Fiat Italie commercialisera 3 modèles sur Amazon

000197799_5[1]

Fiat Chrysler (FCA) a indiqué hier, au travers de l’agence Reuters, qu’il s’est associé au géant Amazon pour commercialiser plusieurs de ses modèles en ligne avec d’importantes remises.

Après Seat France, c’est maintenant Fiat Italie qui signe avec Amazon un partenariat encore plus ambitieux. La plateforme de vente en ligne proposera, en effet, des réductions allant jusqu’à 30% sur les modèles phares Panda, 500 et 500L.

Amazon Voiture

Initialement, seuls les clients italiens d’Amazon pourront acheter leurs voitures en ligne, avec un simple clic, mais, si les réductions annoncées sont réelles, nous pourrions voir également des résidents étrangers se précipiter sur ces offres, pour bénéficier de prix semblables à ceux des mandataires.

FCA a indiqué que le choix des 3 modèles était délibéré parce que la Panda est la voiture la plus vendue en Italie, alors que les acheteurs du modèle 500 et sa grande version 500L « incarnent la jeunesse et la nature aventureuse des clients qui feront appel à cette initiative » .

 

deals-autoreduc

 

Gianluca Italia, responsable de Fiat Chrysler en Italie, a déclaré durant une conférence de presse en ligne que « le temps est arrivé d’offrir aux consommateurs une nouvelle manière plus efficace et plus transparente (sic) pour choisir son nouveau véhicule », un « pitch » qui semble « piqué » à AutoRéduc mais un peu fort venant d’un constructeur.

Le directeur du septième plus grand constructeur automobile a indiqué que ce partenariat fera appel aux acheteurs recherchant de bonnes affaires « du confort de leur propre maison », encore un discours typique des startups de vente de voitures en ligne, mais qui, venant d’un constructeur, fait réfléchir sur l’avenir des concessionnaires. Monsieur Italia ajoute que des promotions existantes seront améliorées jusqu’à -33% pour les clients en ligne.

Le manager explique toutefois que des recherches avaient indiqué que la moitié des Italiens étaient disposés à acheter un véhicule en ligne, mais que 97 pour cent préféraient toujours le l’acheter à un revendeur traditionnel. Ainsi, après avoir réalisé leurs clics en ligne, les acheteurs seront contactés par Amazon pour identifier un revendeur où ils peuvent finaliser leur achat et prendre la voiture. Le véhicule sera alors prêt dans un délai de deux semaines à partir du clic initial.

Ce partenariat entre FCA et Amazon montre que la tendance de la vente en ligne, lancée en France par AutoRéduc, se développe au-delà des offres ponctuelles de déstockage et autres ventes privées et nul doute que le géant Américain va accélérer ce changement.

 

livraison

 

Tesla se lance dans la vente en ligne de voitures en Chine.

Capture d’écran 2014-10-25 à 08.11.01

Le constructeur californien de voitures électriques Tesla a ouvert une boutique en ligne sur Tmall, la nouvelle plateforme e-commerce d’Alibaba réservée aux marques.

Tesla sort ainsi de son circuit de vente habituel, à savoir son propre site internet et ses concessions en propre, et devient, après General Motors et Volkswagen, le troisième constructeur automobile à se lancer sur le site chinois Tmall.

Cette stratégie répond, probablement, aux dernières études qui montrent qu’un acheteur de voiture sur deux est prêt à l’acheter sur internet, ainsi qu’à la récente confirmation de l’utilité des sites Internet tiers pour la vente de voitures.

Nous faisons notamment référence au récent retour des géants américains de la distribution automobile Carmax et Auto Nation sur les sites Edmunds et Cars.com, les liders de la génération de « leads » automobiles sur internet. L’équivalent français de ces sites américain est le comparateur de prix de voitures CarDirect.fr

Carmax et Auto Nation avaient annoncé, en grande pompe, il y a quelques mois, qu’ils allaient abandonner la diffusion de leurs offres sur ces sites tiers et concentrer leurs budgets marketing sur le développement de leurs propres sites, mais ils ont dû se rendre à l’évidence et admettre l’utilité de ces sites et plate-formes pour capter des acheteurs dans les différentes phases du tunnel de conversion.

