de la « synchronisation automobile avec téléphone mobile pour la navigation et l’interaction par ordre verbal ou tactile ».

Quelques heures seulement ont suffi à plusieurs grandes marques automobiles pour dévoiler leur alignement, conscientes que cet élément sera bientôt déterminant pour bien acheter sa nouvelle voiture :

Ferrari, Mercedes, BMW, Citroën, Jaguar, Land Rover, Peugeot et Toyota ont ainsi choisi de travailler exclusivement avec le « Car Play » d’Apple.

Quant à « Androïd Auto » de Google, l’ont rejoint : Acura, Bentley, Infiniti, Maserati, Renault, SeatSkoda et Volkswagen. Toutes, en plus d’une vingtaine d’autres marques, font désormais partie de l’ »Open Automotive Alliance« , permettant à leur conducteurs d’accéder à la plateforme Android via sa révolutionnaire interface.

Et, comme dans toutes les guerres, certains font les suisses :) et préfèrent rester «neutres» pour ne pas fermer les portes à un système d’exploitation particulier et pouvoir travailler avec les deux à la fois. C’est le cas de Abarth, Alfa Romeo, Audi, Chevrolet, Chrysler, Dodge, Fiat, Ford, Honda, Hyundai, Kia, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Jeep, Opel, Ram, Subaru, Suzuki et Volvo. C’est à notre avis le choix le plus logique et cohérent, puisqu’une automobile se devra d’être compatible avec tous les systèmes.

Partant de ce classement provisoire, il est difficile de conclure sur une tendance préférentielle claire des constructeurs automobiles, si bien qu’ Audi a annoncé vouloir travailler avec Car Play tandis que Volkswagen, le groupe automobile propriétaire d’Audi, préfère l’option exclusive avec Android Auto.

A noter que Microsoft, avec sa « Microsoft Embedded Teconolgy » et Blackberry, qui équipent les systèmes de plusieurs constructeurs comme Ford et Fiat, ne vont probablement pas réussir à suivre cette course folle à la connectivité et se retrouveront très bientôt hors combat.

Autoreduc- Google vs Apple  la «guerre des voitures»

Une vraie guerre commerciale se livre donc en ce moment pour un enjeu qui va au-delà de la connectivité : la mobilité tout court…

Les questions les plus fréquentes au moment d’acheter une voiture sur Internet

AutoRéduc est conforme à la Norme Afnor de véracité des évaluations clients


AutoRéduc est conforme à la nouvelle Norme Afnor de véracité des évaluations clients

Les questions que l’on doit se poser lorsqu’on achète sa nouvelle voiture en ligne, soit chez un mandataire, soit chez un distributeur multimarque comme AutoRéduc.com, sont très différentes de celles que l’on pourrait avoir si on passe par un concessionnaire classique. La plupart de ces questions légitimes portent évidemment sur la sécurité de l’achat, la disponibilité du véhicule, la livraison et de manière générale, la réassurance.

Nous avons voulu chez AutoRéduc publier les questions les plus fréquentes posées par nos clients afin de vous aider dans votre parcours d’achat, que ce soit pour acheter votre nouveau véhicule chez nous ou chez un mandataire auto.

Voici donc les 5 questions les plus importantes à vérifier avant d’acheter une voiture en ligne. Les deux dernières sont plus spécifiques à AutoRéduc mais, vu que Vente-Privée a décidé de vendre aussi des coupons de réduction pour voitures neuves, elles pourront vous être bien utiles aussi chez eux :)

Les questions les plus fréquentes au moment d'acheter une voiture sur Internet

Veillez bien à ce que chacune de ces questions soit répondue clairement par votre fournisseur et insistez jusqu’à ce que vous soyez tout à fait rassuré(e) et qu’il n’y ait plus aucun doute !

