Google, Uber et l’automobile

Par José Senent, fondateur de Autoreduc.com

Google, Uber et l'automobile

Uber vient d’annoncer une nouvelle levée de fonds de 1.2 milliards, ce qui la valorise à 17 milliards de dollars ! Il va falloir inventer un nouveau terme pour désigner ces startups  : les ‘Uber-Billion dollar companies’ !

Nous ne pouvons que ressentir beaucoup de fierté et d’admiration pour Uber. AutoRéduc est en effet depuis quelques mois le partenaire officiel d’Uber pour la vente de véhicules neufs à son réseau de chauffeurs VTC.

Google, Uber et l'automobile

Uber qui, rappelons-le, a été créée par Travis Kalanick lors de son passage en France au Congrès de ‘start-ups’ LeWeb de Loic Le Meur. Travis fut tellement choqué par les difficultés pour trouver un taxi lors de ses déplacements à LeWeb, dans la périphérie de Paris, qu’il en fit sa priorité absolue de lancer Uber en France.

Ces nouvelles startups comme Uber, Airbnb et AutoRéduc, plus modestement, suivent un nouveau courant de business-modèle moins axé sur la technologie, mais priorisant par-dessus tout la recherche d’une vraie solution à un vrai problème. C’est le fameux dilemme du médicament ou de la simple vitamine : voulez-vous, en tant qu’entrepreneur, apporter un vrai remède à un vrai problème ou juste une nouvelle vitamine ?

Lecture recommandée : ‘The Four Steps to the Epyphany

AutoRéduc partage avec ces startups cette vision de vouloir révolutionner des processus devenus absurdes avec l’arrivée du e-Commerce. Dans notre cas, c’est le fait de devoir, encore de nos jours, marchander le prix d’une voiture avec un vendeur, alors que l’on trouve aisément toutes les informations sur le Net, y compris des études de meilleur prix du marché, de la meilleure remise, de la remise médiane…

 

Chaque offre d'AutoRéduc est accompagnée d'une étude du vrai prix du marché du véhicule neuf avec remise maximale et médiane


Chaque offre d’AutoRéduc est accompagnée d’une étude du vrai prix du marché du véhicule neuf avec remise maximale et médiane

Nous suivons Uber depuis leurs débuts et leur histoire est passionnante. Comme celle de la majorité des start-ups, elle parsemée de difficultés, d’échecs et de « pivots ». Nous savons quel est leur objectif, ou plutôt celui de Google, qui en 2013 a investit dans Uber 220 millions de dollars (le plus grand investissement de Google Ventures). Google veut tout simplement faire d’Uber sa branche de transport sans conducteur. Et nous disons bien transport, car la vision va bien au-delà des taxis !

Lecture recommandée : ‘Business Model Generation’

Uber va continuer à « déblayer » et préparer le terrain légal avec ses nombreux procès, ses avocats, ses lobbies et ses « amis », pendant que Google continuera tranquilement à développer sa voiture autonome, en passant même récemment du « software » au « hardware ».

Google, Uber et l'automobile

Les constructeurs n’ont rien vu venir. Ils continueront de se concentrer sur leur projets de car-sharing, s’enfonçant dans l’industrie de la location, ne comprenant pas que l’on ne peut plus faire les choses à moitié en mode troupeau, mais qu’il faut oser innover en solitaire, comme une start-up.

Lecture recommandée : ‘Good to Great

Renault annonçait hier sa voiture autonome pour 2020. Est-ce une annonce sérieuse ? Les constructeurs semblent maintenant s’empresser de réagir, beaucoup trop tard, menacés par ‘Uber-Google’, devenue tellement puissante qu’elle a Joaquin Almunia comme RP à la Commission Européenne et Nelly Kroes comme fan officielle.

Les constructeurs ont certainement été pris de court par la rapidité avec laquelle la Commission a approuvé les voitures sans conducteur en Europe, presque en même temps qu’en Californie.

Google, Uber et l'automobile

Leur seule chance de survie maintenant est simple et pressante : développer un système plus fiable que Google qui ne dépende pas de Google Maps mais d’une navigation réelle. La récente sortie en bourse de Mobileye montre la direction à suivre.

Quoi qu’il en soit, la plupart des constructeurs sont, à notre avis, condamnés et feraient mieux de se réorienter dans la robotique, comme Honda. Il fallait réagir et innover plus tôt, Messieurs, au lieu de s’aferrer au statu quo…

Et ils semblent toujours ne pas comprendre ce qui leur attend : Carlos Ghosn croit sincèrement que Google se contentera de faire des alliances avec les vieux constructeurs pour pouvoir introduire Android dans leurs ‘voitures-hardware’. Et je vous pose la question, cher lecteur, si vous étiez Android, feriez-vous une alliance avec HP alors que tout le monde demande des smartphones ?

Le seul des 3 grands qui, à mon avis, n’osera pas lancer sa propre voiture est Microsoft, trop corporate et tout simplement trop nul pour oser prendre une telle décision, exemple parfait du ‘Innovator’s dilemma‘.

