Acheter une voiture avec l’épargne salariale ?

épargneLe Président de la République a annoncé sur la chaîne France 2 qu’il sera possible de débloquer une épargne pour l’affecter à la consommation. Cette nouvelle va râvir le secteur de l’automobile, qui va ainsi bénéficier d’une bouffée d’oxygène, grâce à cette loi permettant d’acheter une voiture à partir de l’épargne salariale. Cette idée avait été proposée quelques jours avant par le CNPA (Conseil national des professions de l’automobile) au ministère du redressement productif.

Rappelons que les ventes dans le secteur de l’automobile ne cessent de reculer. L’année 2012 a enregistré une baisse de 13,9% traduisant ainsi la chute du pouvoir d’achat des français. On pourrait croire que cela montre une prise de conscience de la part des ménages sur les problèmes écologiques, adoptant ainsi le covoiturage et les transports en communs. Mais quand on voit que 4.5 millions de véhicules d’occasion se sont vendus en 2012 on constate que c’est plutôt tout simplement l’argent qui manque gravement aux ménages.Pouvoir D'achat

Revenant à cette loi, qui n’en est pas une pour l’instant mais que le Président a clairement annoncée comme très possible déjà au 2e semestre, elle permettra de débloquer jusqu’à 20 000 € de la participation salariale pour l’achat d’un bien, donc d’une voiture, sans pénalité fiscale et ce pendant 6 mois. Le président n’a pas parlé de voitures neuves « peu polluantes », comme l’avait suggéré le CNPA. La mesure semble donc beaucoup plus large et vise tout simplement à relancer l’économie, puisqu’elle s’applique à tous les biens. Cette somme d’argent de l’épargne salariale était jusqu’à maintenant plutôt destinée à  d’autres situations comme l’achat d’une résidence principale, la naissance d’un enfant, etc.

L’idée semble donc parfaitement applicable dans le secteur de l’automobile. Le ministère du redressement productif a donc bien entendu la proposition du CNPA et le président a répondu avec grand empressement, à notre avis, compte tenu de ce qui est en jeu actuellement.

Chez www.autoreduc.com nous sommes particulièrement satisfaits de cette mesure car le montant de 20 000 euros correspond justement à la moyenne du prix des véhicules achetés par nos clients. Il s’agit en effet de modèles qui coûtent à la base dans les 32 000 euros et qui sont vendus chez Autoreduc en-dessous de 21 000 euros,  soit une réduction de 32 % en moyenne, comme par exemple pour le nouveau Scénic III 2013 Bose suréquipé.

Pensez-vous que c’est une bonne initiative pour relancer la consommation et le secteur automobile en particulier ?