Achat de voiture d’occasion, attention aux arnaques !

Environ 20% des acheteurs de voitures d’occasions estiment qu’ils ont payé trop cher pour leur véhicule. Quand ce constat est réalisé, la vente est hélas déjà conclue, le prix déjà payé et la gaffe irréparable. Pire encore, certains se retrouvent avec une voiture volée ou radiée.

a-vendre

La plupart des acheteurs ne font pas appel aux professionnels pour les vérifications de la voiture et surtout du moteur mais comptent, pour beaucoup, sur un ami ou un parent. Bien qu’il soit possible de contrôler assez facilement l’historique de la voiture en vérifiant les derniers contrats d’assurance et les fiches d’entretien, les acheteurs n’en tirent pas pleinement profit.

L’absence du dernier contrôle technique est aussi un élément qui passe trop souvent inaperçu alors qu’il devrait susciter nos interrogations.

Faites également bien attention au fait que votre vendeur soit bien le propriétaire indiqué sur la carte grise, c’est en omettant ces simples points qu’arrivent la plupart des problèmes.

Vigilance sur les voitures d’occasion

Pour ne pas se faire tromper par le vendeur et le regretter à l’avenir, il est donc fortement conseillé, pour les non spécialistes, de payer pour une inspection professionnelle.

Un expert agréé, comme ceux travaillant pour AutoRéduc.com, va se déplacer chez le vendeur, expertiser et tester le véhicule et vous fournira même une estimation réelle des frais de remise en état !

Vous pouvez ainsi maintenant acheter votre voiture en toute confiance et vous la faire livrer à domicile :)

Les éléments clés à savoir avant d’acheter une voiture d’occasion

Ces 7 simples vérifications vous permettrons de minimiser les possibilités de faire une mauvaise affaire si vous achetez une voiture d’occasion :

Le kilométrage

Les habitués des occasions savent que le kilométrage parcouru est l’élément principal valorisant une voiture de seconde main. S’il est réel, ce que souvent un œil avisé sur la voiture peut prouver, alors vous pourrez estimer approximativement la part de temps qu’il vous restera à conduire ce véhicule. Un détail crucial sur cet élément est de se renseigner sur la façon dont a été parcouru ce kilométrage : sur de grandes distances ou principalement en ville… Étant donné que nous parlons du moteur, ce dernier est capable de rouler à grand régime un kilométrage beaucoup plus grand que s’il est sollicité sur de petites vitesses. Hélas, certaines études ont montré que plus de 10% des véhicules d’occasion vendus en France ont le compteur modifié et ce taux est encore plus élevé en Allemagne, où bizarrement la législation est plus permissive. Le pays offrant le plus de sécurité dans ce sens est la Belgique.

201305252200-full

Les vrais experts d’ailleurs ne regardent plus le kilométrage, surtout depuis que les évolutions techniques (valises électroniques) permettent de tricher avec une facilité déconcertante (on se demande comment les constructeurs permettent cela). C’est pourquoi chez AutoRéduc nous vous conseillons fortement de faire expertiser votre véhicule avant de l’acheter.

Les raisons de la vente ?

Les craintes liées aux voitures d’occasion sont telles que cette question devrait immanquablement être posée. En la posant tout en inspectant le véhicule, vous pourrez poursuivre le dialogue et éventuellement relever la véracité ou les mensonges dans les propos du vendeur, en donnant une double attention à sa réponse et à sa façon de répondre. Bien entendu, les raisons de vendre sont multiples et une bonne raison de vendre, comme le fait d’avoir reçu une voiture de société, ne doit pas vous faire baisser les yeux sur les autres éléments !

Venons-en au prix

Un prix trop au-dessus de la moyenne (ou trop bas) sans raison et c’est une mauvaise affaire assurée. Si le prix, par contre, est convenable, alors trouver une entente s’avérera profitable. Si vous avez constaté des futures réparations à réaliser ou le remplacement des pneus, par exemple, c’est le moment de le signaler pour espérer un abattement du prix.

Où avez-vous acheté ce véhicule ?

Ici aussi, le ton franc ou hésitant du vendeur vous dévoilera la sincérité de votre interlocuteur. Était-ce le propriétaire d’origine de la voiture ? A-t-elle servi comme taxi ou véhicule de location par le passé ? L’origine du véhicule que vous achetez ne peut vous être cachée dans le cadre réglementaire d’une vente d’occasion.

Carte grise et livret d’entretien

Les documents du véhicule doivent pouvoir vous être présentés rapidement et au complet. Un regard attentif sur le livret d’entretien vous indiquera le genre de soin ou l’absence de soin qu’aura reçu le véhicule.  Cela est considéré comme un point essentiel par les acheteurs avertis.

Essai et contrôle

Les éléments clés à savoir avant d’acheter une occasion

L’essai doit vous être accepté en cas de demande, il ne doit pas être trop long mais ce n’est pas au vendeur de vous le limiter. De même, le vendeur doit accepter que vous fassiez contrôler la voiture par un professionnel, un vendeur honnête n’a de toute façon rien à cacher.

Couleur d’origine, accidents, rappel d’usine…

Une peinture qui ne serait pas d’origine est un mauvais signe en occasion, car elle pourrait être le résultat d’un accident, d’une conduite imprudente, d’entretiens bâclés ou les trois à la fois. Levez le capot et observez les soudures et la peinture autour des vis. Si le vendeur confirme un accident, voyez si vous souhaitez tout de même acheter le véhicule et le sérieux avec lequel le vendeur a engagé les réparations.

Enfin, renseignez-vous sur les rappels d’usine du modèle que vous achetez, surtout si votre vendeur n’est pas au courant.

Découvrez nos offres de voiture d’occasion expertisées !