Connaissez-vous la fameuse fausse réplique de GM au commentaire de Bill Gates ‘Si l’industrie automobile avait évolué comme l’informatique nous aurions aujourd’hui des voitures volantes‘ ? :)

Cette notion, fondamentale, de ‘Innovator’s Dilemma’, Renault et PSA l’ont sciemment ignorée au grand profit des marques allemandes et coréennes, se justifiant maintenant en disant que leurs voitures étaient destinées aux classes moyennes des 30 glorieuses. Comme si cette classe moyenne n’avait pas évolué depuis ces 20 dernières années…

Lecture recommandée : The Innovator’s Dilemma

Leur arrogance est allée jusqu’à faire tout le contraire, en engendrant Dacia et nous faisant croire que c’est un brillant nouveau concept de marketing, le ‘low-cost’, alors qu’ils ont tout simplement hypothéqué la marque Renault pour longtemps. Pour info, le ‘low-cost’ est un phénomène tout ce qu’il y a de plus cyclique, une pure réaction d’élasticité de la demande à une évolution macroéconomique qui s’applique partout, sauf, devinez où : dans le premium.

La Model S est la deuxième voiture de Tesla, après la sportive Roadster, une copie électrique de la Lotus.


La Model S est la deuxième voiture de Tesla, après la sportive Roadster, une copie électrique de la Lotus.

Peut-être que, si Tesla n’avait pas autant de succès en bourse, Google aurait été moins insolante, mais, avec une valorisation, pour Tesla semblable à Fiat et pour Uber à la hauteur de  PSA, la finance montre clairement quel genre de sociétés elle préfère.

Carlos Ghosn se demandait dernièrement pourquoi Google voudrait entrer dans une industrie beaucoup moins rentable que le numérique. Monsieur Ghosn, tout simplement parce que l’auto ne sera que le véhicule pour consommer, comme l’est votre ordinateur pour Internet ! Google va appliquer le Net à la vie réelle !

Exemple de ce que pourrait être la iCar. Steve Jobs aurait laissé des instructions pour sa réalisation


Exemple de ce que pourrait être la iCar. Steve Jobs aurait laissé des instructions pour sa réalisation

Vous aimez les startups et l’automobile ? Supportez-nous en partageant cet article (et surtout donnez-nous un petit +1 pour plaire à notre Google tout-puissant ;) )

 

Un français sur deux serait prêt à acheter sa nouvelle voiture en ligne !

Un français sur deux serait prêt à acheter sa nouvelle voiture en ligne !

Un français sur deux serait prêt à acheter sa nouvelle voiture en ligne !

La dernière étude de Capgemini Cars online 2014, reprise et commentée par le quotidien Le Figaro, vient secouer le monde de la distribution automobile : en effet, en un an seulement, le pourcentage de français qui seraient prêts à effectuer l’achat de leur voiture entièrement sur Internet, à savoir avec livraison du véhicule à domicile, est passé de 39% à 48% !

Pour l’instant, seul le site AutoRéduc permet d’acheter un véhicule en ligne et se le faire livrer individuellement à domicile.

Le directeur de la branche automobile de Capgemini, Emmanuel gavache est très clair : « Il s’agit d’une vraie rupture (…) à ce niveau, il devient viable économiquement de créer une activité de vente de véhicules sur Internet ».

Un français sur deux serait prêt à acheter sa nouvelle voiture en ligne !

Monsieur Gavache se montrait perplexe au micro de BFM Business devant ce qu’il définit comme un revirement complet de l’intention d’achat sur le Net en France par rapport à l’année dernière. Revirement qui, pardonnez-nous le manque de modestie, est dû en grande partie à notre travail d’évangélisation réalisé grâce au support des journalistes et médias qui nous suivent et avec qui nous vivons une très belle histoire depuis le lancement d’AutoRéduc.

C’est ce travail d’évangélisation qui a fait que, en un an seulement, les français sont devenus les européens qui en plus grand nombre souhaiteraient acheter leur nouvelle voiture en ligne et la recevoir directement à leur domicile.

Mais cela n’est finalement pas si surprenant quand on sait que désormais 93% des acheteurs de voiture font leurs recherches sur Internet. Ce qui est plus surprenant, c’est que des groupes de distribution dépensent encore aujourd’hui plus de 5 millions d’euros pour construire une « cathédrale », alors que leurs commerciaux gaspillent toujours la moitié des « leads » ou mettent deux jours pour répondre à un email.

Nous le constatons tous les jours lorsque nous contactons des concessionnaires pour nos études de prix : certains commerciaux sont de grands professionnels qui nous servent d’inspiration, mais d’autres arrivent à peine à s’exprimer ! Comment voulez-vous vendre ainsi un produit de 30 000 € à un CSP+ utilisateur de Ipad et Smartphone ? Ces distributeurs ne devraient-ils pas plutôt investir ces sommes dans le Net, là où se trouvent désormais leurs clients ? Combien d’entre eux ont un Internet Sales Manager ?