1. COMBIEN DE TEMPS DEVRAI-JE ATTENDRE POUR AVOIR MA VOITURE ?

AutoRéduc est certainement une des sociétés les plus réactives est efficaces du secteur automobile, comme le prouvent les excellentes évaluations de nos clients : tous nos véhicules sont en stock et disponibles immédiatement. Votre voiture vous sera livrée chez vous dans la semaine qui suit le paiement, immatriculée à votre nom et avec les plaques posées !

2. QUAND VAIS-JE RECEVOIR LA CARTE GRISE ? 

Chez AutoRéduc nous nous occupons de toutes les démarches d’immatriculation pour votre nouvelle voiture, afin de vous épargner les nombreux tracas administratifs en Préfecture, qui, croyez-nous, peuvent être importants lorsqu’il manque un papier !

Vous recevrez donc la carte grise définitive (appelée maintenant Certificat d’Immatriculation) par la poste dans la semaine qui suit le paiement. Celle-ci vous sera envoyée directement par la Préfecture. Vous recevrez auparavant par email le certificat d’immatriculation provisoire, trois jours après le paiement, avec lequel vous pourrez faire l’assurance de votre véhicule afin que tout soit prêt lorsque vous le recevrez chez vous. Vous n’aurez alors plus qu’à suivre attentivement la mise en main, réalisée sur place par nos livreurs et vous pourrez circuler immédiatement avec votre nouvelle voiture, sans avoir jamais dû passer par la Préfecture ou chez un concessionnaire !

3. COMMENT VAIS-JE PAYER MON VEHICULE ?

Contrairement à la plupart des mandataires Auto, chez AutoRéduc vous n’aurez pas à verser d’acompte. Attention car certains mandataires vous demandent d’envoyer un chèque de 10% d’acompte, puis de verser la totalité de la somme avant de vous retourner le chèque. Vous aurez ainsi bloqué 110% du montant du véhicule pendant deux semaines. Pas pratique quand on a déjà négocié son crédit Auto… Vérifiez bien cela avant de commander votre voiture.

Chez AutoRéduc vous pouvez payer par virement ou chèque bancaire, soit à notre fournisseur partenaire soit, si vous souhaitez être livré(e) à domicile, à la société qui édite le site Autoreduc.com : la société Carsmarkt SAS. Le paiement devra se faire avant d’immatriculer votre véhicule car il vous appartiendra légalement au moment de l‘immatriculation.

4. DOIS-JE ATTENDRE LA FIN DE LA VENTE POUR SAVOIR SI MA RESERVATION EST CONFIRMEE ?

Non, les deals sont validés dès la première semaine. Si un deal n’est pas validé dans sa première semaine, il est annulé et retiré du site. Vous aurez donc la confirmation

de votre réservation au plus tard une semaine après avoir réservé votre coupon de réduction.

5. SI LA VENTE EST VALIDEE, DOIS-JE QUAND-MEME ATTENDRE LA FIN DU DEAL POUR POUVOIR ACHETER MA VOITURE ? 

Non, une fois le deal validé, notre équipe prendra contact avec vous et vous enverra un bon de commande pour confirmer la réservation de votre véhicule. Vous pourrez donc avoir votre nouvelle voiture livrée chez vous dès la deuxième semaine du deal.

Nous espérons que cette information vous sera utile pour choisir votre fournisseur de confiance. Ce n’est qu’une partie des réponses que nous avons publiées dans notre section « FAQ » et que vous pouvez consulter ici.

N’hésitez pas si vous avez des questions et contactez-nous ! Nous nous ferons un plaisir d’y répondre, même si vous n’achetez pas chez AutoRéduc, bien qu’il est vrai que nous préférerions vous compter parmi nos nombreux client(e)s satisfait(e)s ;)

Les questions les plus fréquentes au moment d'acheter une voiture sur Internet
AutoRéduc ne fait pas de publicité. Si vous avez aimé cette article parlez de nous à vos amis :)

Pour 44% des consommateurs les coupons de réduction influencent fortement le choix de la marque

Les offres de coupons de réduction, comme celles d’AutoRéduc.com pour les voitures neuves, exercent une forte influence sur la décision d’achat, selon une récente étude aux US du groupe Integer et M/A/R/C Research, reprise dans le site Marketingcharts. En effet, pour 44 % des répondants à l’enquête, les coupons de réduction sont très (26%) ou extrêmement ! (18%) importants dans le choix d’une marque de produit.