Le site chinois TMall appartient au géant Alibaba et est dédié uniquement aux marques qui souhaitent y ouvrir leur vitrine


Le site chinois TMall appartient au géant Alibaba et est dédié uniquement aux marques qui souhaitent y ouvrir leur vitrine

Les clients intéressés par une Tesla S pourront donc maintenant, avec un dépôt initial de 50000 Yuan (environ 6500 €), disposer de leur nouvelle voiture dans l’une des cinq villes suivantes : Pékin, Shanghai, Hangzhou, Chengdu et Shenzhen.

Il s’agit d’un système très semblable à celui que propose Autoreduc.com en France, où les consommateurs peuvent acheter leur nouvelle voiture 100% en ligne en réservant un coupon de 199 € qui sert de pré-réservation, l’acheteur pouvant ensuite retirer son véhicule chez le concessionnaire ou se faire livrer sa voiture à domicile par AutoRéduc.

Comme offre de lancement, Tesla se charge de l’installation de la borne de chargement dans le domicile de l’acheteur. Une offre complétée, dans plusieurs villes dont Shanghai, par une exemption complète de taxes d’l'immatriculation, soit 10 000 € pour la Tesla S. Le constructeur s’efforce activement de négocier des exemptions similaires dans plusieurs villes chinoises.

Jusqu’à présent, le modèle Tesla SP 85 est le modèle préféré des acheteurs chinois pour la gamme Tesla.

La page de Tesla sur Tmall avec l'offre de la Tesla S


La page de Tesla sur Tmall avec l’offre de la Tesla S, dans un style très proche de celui d’AutoRéduc.com

La collaboration entre Tesla et Alibaba est, par contre, plus ancienne, puisque les clients du constructeur automobile aux États-Unis étaient déjà capables de placer leurs acomptes sur le site officiel de Tesla via Alipay, un fournisseur de services de paiement d’Alibaba.

Elon Musk, le fondateur de la compagnie californienne reconnue par The Boston Consulting Group comme une des sociétés les plus innovantes au monde (seul constructeur automobile dans le cassement avec Toyota),  a reconnu, lors de sa tournée dans ce pays, que la Chine était « un marché extrêmement important » pour sa société.

C’est certainement la raison pour laquelle Tesla a déjà commencé à installer, en collaboration avec la China Minsheng Bank, pas moins de 200 stations de rechargement dans 20 villes chinoises. A Shanghai, l’on peut déjà les apercevoir dans plusieurs hôtels de luxe.

Le sud-africain Elon Musk, fondateur également de la société de fusées spatiales SpaceX et confondateur de Paypal, a par ailleurs laissé entendre qu’il projetait de produire ses voitures localement.

Tesla propose également sur Tmall un jeu-concours pour tester la Tesla S et gagner un smartphone


Tesla propose également sur Tmall un jeu-concours pour tester la Tesla S et gagner un smartphone

Le constructeur de voitures élactriques, véritable « outsider » dans l’automobile et dont la valorisation a déjà dépassé celle de plusieurs géants comme PSA ou Fiat, semble placer beaucoup d’espoir dans ce circuit de commercialisation en ligne et espère obtenir le même succès qu’avait rencontré la marque aux Etats-Unis à ses débuts. C’est, en tout cas, une occasion pour Tesla de parfaire son image publique en Chine, si elle parvient à satisfaire ses premiers clients d’Alibaba comme elle réussit à le faire avec ses clients aux États-Unis.

Pour certains spécialistes marketing qui ne jurent que par le ROI (retour sur investissement), la vente de voitures sur Tmall et d’autres sites tiers, ne sera prometteuse qu’à la condition qu’elle puisse convertir les visites en ventes. Une observation un peu simple, à notre avis, bien qu’il est vrai que la vente en ligne de voitures est un métier en soi.