Un autre élément intéressant de l’étude est l’intérêt, logique, des consommateurs pour les essais à domicile, un service qu’AutoRéduc est en train de mettre au point depuis quelque temps, avec son service de reprise à domicile. La majorité des acheteurs de voiture souhaiterait en effet pouvoir tester le véhicule chez eux ou dans un endroit qu’ils connaissent.

Un français sur deux serait prêt à acheter sa nouvelle voiture en ligne !

Lorsque, en 2013, nous avons rencontré un des leaders de la distribution en France pour leur proposer un partenariat de tests à domicile, ils nous répondirent qu’ils n’étaient pas intéressés par ce service car il y a trop de « curieux » qui veulent essayer les voitures sans les acheter, ce qui leur fait perdre du temps. Une réponse qui montre encore une fois le retard avec les US, où certaines marques sont prêtes à débourser 200$ pour faire essayer leur voiture et avoir ainsi une chance de convaincre un acheteur ! Un exemple, en outre, du conflit entre constructeurs et concessionnaires dans la définition de leurs rôles, un conflit qui ne pourra que s’exacerber dans le digital. En effet, il est très difficile que les concessionnaires remplissent efficacement le rôle qui leur correspond sur le Net, ni avec  toute l’aide des constructeurs ni avec celle de Google dans les recherches locales ou sur Google Places.

Certains managers sont hélas tellement en retard sur le monde digital, qu’ils ne se rendent même pas compte de l’ampleur de ce retard et de l’accélération des changements qui s’y produisent.

Les constructeurs en sont conscients depuis longtemps, certains ayant même essayé de colmater cette brèche avec des sites de déstockage qui ne font qu’augmenter l’interrogation : qui va vendre nos voitures sur Internet ?

Aux US, la solution au problème est facilitée, si l’on peut dire, par l’évolution macroéconomique : la reprise accélérée de 2013 a permis aux grands groupes automobiles américains d’amasser des tonnes de cash, leur permettant maintenant de racheter des petits concurrents et réaliser ainsi des économies d’échelle. Ces derniers sont finalement bien contents de pouvoir vendre leur affaire après ces dernières années historiquement difficiles, comprenant que le digital est un autre métier.

Les spécialistes du e-commerce savons bien qu’ Internet se ferme et que bientôt il sera impossible d’y créer une nouvelle marque. Aujourd’hui déjà, pour lancer un site sérieux sur Internet il faut budgétiser 3 millions d’euros et 3 ans d’efforts.

C’est exactement l’âge d’AutoRéduc, la startup qui veut rendre l’achat d’une nouvelle voiture aussi agréable que sa conduite :)

Un français sur deux serait prêt à acheter sa nouvelle voiture en ligne !

 AutoRéduc ne fait pas de publicité. Si vous avez aimé cet article partagez-le avec vos amis :)

Les questions les plus fréquentes au moment d’acheter une voiture sur Internet

AutoRéduc est conforme à la Norme Afnor de véracité des évaluations clients


AutoRéduc est conforme à la nouvelle Norme Afnor de véracité des évaluations clients

Les questions que l’on doit se poser lorsqu’on achète sa nouvelle voiture en ligne, soit chez un mandataire, soit chez un distributeur multimarque comme AutoRéduc.com, sont très différentes de celles que l’on pourrait avoir si on passe par un concessionnaire classique. La plupart de ces questions légitimes portent évidemment sur la sécurité de l’achat, la disponibilité du véhicule, la livraison et de manière générale, la réassurance.

Nous avons voulu chez AutoRéduc publier les questions les plus fréquentes posées par nos clients afin de vous aider dans votre parcours d’achat, que ce soit pour acheter votre nouveau véhicule chez nous ou chez un mandataire auto.

Voici donc les 5 questions les plus importantes à vérifier avant d’acheter une voiture en ligne. Les deux dernières sont plus spécifiques à AutoRéduc mais, vu que Vente-Privée a décidé de vendre aussi des coupons de réduction pour voitures neuves, elles pourront vous être bien utiles aussi chez eux :)

Les questions les plus fréquentes au moment d'acheter une voiture sur Internet

Veillez bien à ce que chacune de ces questions soit répondue clairement par votre fournisseur et insistez jusqu’à ce que vous soyez tout à fait rassuré(e) et qu’il n’y ait plus aucun doute !

1. COMBIEN DE TEMPS DEVRAI-JE ATTENDRE POUR AVOIR MA VOITURE ?

AutoRéduc est certainement une des sociétés les plus réactives est efficaces du secteur automobile, comme le prouvent les excellentes évaluations de nos clients : tous nos véhicules sont en stock et disponibles immédiatement. Votre voiture vous sera livrée chez vous dans la semaine qui suit le paiement, immatriculée à votre nom et avec les plaques posées !

2. QUAND VAIS-JE RECEVOIR LA CARTE GRISE ? 

Chez AutoRéduc nous nous occupons de toutes les démarches d’immatriculation pour votre nouvelle voiture, afin de vous épargner les nombreux tracas administratifs en Préfecture, qui, croyez-nous, peuvent être importants lorsqu’il manque un papier !

