Car of the Year : bonne cuvée française

voiture-de-lannee2017

Bonne nouvelle pour l’industrie automobile française et les plus chauvins d’entre nous : parmi les 7 finalistes désignés pour le titre de « Car of the Year 2017″, le groupe PSA est doublement présent avec la Citroën C3 et la Peugeot 3008.

Les 4 autres finalistes de cette année sont, l’Alfa Giulia, la Mercedes Classe E, la Toyota CH-R et la Volvo S90/V90.

La Nissan Micra, fabriquée en France, à Flins exactement, a également été sélectionnée et sauve l’honneur pour l’alliance Renault-Nissan, qui semble, pour la 3e année, boudée par les juges, malgré le Scénic et la Mégane. En effet, les années précédentes le jury n’avait retenu ni le Captur ni la Zoé.

Dommage que le Scénic, qui tente de donner un nouveau souffle au segment des monospaces compacts, n’ait pas été retenu, mais il faut reconnaître que le choix était difficile et que les 7 modèles retenus sont irréprochables.

D’ailleurs, d’autres constructeurs pourraient également avoir des raisons de se plaindre cette année : le groupe Volkswagen, recueille en effet un zéro pointé malgré sept prétendants (VW Tiguan, Audi Q2, Seat Ateca, Skoda Kodiaq et Porsche 718 Cayman, Boxster et Panamera). Tout comme Hyundai Kia qui proposent pourtant deux modèles eco friendly et grand public (berline Ioniq et SUV Niro).

On ne peut en outre pas taxer le jury d’être anti-français : Citroën a obtenu une seconde place en 2015, avec son Citroën C4 Cactus qui a obtenu de meilleures notes chez les journalistes allemands que chez les français. Peugeot a, pour sa part, obtenu le  titre suprême pour sa Peugeot 308 en 2014.

Cependant, pour Renault, il faut remonter à 2006 pour un podium, avec le titre décerné à sa Clio III, mais la marque reste néanmoins la plus récompensée, avec 6 titres de « Car of the Year », derrière Fiat qui en a obtenu 9 mais qui a également vu ses Tipo et 124 Spider rester aux portes de la finale cette année.

Rendez-vous donc au 6 mars prochain pour connaitre Le vainqueur !

AutoRéduc atteint les 50% de réduction sur un deal de voitures !

AutoReduc.com, le premier site d’achat groupé de voitures, lance un deal spécial à -50% à l’occasion des 24 heures du Mans.

1343171658_xFuh

Cette fois nos conseillers stratégiques ont tous démissionné : après avoir annoncé la semaine dernière l’accès gratuit à nos études de prix du marché, voilà que notre directeur de marketing décide maintenant de lancer un deal à -50% à l’occasion des 24 heures du Mans et ce pendant les 24 heures exactes de l’épreuve. Nos conseillers ont claqué la porte en disant qu’ Autoreduc n’est pas une oeuvre de charité et nous les comprenons, mais cette réduction de 50% marque une étape très importante pour nous : c’est en effet la première fois qu’un véhicule neuf est vendu avec 50% d’économies par rapport à son prix catalogue et, croyez-nous, ce ne sera pas la dernière.

 

AutoRéduc atteint les 50% de réduction sur un deal de voitures !
Le deal en question est le Peugeot Expert, que nous vous proposons en version suréquipée à 17 552 € au lieu de 35 103 € !
Nous espérons pouvoir renouveler régulièrement ces deals spectaculaires à -50% alors inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos offres ! Nous ne partagerons pas vos coordonnées et vous ne recevrez qu’un seul email par semaine avec les deals d’Autoreduc uniquement.
Mais, permettez-nous d’insister, Autoreduc.com ce n’est pas seulement des prix cassés : c’est aussi un service excellent avec une réactivité exemplaire même après votre achat, comme le témoignent nos nombreux clients satisfaits.

 

AutoRéduc atteint les 50% de réduction sur un deal de voitures !

Comment sera le concessionnaire du futur ?

Voici la traduction de la dernière étude KPMG, intitulée « KPMG’s Global Automotive Executive Survey 2013: Managing a multidimensional business model  » et que vous pouvez trouver dans son intégralité en anglais ici : http://www.kpmg.com/global/en/issuesandinsights/articlespublications/global-automotive-executive-survey/pages/default.aspx?goback=.nmp_*1_*1_*1_*1_*1_*1_*1_*1_*1

Comment_sera_le_concessionnaire_du_futur

Selon KPMG, une quantité de changements globaux sont en train d’effacer les frontières du modèle automobile tel que nous le connaissons actuellement.
Les constructeurs s’attaquent à des difficultés environnementales, une urbanisation croissante, des changements dans le comportement du consommateur et la croissance de marchés émergents. Ces changements rapides forcent à une ré-évaluation des business modèles traditionnels, les fabricants se voyant obligés de réfléchir sur leurs compétences et choisir s’ils doivent se lancer dans de nouvelles activités ou plutôt se concentrer encore plus sur leur coeur de métier.