Ces experts mettent en question la capacité de Tesla à adapter ses techniques de vente directe en ligne pour les besoins des consommateurs chinois, qui sont habitués à profiter d’un meilleur service chez les concessionnaires et encore davantage pour les clients des voitures haut de gamme ou particulières.

Le fondateur de Tesla, Elon Musk, empocha  plus de 100 mi de dolars lorsqu'il vendit ses parts de Paypal à Ebay et risqua toute la somme dans ses fusées spatiales (SpaceX). Il risqua toute sa fortune et échoua deux fois avant de réussir le 3e lancement. Cela lui coûta ensuite son mariage : ce fut un des divorces les plus chers de l'histoire.


Le fondateur de Tesla, Elon Musk, empocha plus de 100 mi de dolars en vendant ses parts de Paypal à Ebay et investi toute la somme dans ses fusées spatiales (SpaceX). Il risqua toute sa fortune et échoua deux fois avant de réussir le 3e lancement. Cela lui coûta ensuite son mariage : ce fut un des divorces les plus chers de l’histoire.

Il faudra donc, à Tesla et toujours selon ses détracteurs, plusieurs années d’exploration continue et d’enquêtes sur les habitudes et les préférences d’achat des clients chinois pour pouvoir prétendre occuper une part de marché significative dans le futur.

Une observation que nous ne partageons pas chez Autoréduc. Ce serait, en effet, sous-estimer la capacité de « disruption » d’une startup comme Tesla. S’il y a un constructeur capable de vendre ses véhicules en ligne et de bouleverser rapidement les habitudes, s’est bien la compagnie de Palo Alto qui n’a pas de réseau de concessionnaires à maintenir. C’est justement ce fait là qui empêche encore Tesla de commercialiser ses véhicules dans plusieurs états nord-américains.

Le Model X sera exactement comme annoncé par Elon Musk il y a 2 ans


Le Model X sera exactement comme annoncé par Elon Musk il y a 2 ans

A ce titre, il convient de rappeler que le système de concessions a été créé par les constructeurs américains dans les années 30 pour maximiser leurs revenus dans la distribution de leurs véhicules, la division géographique d’un marché étant, en effet, le  système de distribution le plus rentable pour un fabriquant. Le lobby était déjà tellement puissant à l’époque, qu’il réussi à ce que même la très néolibérale université de Chicago affirme que ce système était le meilleur mode de distribution pour le consommateur, le justifiant, encore aujourd’hui, par le caractère spécial de l’automobile du point de vue de la sécurité.

Il faut savoir que l’automobile est le seul produit dont le prix n’a jamais baissé : dans les années 1960 une Fiat 500 coûtait la même chose qu’un réfrigérateur et ce devrait être le cas également aujourd’hui. Les constructeurs affirment que la raison de l’augmentation constante du prix des automobiles est la complexité grandissante des systèmes de sécurité dans les véhicules, mais il a déjà été démontré plusieurs fois que ce qui fait augmenter le prix des voitures ce sont les « gadgets » que l’on ajoute justement pour en augmenter la valeur et générer une obsolescence du produit, d’où le succès de Dacia en cette période de crise.

Cette valeur qui permet de justifier l’augmentation régulière du prix de l’automobile a, en outre, été maladroitement transférée aux équipementiers ces dernères années, une erreur que les constructeurs commencent à regretter devant l’arrivée de Tesla et autres Google. Mais ça, c’est un autre sujet ;)

Elon Musk devant sa première capsule récupérée. Notez le "scratch" de la rentrée en orbite sur la droite !


Elon Musk devant sa première capsule récupérée. Notez le « scratch » de la rentrée en orbite sur la droite !

Testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Apple vient d’embaucher le designer de cette voiture !

Apple vient d’embaucher le designer de cette voiture !

Alors qu’Apple annonce avoir recruté Marc Newson, le talentueux designer de ce concept-car de Ford, celle-ci, à la différence d’autres constructeurs ne se penche toujours pas sur ce prototype au design néo-rétro qui aurait pu, nous le pensons, avoir un avenir commercial semblable à la Mini de BMW ou à la Fiat 500.