Vous recevrez donc la carte grise définitive (appelée maintenant Certificat d’Immatriculation) par la poste dans la semaine qui suit le paiement. Celle-ci vous sera envoyée directement par la Préfecture. Vous recevrez auparavant par email le certificat d’immatriculation provisoire, trois jours après le paiement, avec lequel vous pourrez faire l’assurance de votre véhicule afin que tout soit prêt lorsque vous le recevrez chez vous. Vous n’aurez alors plus qu’à suivre attentivement la mise en main, réalisée sur place par nos livreurs et vous pourrez circuler immédiatement avec votre nouvelle voiture, sans avoir jamais dû passer par la Préfecture ou chez un concessionnaire !

3. COMMENT VAIS-JE PAYER MON VEHICULE ?

Contrairement à la plupart des mandataires Auto, chez AutoRéduc vous n’aurez pas à verser d’acompte. Attention car certains mandataires vous demandent d’envoyer un chèque de 10% d’acompte, puis de verser la totalité de la somme avant de vous retourner le chèque. Vous aurez ainsi bloqué 110% du montant du véhicule pendant deux semaines. Pas pratique quand on a déjà négocié son crédit Auto… Vérifiez bien cela avant de commander votre voiture.

Chez AutoRéduc vous pouvez payer par virement ou chèque bancaire, soit à notre fournisseur partenaire soit, si vous souhaitez être livré(e) à domicile, à la société qui édite le site Autoreduc.com : la société Carsmarkt SAS. Le paiement devra se faire avant d’immatriculer votre véhicule car il vous appartiendra légalement au moment de l‘immatriculation.

4. DOIS-JE ATTENDRE LA FIN DE LA VENTE POUR SAVOIR SI MA RESERVATION EST CONFIRMEE ?

Non, les deals sont validés dès la première semaine. Si un deal n’est pas validé dans sa première semaine, il est annulé et retiré du site. Vous aurez donc la confirmation

de votre réservation au plus tard une semaine après avoir réservé votre coupon de réduction.

5. SI LA VENTE EST VALIDEE, DOIS-JE QUAND-MEME ATTENDRE LA FIN DU DEAL POUR POUVOIR ACHETER MA VOITURE ? 

Non, une fois le deal validé, notre équipe prendra contact avec vous et vous enverra un bon de commande pour confirmer la réservation de votre véhicule. Vous pourrez donc avoir votre nouvelle voiture livrée chez vous dès la deuxième semaine du deal.

Nous espérons que cette information vous sera utile pour choisir votre fournisseur de confiance. Ce n’est qu’une partie des réponses que nous avons publiées dans notre section « FAQ » et que vous pouvez consulter ici.

N’hésitez pas si vous avez des questions et contactez-nous ! Nous nous ferons un plaisir d’y répondre, même si vous n’achetez pas chez AutoRéduc, bien qu’il est vrai que nous préférerions vous compter parmi nos nombreux client(e)s satisfait(e)s ;)

Les questions les plus fréquentes au moment d'acheter une voiture sur Internet
AutoRéduc ne fait pas de publicité. Si vous avez aimé cette article parlez de nous à vos amis :)

Pour 44% des consommateurs les coupons de réduction influencent fortement le choix de la marque

Les offres de coupons de réduction, comme celles d’AutoRéduc.com pour les voitures neuves, exercent une forte influence sur la décision d’achat, selon une récente étude aux US du groupe Integer et M/A/R/C Research, reprise dans le site Marketingcharts. En effet, pour 44 % des répondants à l’enquête, les coupons de réduction sont très (26%) ou extrêmement ! (18%) importants dans le choix d’une marque de produit.

44% des consommateurs affirment que les coupons de réduction influencent fortement le choix de la marque

De plus, cette préférence se porte souvent vers une marque que le consommateur connait déjà : deux consommateurs sur trois affirment en effet utiliser des coupons pour acheter des produits de marques connues plutôt que pour en essayer de nouvelles.
La conclusion évidente de l’étude est que les coupons sont une façon très appréciée des consommateurs pour faire des économies sur leurs marques préférées.

La condition principale du choix d’un coupon de réduction sera  pour 68% des consommateurs sa valeur. Les autres critères de choix les plus importants sont le fait que le coupon soit utilisable immédiatement ainsi que les endroits où ce coupon pourra être utilisé.
Même si les coupons imprimés restent la forme principale de consommation, le digital et surtout les applications mobiles sont les supports qui grandissent le plus vite.
Ce consensus est intéressant étant donné les différences motivationnelles habituelles entre les différents groupes démographiques d’utilisateurs pour l’utilisation d’un coupon.
    Une vente de voitures neuves avec coupon de réduction sur Autoreduc.com