44% des consommateurs affirment que les coupons de réduction influencent fortement le choix de la marque

De plus, cette préférence se porte souvent vers une marque que le consommateur connait déjà : deux consommateurs sur trois affirment en effet utiliser des coupons pour acheter des produits de marques connues plutôt que pour en essayer de nouvelles.
La conclusion évidente de l’étude est que les coupons sont une façon très appréciée des consommateurs pour faire des économies sur leurs marques préférées.

La condition principale du choix d’un coupon de réduction sera  pour 68% des consommateurs sa valeur. Les autres critères de choix les plus importants sont le fait que le coupon soit utilisable immédiatement ainsi que les endroits où ce coupon pourra être utilisé.
Même si les coupons imprimés restent la forme principale de consommation, le digital et surtout les applications mobiles sont les supports qui grandissent le plus vite.
Ce consensus est intéressant étant donné les différences motivationnelles habituelles entre les différents groupes démographiques d’utilisateurs pour l’utilisation d’un coupon.
    Une vente de voitures neuves avec coupon de réduction sur Autoreduc.com


Une vente de voitures neuves avec coupon de réduction sur Autoreduc.com

Un résultat particulièrement intéressant pour l’industrie automobile, que nous avons  constaté chez AutoRéduc, est le fait que les ménages aisés soient beaucoup plus enclins à utiliser des coupons pour acheter des articles de meilleure qualité (67%), plutôt que de les utiliser pour dépenser le moins d’argent possible (43 %), alors que ceux dont le revenu familial est plus modeste sont à 65% plus attirés par les économies, plutôt que par le fait de trouver des articles de meilleure qualité (56%).
Cette conclusion est très importante pour les constructeurs automobiles,  car elle montre que les coupons de réduction ne s’adressent pas forcément à leur clientèle habituelle mais leur permet plutôt d’élargir leur cible. Il n’y a donc pas de dévalorisation de la marque chez AutoRéduc.
 44% des consommateurs affirment que les coupons de réduction influencent fortement le choix de la marque
Cet aspect a été bien compris par Mercedes, qui vient de lancer sur Venteprivee.com un offre de coupons de réduction pour des véhicules utilitaires. A noter que Vente-Privée et Mercedes ont préféré cette fois s’inspirer du concept de couponing développé par AutoRéduc, à savoir la vente d’un coupon qui donne droit à une réduction très importante sur une voiture, plutôt que de réaliser une vente privée classique.
D’autres résultats intéressants de l’étude sont le fait que les jeunes ont, beaucoup plus  que les seniors, recours aux coupons pour acheter des marques connues et surtout pour les achats en ligne, et le fait que les coupons les plus efficaces sont des réductions sur des produits plutôt que sur les marques qui les distribuent.
À propos de l’étude : enquête réalisée par Integer et M/A/R/C Research auprès de 1320 répondants.

Le QR Code pourraît revivre grâce à Mercedes

Le constructeur allemand posera des QR Codes dans ses voitures pour faciliter les sauvetages

Les pompiers auront accès aux schémas du véhicule en un seul clic

Les pompiers auront accès aux schémas du véhicule en un seul clic

Le fameux QR code, cette espèce de « code barre » avec de curieux dessins qui sert à fournir des informations que l’ont peut scanner et garder sur son smartphone, semblait dernièrement voué à un lent déclin, remplacé par d’autres outils et technologies plus innovantes ou pratiques.
Mais le constructeur automobile Mercedes pourrait maintenant contribuer à une généralisation de l’usage de cet outil. En effet, la marque allemande veut utiliser la capacité de la technologie QR Code à montrer beaucoup d’informations en un seul « clic », pour sauver des vies.