Nous avons traduit la partie qui correspond à la distribution puisque c’est celle qui nous intéresse le plus :

Comment les concessionnaires s’adaptent aux changements de comportement du consommateur.

La façon dont on achète une voiture est en train de changer : 64 % des managers automobiles prédisent que les activités online et d’intermédiation vont augmenter. Ce pourcentage est de 83% en Amérique.
63% des managers voient les concessions multi-marque prendre le centre de l’activité de distribution. Seuls les asiatiques ont plus confiance en la pérennité du système traditionnel actuel.
Le concessionnaire du futur devrait être très différent de l’actuel, avec une présence plus forte sur le Net et avec une offre multi-marque importante. La plupart des managers pensent également que les concessionnaires vont devenir des points de relais d’une plus large offre de produits et services, comme les services de mobilité, financiers et entretien et cela surtout dans les marchés BRIC.
Seulement 54 % des managers des marchés mûrs pensent que le modèle de concession existant sera vital pour le succès de la distribution dans le futur.

Les captives sont toujours importantes.
Avec la prolongation de la récession actuelle, 82% des managers de l’automobile pensent que le financement est le service à plus forte valeur ajoutée. Le financement des composants électriques est moins intéressant, mais augmente continuellement grâce aux offres des constructeurs comme le fait de pouvoir acheter la voiture et louer la batterie. Plus de 70% des intervenants pensent que les captives font partie intégrale de leur business. En Chine et Russie le crédit à la consommation est relativement jeune et offre une énorme opportunité aux constructeurs pour augmenter leur présence et bénéfices.

autoreduc-coupon-auto-1200

Les acheteurs de voiture français demandent plus de transparence sur le Net !

93 % des acheteurs de voitures français demandent des prix plus clairs
sur internet.

Selon une récente étude d’Accenture, l’industrie automobile doit offrir aux consommateurs une meilleure expérience d’achat en ligne.

Les consommateurs estiment que de meilleurs outils de Marketing automobile online augmenteraient la vitesse du processus d’achat d’un véhicule

Une récente étude à niveau mondial réalisée par Accenture révèle que les consommateurs se tournent vers un mix de services en ligne et hors ligne pour prendre leurs décisions d’achat de voiture, car les sites Web de l’industrie ne parviennent pas à satisfaire entièrement leurs besoins.

L’enquête réalisée auprès de 13.000 conducteurs dans 11 pays révèle que les consommateurs pensent que le processus d’achat de voiture serait plus simple et plus rapide si le contenu des sites Web de l’industrie automobile était mieux adapté et plus pertinent à leurs propres préférences d’achat de voiture et si l’industrie adoptait des innovations technologiques comme le chat et le mobile, qui sont largement utilisés dans les autres secteurs du retail en ligne.

Parmi les automobilistes qui effectuent des recherches sur le Net pour acheter une voiture, 78% d’entre eux affirment consulter au moins six sites et 15% disent parcourir plus de 20 sites différents pour obtenir l’information qu’ils recherchent. En outre, 75% avouent consulter encore les médias traditionnels pour obtenir l’information relative à l’achat d’une voiture neuve.

Accenture estime que ces résultats montrent une faiblesse dans le marketing online des sites des fabricants et distributeurs automobiles. 80 % des internautes souhaitent avoir une expérience plus intuitive et un contenu personnalisé et 75 pour cent demandent une simplification de l’obtention des informations recherchées. Trois quarts des interviewés voudrait voir des outils de comparaison simplifiés et 68 % verraient bien pouvoir « chater » en ligne avec un vendeur, un service que fournit déjà Autoreduc.com depuis 2011.

« Les consommateurs estiment que l’industrie automobile est en retard en ce qui concerne l’expérience client, qui doit être plus cohérente, autant dans un processus de vente en ligne que classique », affirme Luca Mentuccia, Directeur Général du groupe Accenture Automobile. «Les consommateurs exigent clairement une meilleure expérience en ligne, du conseil et une vraie personnalisation de l’expérience client lors de l’achat d’une voiture, avec une mise en relation vers le concessionnaire lorsque il est prêt à visiter celui-ci. » Un service dans la ligne de celui que fournit Autoreduc.com, puisque nous renvoyons le client vers le concessionnaire avec le coupon de réduction acheté sur le site. Monsieur Mentuccia rajoute : « À une époque où les grands retailers du Net commencent à utiliser des algorithmes pour prédire ce que les visiteurs veulent trouver sur leur site, les constructeurs automobiles devraient être mieux à même de façonner leurs contenus pour les centrer sur l’utilisateur » (customer-centric).

Selon l’enquête de Accenture, la majorité des sondés (88 %) aimeraient trouver des prix plus clairs pendant leur processus d’achat et 77 % aimeraient pouvoir utiliser un moyen plus simple pour configurer leur véhicule. En outre, 76 pour cent d’entre eux souhaitent pouvoir comparer des options et 75 % demandent des sites spécifiques pour technologie mobile comme smartphone ou tablette. Enfin, 74 pour cent désirent une meilleure navigation dans les sites des concessionnaires pour avoir accès aux stocks. Une preuve que les consommateurs veulent de la disponibilité immédiate comme sur Autoreduc.com et ne sont pas disposés à attendre des mois pour la livraison de leur voiture neuve.