Une vente de voitures neuves avec coupon de réduction sur Autoreduc.com

Un résultat particulièrement intéressant pour l’industrie automobile, que nous avons  constaté chez AutoRéduc, est le fait que les ménages aisés soient beaucoup plus enclins à utiliser des coupons pour acheter des articles de meilleure qualité (67%), plutôt que de les utiliser pour dépenser le moins d’argent possible (43 %), alors que ceux dont le revenu familial est plus modeste sont à 65% plus attirés par les économies, plutôt que par le fait de trouver des articles de meilleure qualité (56%).
Cette conclusion est très importante pour les constructeurs automobiles,  car elle montre que les coupons de réduction ne s’adressent pas forcément à leur clientèle habituelle mais leur permet plutôt d’élargir leur cible. Il n’y a donc pas de dévalorisation de la marque chez AutoRéduc.
 44% des consommateurs affirment que les coupons de réduction influencent fortement le choix de la marque
Cet aspect a été bien compris par Mercedes, qui vient de lancer sur Venteprivee.com un offre de coupons de réduction pour des véhicules utilitaires. A noter que Vente-Privée et Mercedes ont préféré cette fois s’inspirer du concept de couponing développé par AutoRéduc, à savoir la vente d’un coupon qui donne droit à une réduction très importante sur une voiture, plutôt que de réaliser une vente privée classique.
D’autres résultats intéressants de l’étude sont le fait que les jeunes ont, beaucoup plus  que les seniors, recours aux coupons pour acheter des marques connues et surtout pour les achats en ligne, et le fait que les coupons les plus efficaces sont des réductions sur des produits plutôt que sur les marques qui les distribuent.
À propos de l’étude : enquête réalisée par Integer et M/A/R/C Research auprès de 1320 répondants.

Autoréduc dévoile un futur système de livraison de voitures autonomes

Autoréduc dévoile Prime Street, un futur système de livraison de voitures autonomes

Le PDG d’Autoréduc, José Senent, a profité de la récente annonce des livraisons par drones d’Amazon pour dévoiler, vidéo à l’appui, un système de livraison de voitures autonomes à domicile que le distributeur de voitures en ligne veut mettre en place dans un futur proche. « Je sais que cela ressemble à de la science-fiction. Mais ce n’en est pas », a déclaré José Senent dans l’émission « 30 Minutes »

Sur la vidéo de démonstration, on voit une voiture sans conducteur « Google Car » se livrant toute seule depuis les entrepôts d’Autoréduc jusqu’au client vivant dans un rayon de 300 kilomètres et ayant passé commande sur le site Autoreduc.com. Les voitures pourraient même livrer des paquets pour Amazon ou Vente-Privée allant jusqu’à 100 kg – ce qui représente « autour de 96 % des livraisons effectuées par les sites de e-commerce », a précisé M. Senent, qui a défendu un projet « très écologique ».

OPÉRATIONNEL D’ICI 4 À 5 ANS

Ce programme, baptisé « Autoréduc Prime Street », pourrait être opérationnel d’ici quatre à cinq ans, selon M. Senent. « Nous livrons déjà nos véhicules à domicile sur camion porte-voiture avec mise en main personnalisée » affirme le PDG, mais le nouveau système requiert notamment de l’approbation des autorités de la circulation, qui interdisent jusqu’à maintenant toute circulation d’une voiture autonome en Europe, bien que certains Etats américains aient déjà adapté leur législation.

Les voitures sans chauffeur sont alimentées par un moteur électrique et peuvent évoluer dans un rayon de 300 km autour des entrepôts, ayant ainsi accès à une grande partie de la population en zone urbaine. «C’est très écologique, c’est bien mieux qu’avec les camions de transport », s’est encore félicité le patron du géant de la vente en ligne de voitures.

DE TRÈS NOMBREUX OBSTACLES

Malgré l’enthousiasme de José Senent, la perspective d’un deal de voitures autonomes à -40% sur Autoréduc reste très lointaine.

D’abord parce qu’en France comme dans la plupart des pays européens, la légisation, encore balbutiante, encadre très sévèrement l’usage des voitures autonomes. Malgré les assurances répétées de M. Senent, le régulateur de la circulation routière française a ainsi drastiquement limité les permis de circulation, réduits aujourd’hui à 1 véhicule en test chez le constructeur Nissan. Par ailleurs, de très nombreuses grandes villes ont, comme Paris, purement et simplement interdit l’utilisation de ces voitures, pour des raisons de sécurité.

AutoRéduc est le seul distributeur qui livre ses voitures à domicile


AutoRéduc est le seul distributeur qui livre ses voitures à domicile

De nombreux obstacles pratiques rendent également peu probable une utilisation à grande échelle de ces véhicules pour effectuer des livraisons, comme l’impossibilité de desservir simplement des immeubles d’appartements, ou les aléas climatiques, qui rendent l’utilisation de voitures autonomes complexes à certaines saisons ou dans certaines régions.

Enfin, le modèle d’Autoréduc nécessiterait une importante adaptation pour pouvoir tirer parti d’une livraison à domicile : avec 300 km d’autonomie, ces véhicules ne pourraient aujourd’hui se livrer que dans des aires très réduites autour des fournisseurs de la société.
Pour généraliser une livraison à domicile dans toute l’Europe, Autoréduc devrait démultiplier ses entrepôts – une tendance contraire au modèle économique qui a fait son succès.