Apple vient d’embaucher le designer de cette voiture !

C’est au salon de Tokyo en 1999, qu’est dévoilé pour la première fois le concept-car Ford 021C, fruit d’une simple étude de style réalisée à l’époque où le design et la musique étaient encore abordés avec respect. A cette date, revivifier les lignes des voitures des années 70 n’était évidemment pas à l’ordre du jour. En effet, à la veille de l’an 2000, les automobilistes s’attendaient à des voitures lourdes et chargées de technologies et, pourquoi pas, volantes ?

Apple vient d’embaucher le designer de cette voiture !

La tendance allait donc, clairement, à contre-courant sur son temps et l’accueil de cette Ford fut des plus glacials : certains lui reprochèrent son aspect de jouet tandis que d’autres prétendaient qu’elle n’était pas tout simplement pas industrialisable, car manquant de sérieux !

Apple vient d’embaucher le designer de cette voiture !

Il n’aura pas fallu longtemps, néanmoins, pour que les esprits retombent sur terre devant les perspectives du XXIème siècle : problèmes de pollution, épuisement des ressources, enrichissement du tiers monde avec, pour corollaire, une grave expansion du nombre de nouveaux automobilistes et augmentation conséquente des émissions de CO2 liées au parc automobile.

Apple vient d’embaucher le designer de cette voiture !

La Mode des grands SUV du moment, tout en restant d’actualité aujourd’hui en version light, à cédé de la place au retour de voitures classiques plus petites, légères et moins gourmandes. La demande de technologies innovantes reste cependant très forte, point crucial qui faisait défaut à ce concept-car précurseur mais qui aurait facilement pu être corrigé par Ford.

C’est BMW qui, 2 ans plus tard, profitera de ce changement de mentalité en lançant la Mini avec grand succès. Elle sera suivie quelques années plus tard par la Fiat 500, qui se verra, elle, imitée par la Twingo.

Intérieur du concept 021C de Ford

La Ford 021C de Marc Newson, un concept-car précurseur sous-estimé par Ford ?

La voiture, de traction avant, était équipée d’un moteur essence 1.6 muni d’une boîte automatique à quatre vitesses. Avec des roues de 16’’ et une carrosserie en fibre de carbone, le concept de Ford était pourtant bien loin d’être un jouet Lego et pourrait maintenant facilement passer pour la dernière Google-Car. Ayant, sans doute, inspiré la Ford Bmax, les ouvertures des portières sont antagonistes, donnant ainsi une large ouverture à l’habitacle.

Apple vient d’embaucher le designer de cette voiture !

L’intérieur, conçu par l’artiste, est original, alliant simplicité et utilité. L’œuvre a de quoi plaire sous tous les angles : l’espace désencombré dégage de la fraîcheur et a un aspect harmonieux qui vise le confort et le bien-être. Les sièges avant sont mobiles et semblent aller de soi avec le système d’ouverture innovant des portières.

Apple vient d'embaucher le designer de cette voiture !

Newson, en tant que designer de mobilier, apporte une touche personnelle à l’automobile en la dotant d’un coffre-tiroir, comme une vraie armoire. Le concept-car de Ford, malgré 15 ans d’ancienneté, n’a rien perdu de sa séduction, bien au contraire : le 021C pourrait très bien passer pour la première iCar ;)

La nouvelle Renault Twingo 2014, déjà mythique ?

Grace à la disposition de son moteur à l’arrière et son style complètement redessiné, la nouvelle Renault Twingo 2014 pourrait bien rejoindre la Mini et la Fiat 500 dans le podium des citadines mythiques. Regardons-là de plus près avec ses concurrentes.

La Renault Twingo 2014 plus petite que la Mini

La MINI de BMW est, sans conteste, la pionnière dans cette gamme. En réussissant à faire vivre et prospérer sur plusieurs décennies une aussi petite voiture, Mini a su attirer l’attention sur sa catégorie.