La marque a annoncé avoir commencé à placer des codes QR dans ses voitures pour montrer les schémas d’accès au véhicule dans le cas d’un accident, afin d’en accélérer le sauvetage de ses occupants. Grâce à cet accès immédiat aux informations du véhicule, les pompiers, par exemple, sauront immédiatement comment couper l’alimentation du véhicule ou l’esence sans avoir à demander une confirmation du modèle.
Les spécialistes de l’Auto diront : « Pourquoi mettre un QR Code quand les voitures ont déjà des codes barre avec le numéro de châssis? ». Mercedes doit penser que l’information sera lue plus rapidement par un smartphone avec la technologie QR.
Chez AutoReduc nous trouvons l’idée intéressante, mais la technologie « NFC » serait encore plus efficace, car elle ne requiert pas d’ouvrir une app. Elle permettrait en outre de rajouter des infos personnelles des occupants du véhicule.
Les pompiers semblent cependant plus critiques envers cette initiative, car ils n’ont pas le droit d’utiliser de portable pendant ce genre d’opération de sauvetage à cause du danger d’explosion, ils devraient donc avoir un lecteur spécial.
Les QR Codes seront posés à l’intérieur de la trappe du réservoir dans les modèles produits dès cette année. La société allemande affirme qu’elle ne tentera pas de patenter cette fonctionnalité, afin que tous les constructeurs suivent l’exemple et adoptent cette technologie. Cela dit, il y a très peu de chances que Mercedes puisse déposer une patente pour une technologie déjà existante et utilisée (à part peut-être aux US).
Enfin, le constructeur met à disposition de ses clients possédant déjà une Mercedes, un site où ils peuvent télécharger la « rescue card » de leur véhicule construit après 1979. ils pourront ainsi l’imprimer et la garder dans leur boîte à gant : https://portal.aftersales.i.daimler.com/public/content/asportal/en/communication/informationen_fuer/rettungskarten.html
Notre avis : cette mesure pourrait être plus une campagne de communication axée sur la sécurité mais, néanmoins, Mercedes innove encore une fois et montre qu’il est bien un des constructeurs automobiles qui a fait le plus avancer l’automobile. Nous en prenons bonne note chez Autoreduc.com pour continuer de notre côté à innover en service client et expérience utilisateur, certes plus modestement, mais avec le même enthousiasme ;)

 

Les prochaines Classe A vendues sur Autoreduc.com auront peut-être déjà le QR Code ;)

Les prochaines Classe A vendues sur Autoreduc.com auront peut-être déjà le QR Code !

La plus belle voiture de l’année est ….

Image

Mercedes Classe A

Mercedes Classe A

Hier Soir, au pied du Dôme des invalides, s’est déroulée la cérémonie de l’élection de la plus belle voiture de l’année 2012, organisée par Eurosport. Un match serré était annoncé entre la grande prétendante à ce podium, la Clio 4, dessinée par la nouvelle recrue au sein de la firme Renault, Laurens van den Acker et la nouvelle Mercedes Classe A, qui bascule vers la catégorie berline compact.

Opel Adam, Mini Paceman et la Peugeot 208 GTI étaient éliminés avant cette grande finale. Du coup il ne restait que la Mercedes Classe A, la BMW Série 3 Touring, la Clio 4 et la Mazda 6 pour prétendre au titre de plus belle voiture de l’année 2012. Plus de 100’000 votants ont donné leurs avis sur le site qui a été dédié pour ce concours. Et le verdict est là, La Mercedes Classe A finit en première position, suivie de la Mazda 6 puis de la Clio 4 ! Très grande surprise pour les amateurs de Clio, cette dernière se classe en effet en 3eme position bouclant le podium, suivie par la BMW Série 3 Touring dont la sœur, la Série 3 berline a remporté le prix de la plus belle voiture en 2011.

podium autoreduc