Vous l’avez deviné, ceci est un petit clin d’oeil au buzz créé par Amazon à l’occasion du Cyber Monday, qui a permis au site américain d’économiser 3 millions de dollars en publicité :)

Autoreduc présente la Citroen C-Elysée !

AutoReduc.com, le premier site d’achat groupé de voitures, introduit la nouvelle C-Elysée en France

Autoreduc présente la Citroen C-Elysée !

Connaissez-vous le Chic Low-cost ? C’est un concept dont la naissance pourrait être attribuée à la collaboration entre H&M et Lagerfeld. Il s’agit de créer des produits au design raffiné avec des coûts de fabrication low-cost. En automobile, le chic low-cost se différencie du low-cost pur représenté traditionnellement par Dacia. La différence entre ces deux tendances réside dans les équipements de confort auxquels nous ne souhaitons pas renoncer et, bien sûr, l’esthétique.
Aujourd’hui www.Autoreduc.com vous présente, en exclusivité pour la France, la Citroën C-Elysée : un véhicule qui était destiné aux marchés périphériques et qu’ Autoreduc.com lance en France pour ses abonnés.
Grâce à Autoreduc l’exclusivité low-cost est désormais possible avec cette vente groupée de C-Elysée introuvables en France.
Réussirons-nous à introduire la C-Elysée dans l’Hexagone? En tout cas, si vous aimez le « Chic Low-cost » hâtez-vous car il n’y en aura pas pour tout le monde !
Une partie arrière parfaitement réussie !

Une partie arrière parfaitement réussie !

AutoRéduc atteint les 50% de réduction sur un deal de voitures !

AutoReduc.com, le premier site d’achat groupé de voitures, lance un deal spécial à -50% à l’occasion des 24 heures du Mans.

1343171658_xFuh

Cette fois nos conseillers stratégiques ont tous démissionné : après avoir annoncé la semaine dernière l’accès gratuit à nos études de prix du marché, voilà que notre directeur de marketing décide maintenant de lancer un deal à -50% à l’occasion des 24 heures du Mans et ce pendant les 24 heures exactes de l’épreuve. Nos conseillers ont claqué la porte en disant qu’ Autoreduc n’est pas une oeuvre de charité et nous les comprenons, mais cette réduction de 50% marque une étape très importante pour nous : c’est en effet la première fois qu’un véhicule neuf est vendu avec 50% d’économies par rapport à son prix catalogue et, croyez-nous, ce ne sera pas la dernière.

 

AutoRéduc atteint les 50% de réduction sur un deal de voitures !
Le deal en question est le Peugeot Expert, que nous vous proposons en version suréquipée à 17 552 € au lieu de 35 103 € !
Nous espérons pouvoir renouveler régulièrement ces deals spectaculaires à -50% alors inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos offres ! Nous ne partagerons pas vos coordonnées et vous ne recevrez qu’un seul email par semaine avec les deals d’Autoreduc uniquement.
Mais, permettez-nous d’insister, Autoreduc.com ce n’est pas seulement des prix cassés : c’est aussi un service excellent avec une réactivité exemplaire même après votre achat, comme le témoignent nos nombreux clients satisfaits.

 

AutoRéduc atteint les 50% de réduction sur un deal de voitures !

Quelle remise négocier chez le concessionnaire ?

AutoReduc.com, le premier site d’achat groupé de voitures, vous donne désormais accès gratuit à ses études de prix de voitures neuves :

gauss

Achetez votre voiture neuve comme le ferait un trader Automobile !

Nos conseillers stratégiques n’en reviennent pas. Il faut dire qu’ils ne voient pas cette nouveauté d’un bon oeil. « Si nous dévoilons à nos clients combien ils peuvent négocier chez le concessionnaire ils ne viendront plus chez nous » clament-ils angoissés.
Pourtant nous sommes convaincus du contraire : nous pensons en effet que si nous vous donnons accès à nos études de prix (auparavant payantes sur notre service de (Personal Shopper) vous serez encore mieux informé(e) et apprécierez d’autant plus notre sérieux et notre transparence.

Quelle remise négocier chez le concessionnaire

Certes, vous pourrez utiliser cette information pour négocier directement le prix de votre nouvelle voiture chez le concessionnaire, mais Autoreduc.com ce n’est pas seulement des prix cassés, c’est aussi un service excellent, hors du commun même, avec un service Premium de livraison à domicile et une réactivité exemplaires même après votre achat, comme le témoignent nos nombreux clients satisfaits.
Voici donc pourquoi, dès la semaine prochaine, tous les deals proposés sur Autoreduc.com seront accompagnés d’une étude de prix professionnelle, celle-là même que réalisent nos acheteurs avant de choisir un deal pour Autoreduc.