C’est un peu grâce à elle que le constructeur italien Fiat a relancé la FIAT 500, en jouant sur la fibre nostalgique, tandis que Citroën et Opel misent davantage sur le standing avec la DS3 et la Adam pour Opel, de petites voitures certes mais haut de gamme tout de même. Cela dit, nous ne devons pas oublier la 108 et la C1 de PSA, qui sont très réussies également.

Renault semble cependant avoir dernièrement toujours une toute petite longueur d’avance par rapport à PSA sur ses nouveaux modèles, si ce n’est en style, un concept toujours subjectif, du moins en marketing.

La Renault Twingo 2014, bien que clairement inspirée de la Fiat 500innove radicalement en plaçant son moteur à l’arrière, résultat des études que Renault a menées en partenariat avec Smart, plus habitué à cette architecture. Cette disposition du moteur offre plusieurs avantages et serait une solution d’avenir pour les citadines, d’où une future longueur d’avance pour cette Twingo de troisième génération.

L’un des avantages d’avoir le moteur à l’arrière est sécuritaire et permet de réussir les crash-tests grâce au fait que le moteur, qui ne se trouve plus devant, ne représente plus une menace pour l’habitacle.

On ne peut que souligner l’harmonie et l’équilibre de la nouvelle citadine de Renault. Les derniers modèles des constructeurs français, comme la Peugeot 308 et la Renault Twingo, clairement inspirées de la Golf (au centimètre près) et de la Fiat 500, semblent rendre justice à la fameuse phrase de Picasso : « les bons artistes copient, les grands artistes volent » :)

Pour la motorisation, la Twingo III profitera pleinement de l’expérience de Smart (Mercedes) et se décline en moteur essence de 70 à 100 chevaux. La version Diesel 1.5 dCi de la Twingo précédente ne sera pas reconduite tandis qu’une version électrique sera également proposée.

L’espace de l’habitacle reste le même alors que sa longueur totale a été réduite à 3.63m.

La Renault Twingo 2014 plus petite que la Mini

Et, si le moteur placé à l’arrière réduit un peu la taille disponible du coffre, un second coffre sous le capot compensera ce manque. Cette Renault à 5 portes promet en tout cas, de par toutes ces dispositions, un excellent confort de conduite et relève d’une stratégie audacieuse pour cette citadine qui reste et restera, nous en sommes persuadés chez AutoRéducla voiture la plus vendue en France dans sa catégorie.

Vous recherchez une Renault Twingo au meilleur prix du marché ? Challengez le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Les femmes choisissent leur voiture toutes seules

Une récente étude de marché aux US a montré l’ampleur de l’importance des  femmes pour le marché automobile : en effet, elles influencent plus de 90% des décisions d’achat de voiture et seraient à l’origine de plus de 60% des achats de nouveaux véhicules !

Les femmes choisissent les voitures seules

Ce n’est pas chez AutoRéduc que nous iront contredire ce résultat, puisqu’en effet, chez nous en tout cas, la femme décide au moins autant que son partenaire et nous ajouterons même que c’est elle qui exerce le droit de veto pour la couleur :)

Lorsqu’elles achètent seules leur voiture, leur choix porte principalement sur des voitures essence compactes, bon marché et au rendement kilométrique élevé. La Volkswagen New Beetle et la Mini occupent le haut du classement des voitures favorites des femmes aux US.

En France, les femmes représentent environ 40% des achats, mais ce pourcentage ne fera qu’augmenter puisqu’elles sont déjà plus nombreuses que les hommes à passer leur permis de conduire.

Les voitures préférées des françaises sont la Clio, la 208 et la Fiat 500. Mais elles sont de plus en plus attirées également par les SUV, comme le Renault Captur, qu’elles adorent particulièrement en couleur Gris Cassiopée et toit noir, en tout cas chez AutoRéduc :)

Contrairement aux hommes, les femmes ne portent qu’un intérêt secondaire à la performance et à la sportivité de leur voiture de prédilection. Et même si, par conséquent, elles perdraient la course face aux hommes sur la vitesse, leurs choix en revanche est bien meilleur du point de vue économique et écologique !

A la recherche d’une voiture ? Découvrez notre service de Personal Shopper gratuit !