Mentuccia affirme aussi que les acheteurs de voitures sont très ouverts à des offres de service après-vente et entretien et à des programmes de fidélité. « Le succès de ces programmes pourrait être amélioré par l’utilisation de pages d’accueil personnalisées selon le profil démographique, les préférences personnelles et les visites antérieures. Notre étude montre que les consommateurs estiment que l’industrie automobile a encore un long chemin à parcourir pour améliorer son marketing online.  »

Les sites de Marketing Online sont l’avenir de la vente de voitures sur le Net !

Toujours d’après l’étude, 82 pour cent des interrogés disent qu’une nette amélioration du marketing online est nécessaire dans l’industrie automobile et que son amélioration permettrait de réduire le temps investi dans l’achat d’un véhicule neuf. En outre, plus des trois quarts des internautes (76 pour cent) affirment que le secteur de l’automobile a également un retard considérable par rapport à d’autres secteurs dans l’utilisation de certains outils comme la vidéo et le showroom virtuel à 360 degrés.

Accenture calcule un potentiel d’augmentation des ventes online de voitures de un à deux pour cent rien qu’ avec l’amélioration des outils de marketing online !

Des différences importantes par pays.

Les Américains utilisent beaucoup les médias sociaux, les Italiens sont moins intéressés par les sites Web des constructeurs et les Allemands veulent pouvoir chater en ligne avec le concessionnaire.

L’étude d’Accenture a interrogé les consommateurs des marchés développés et émergents. Dans tous les pays, la croissance d’Internet a généré une exigence accrue des acheteurs d’automobiles pour une expérience d’achat online satisfaisante et montre à quel point il est
important pour les constructeurs automobiles et les concessionnaires de pouvoir répondre à la demande provenant du mobile et du Net.

Il y a des différences très intéressantes selon les pays étudiés :

Les conducteurs américains sont les plus attirés par le « social media » lors de l’achat d’une voiture : 94 pour cent d’entre eux consultent des medias online dans leur recherche. C’est énorme comparé par exemple avec les 58 pour cent des Indiens, la moyenne étant de 75 %. Les acheteurs chinois sont les plus nombreux, avec 82 %, à utiliser la toile pour rechercher de nouveaux modèles ou être au courant des nouveautés technologiques. Par contre ils sont les moins nombreux (76 %), à utiliser Internet pour rechercher des pièces de rechange. Les acheteurs allemands (81 %) sont les plus nombreux à vouloir communiquer online. Par contre seulement 58 pour cent des conducteurs de Malaisie et 59 pour cent des conducteurs indiens ont trouvé intéressante cette possibilité. Curieusement, le pays dont les consommateurs montrent la plus grande disposition à effectuer tous le processus d’achat d’une voiture en ligne est la Corée du Sud. Un incroyable 96 % des sud-coréens affirment qu’ils aimeraient pouvoir acheter online non seulement le
véhicule mais tous les services associés, comme l’assurance, le financement, les démarches de documentation et aimeraient même se faire livrer le véhicule chez eux. Les consommateurs indiens de l’autre côté sont les moins intéressés par l’achat d’un véhicule en ligne. Ils ne sont que13 %. Les américains sont au même niveau que les européens avec 37% déjà (!) Un autre chiffre incroyable : 33 % des Américains visitent plus de 20 sites web pour acheter une voiture ! Certaines études estiment à plus de 24 heures nettes le temps passé en moyenne à rechercher des informations sur le Net. C’est une des raisons pour lesquelles nous ne proposons que des deals de voitures au meilleur prix du marché et disponibles immédiatement.
Pour ce qui est de l’utilisation des sites des constructeur dans la recherche d’achat d’un véhicule, les italiens sont étrangement les moins enclins à y accéder (60%), pour 84 % des sud coréens et 72 de la
moyenne générale.
Les français et les brésiliens sont ceux qui réclament le plus une plus grande transparence dans les prix affichés avec, tenez-vous bien, 93 % des personnes interrogées ! Une bonne raison pour nous de continuer à proposer des deals au meilleur prix garanti.

Pour ce qui est de la recherche de conseil et de l’influence dans la décision d’achat d’une voiture, les interviewés estiment que chacune des différentes sources avait le même poids : sites des constructeurs, famille et recommandations des amis et medias sociaux représentent entre 53 et 59%. A noter que les médias sociaux influent déjà presque autant que la famille : 56% contre 59% !

Selon Monsieur Mentuccia cette répartition est due à l’extrême mesure avec laquelle les acheteurs analysent leur achat.
Une des phrase les plus intéressantes de Mentuccia est celle-ci : « Les consommateurs sont dans un état permanent d’évaluation de la possibilité d’un achat, ce qui change les limites traditionnelles du marketing et de le fidélisation du client. Avec une meilleure utilisation des technologies numériques, les constructeurs et les distributeurs pourraient mieux interagir avec leurs clients et exercer une plus grande influence dans le processus d’achat en ligne.