Vous aurez ainsi accès gratuitement à :

  • La remise moyenne et maximale que vous pouvez espérer négocier chez un concessionnaire
  • Le vrai prix du marché du modèle proposé
  • Le meilleur prix en France à un instant « t »

Voici quelques exemples :

http://www.autoreduc.com/prix-voiture-neuve/612-audi-a1-16-tdi-90-attraction.html

http://www.autoreduc.com/prix-voiture-neuve/590-nissan-juke-15-dci-110-tekna-option-5-portes.html

Si vous aimez cette nouvelle fonctionnalité d’Autoreduc dites-le à vos amis ;)

1er mai 1899 : La voiture électrique « Jamais Contente » pulvérise le record du monde de vitesse

Ce 7 décembre marque le centième anniversaire de la disparition de Camille Jenatzy. Si vous ne connaissez pas encore Jenatzy… vous devriez !

1er mai 1899 : La voiture électrique "Jamais Contente" pulvérise le record du monde de vitesse

1er mai 1899 : La « Jamais Contente » dépasse les 100 km/h

Il y a 114 ans, une voiture électrique pulvérisait le record du monde de vitesse toutes catégories. L’exploit se réalisa à Achères dans les Yvelines. A bord, l’ingénieur belge Camille Jenatzy, fils d’un fabricant de pneus en caoutchouc et qui était venu en France pour entreprendre (eh oui ;) ) et construire une usine de fiacres électriques (il créa le premier fiacre public de Paris). Monsieur Jenatzy réalisa la Jamais Contente uniquement pour promouvoir sa marque de fiacres et exposa son véhicule pour la première fois dans le jardin des Tuileries.

Alors que le véhicule à essence le plus rapide de l’époque atteignait à peine les 60 kilomètres heure, la Jamais Contente dépassa les 105 km/h pour un poids de 1100 kg et 100 chevaux !

1er mai 1899 : La voiture électrique "Jamais Contente" pulvérise le record du monde de vitesse

Les détails de ce record rendent son histoire encore plus délicieuse à raconter : en réalité, cet exploit mettait fin à une rivalité entre Jenatzy et Chasseloup-Lauvat commencée le 17 janvier 1899. Chasseloup avait une voiture électrique Jeantaud de 36 chevaux baptisée « Le Torpilleur » qui détenait le record du monde de vitesse avec 70 km/h. Après plusieurs records battus alternativement par les deux hommes, c’est Jenatzy qui finalement humilia son adversaire avec une différence de 11 km/h. Cette course de « célérité aigüe « , comme on la définit à l’époque, permit l’invention des pneus gonflés d’air par Michelin (jusque là ils étaient remplis de coton, liège ou foin…).

1er mai 1899 : La voiture électrique "Jamais Contente" pulvérise le record du monde de vitesse

La Jamais Contente possédait deux moteurs électriques de 125 kg reliés chacun à une roue arrière (imaginez la force !). La batterie pesait 650 kg et le reste de la voiture 200 kg seulement !

Mais, tenez-vous bien, car les composants de la carrosserie sont dignes d’un concept car de Audi : Aluminium et Partinium, un alliage d’aluminium, de tungstène et de magnésium laminé !

C’est curieux, car c’est la 4e fois en un an que nous parlons de ce véhicule mythique, pour lequel nous vouons chez AutoReduc une vraie passion, car il représente une époque de découvertes et de dépassement de soi, autant à niveau individuel que sociétal. Preuve de cette admiration est notre dernier poisson d’avril, dans lequel nous « annoncions » que le célèbre constructeur de voitures électriques Tesla voulait relancer la marque Jamais Contente. Et, quelques semaines plus tard nous reprenions un article du Journal de l’Auto annonçant que la marque Venturi avait baptisé du même nom son dernier bolide électrique !

1er mai 1899 : La voiture électrique "Jamais Contente" pulvérise le record du monde de vitesse

Histoire à suivre donc, car avec un nom pareil nous n’avons pas fini d’entendre parler de La Jamais Contente :)

 

 

AutoReduc livre votre voiture neuve à domicile !

jose

AutoReduc, un peu plus près d’Amazon… (par José Senent, PDG, Autoreduc.com)

 

AutoReduc_livre_votre_voiture_a_domicile

Votre site d’achats groupés de voitures préféré, AUTOREDUC.COM vient d’être sélectionné par le Magazine Challenges comme une des startups françaises dans lesquelles investir en 2013. Autoreduc, qui comme vous savez propose des ventes flash de voitures neuves et d’occasion avec la garantie du prix le plus bas, est la seule startup dans le secteur automobile à avoir été sélectionnée par le magazine économique français pour son numéro spécial « 100 startups où investir  ». Les critères de sélection étaient strictes : cent startups sélectionnées parmi un millier de dossiers. Il faut que la société ait moins de 4 ans et ait déjà débuté son activité.

AutoReduc_livre_votre_voiture_a_domicile_2

Mais la grande nouveauté que nous voulons vous annoncer aujourd’hui est notre nouveau service de livraison à domicile. En effet, depuis un mois, AutoReduc propose à ses clients la possibilité de se faire livrer leur nouvelle voiture chez eux ou au bureau ! Le véhicule est transporté sur un camion-plateau et vous est remis par un technicien qui vous fournit des explications détaillées sur le fonctionnement du véhicule et configure sur place toute la partie multimédia, comme la navigation ou le bluetooth. Toutes les démarches d’immatriculation sont réalisées en amont par l’équipe d’Autoreduc, vous n’avez plus qu’à réceptionner tranquillement votre voiture chez vous.

Capture d’écran 2013-04-11 à 11.28.11
AutoReduc a également lancé en début d’année un nouveau site, avec un concept plus orienté « social shopping », offrant la possibilité de rejoindre un groupe d’achats et avec beaucoup plus de « deals » simultanés. Ainsi vous trouverez désormais sur www.Autoreduc.com au moins une vente flash de voitures par jour, celle-ci étant active pendant deux semaines.
Pour continuer à innover et nous différencier, nous préparons une autre nouveauté pour le prochain mois et le moins que l’on puisse dire est  qu’elle va faire beaucoup de buzz, puisqu’il s’agit de la possibilité d’essayer une voiture à domicile ! Nous n’en dirons pas plus pour l’instant mais cette nouveauté répond bien à la vision que nous nous étions fixée lorsque nous avons créé Autoreduc.
En réalité, dans une startup, définir une vision est chose simple, il suffit de se mettre à la place du client : est-ce que vous voulez lui faciliter la vie et être un acteur unique offrant une vraie valeur ajoutée ou bien vous voulez juste faire de l’argent ? Sur Internet il faut très vite choisir son camp : soit vous êtes du côté du client soit vous êtes de celui de vos fournisseurs. Les comparateurs, par exemple, ont clairement choisi le camp de leurs partenaires et c’est la raison pour laquelle ils sont pour la plupart complètement biaisés. Nous, nous avons choisi dès le début d’être du coté du client et c’est pour cela que nos décisions sont faciles à prendre : faire simple et révolutionner la distribution automobile, voilà notre objectif.
En réalité, la partie difficile dans une entreprise n’est pas de formuler une vision mais de la réaliser. C’est pour cela que nous sommes fiers de notre service de livraison à domicile. Je crois qu’il y a peu de choses plus difficiles au monde que de vendre des voitures neuves sur Internet et de les livrer à domicile ! Beaucoup de distributeurs affichent cette possibilité sur leur site mais personne ne l’offre vraiment : certains mandataires, par exemple, regroupent plusieurs livraisons pour compléter un camion de 8 voitures qui seront livrées dans un parc logistique où les clients iront les chercher. S’il n’y a pas assez de livraisons programmées dans une région, le mandataire peut perdre jusqu’à trois semaines pour compléter un transport. Nous avons testé cette solution de livraison dans des centres logistiques mais les clients n’étaient pas satisfaits de la mise en main, qui se faisait rapidement et sans explications détaillées. De plus, les risques encourus lors du transport sur ces gros camions est très élevé et, même s’il y a une assurance transport, c’est très désagréable de voir arriver sa nouvelle voiture avec des rayures.
Camion Plateau
Chez Autoreduc, le transport se fait individuellement sur une remorque-plateau, assurée jusqu’à 100000 euros. Les conducteurs sont des personnes expérimentées, qui ont fait de nombreux transports de voitures de collection auparavant, comme par exemple Monsieur et Madame Turquat. Ce couple très sympathique sillonne la France avec les voitures d’Autoreduc offrant un service qui souvent impressionne nos clients. En effet, la différence entre un bon service et un service excellent réside dans la relation humaine et Monsieur et Madame Turquat sont des personnes extraordinaires que nous sommes fiers de les avoir dans notre équipe !
Autoreduc, qui fête cette semaine sa 2e année, se revendique ainsi un peu plus près de son modèle, le site e-marchand Amazon. Et nous ne cachons pas que nous voulons devenir l’ »Amazon de l’Auto« . Nous voulons tout simplement offrir à nos clients le meilleur prix ET le meilleur service. Alors que beaucoup de startups sur internet essaient de réinventer la roue, chez Autoreduc nous avons dès le début voulu faire simple : offrir une vraie solution à un vrai problème. Quand on a lancé AR on s’est dit : « si j’étais un client, qu’est ce que j’aimerais ? et bien j’aimerais qu’un site me propose le meilleur prix du marché pour ma voiture sans devoir négocier, que je puisse réaliser mon achat par internet sans sortir de chez moi, et que le site se charge de l’immatriculation et de la pose des plaques. Et, le top, ce serait que le site ne me propose que des bons plans de voitures qu’ils achèteraient sincèrement aussi pour eux. Après, quitte à demander la cerise sur le gâteau, le summum ce serait d’avoir la livraison à domicile incluse… » Et bien, après seulement deux ans, Autoreduc propose déjà tout cela !

Je vous donne donc rendez-vous dans un mois pour la nouveauté qui va révolutionner la distribution automobile : le « concessionnaire à domicile« .

José Senent, PDG, Autoreduc.com

IMAG0135