Faut-il encore négocier le prix d’une voiture ?

L’achat d’une voiture chez un concessionnaire laisse très souvent l’impression de passer sur un ring de boxe où, à coups d’arguments et autres techniques de vente bien étudiées, c’est le vendeur qui, le plus souvent, l’emporte sur l’acheteur, d’office moins entrainé face à ce genre de situation.

Cette problématique est surtout emblématique du marché de l’automobile et de l’immobilier.

Faut-il, ou plutôt, peut-on supprimer la négociation de l’achat d’une voiture ? Quelle est donc la raison qui fait que l’achat d’une voiture soit encore une des expériences les plus stressantes, après le dentiste et le mariage ?

Le coupable montré du doigt est bien la négociation proprement dite : lors de l’achat d’une voiture ou d’un bien immobilier, où les montants sont peu comparables aux achats de produits électroniques ou de meubles, la plupart des acheteurs ressentent encore la nécessité de marchander pour ne pas se faire léser.

Faut-il encore négocier le prix d'une voiture ?

Théoriquement, la négociation à toujours accompagné la pratique du commerce et est encore très répandue dans certains pays, comme la Chine ou l’Inde. Un ami directeur de formation d’un grand groupe horloger me racontait qu’en Inde, la première chose que dit l’acheteur qui entre dans une bijouterie est « quel rabais faites-vous? ». Cet ami avait de grosses difficultés à former ses équipes de vendeurs pour qu’ils soient inflexibles et sachent faire comprendre aux acheteurs que le prix d’une montre de luxe n’est pas négociable.

Pour les autres produits, il n’y aurait pas de mal si la négociation se faisait loyalement, c’est-à-dire si toutes les informations connues par le vendeur étaient mises sur la table à disposition de l’acheteur.

Or, dans le secteur de l’automobile et surtout dans l’occasion, l’information est asymétrique : le vendeur, contrairement à l’acheteur, sait exactement dans quel état se trouve son véhicule.

Faut-il encore négocier le prix d'une voiture ?

Dans la réalité du commerce automobile, nous trouvons bien sûr des cas où ce combat est loyal, mais, surtout d’autres où la négociation est pratiquée comme un sport et où les coups bas ne sont pas épargnés aux acheteurs.

Pour éviter ces risques et l’inconfort qu’ils génèrent, des nouveaux acteurs du marché automobile ont simplement supprimé le marchandage de leurs offres en apportant trois gros avantages :

Transparence:

Le meilleur prix de la voiture vous est proposé directement. Inutile donc de négocier si, en effet, on nous assure du premier coup du prix le plus bas !

Equité :

Les prix restent les mêmes pour tous, ce qui garantit une expérience équitable pour chacun. Pas de discrimination de sexe comme c’est encore souvent le cas !

La majorité des acheteurs payeront moins :

Ce système de prix sans négociation permet de fixer un prix planché très bas car il n’a que faire des équilibrages entre acheteurs faisant payer aux uns les pertes engendrées par d’autres. Le marchand fait sa marge sur les grands volumes vendus plutôt que sur de pauvres victimes isolées.

Faut-il encore négocier le prix d'une voiture ?

Quels sont donc ces nouveaux acteurs qui veulent faire disparaître le marchandage ? Beepi et Lexus ont fait ce choix aux Etats-Unis, et c’est aussi la voie qu’a prise AutoRéduc en France et en Europe.

Bien entendu, ce système de vente n’est pas d’office le meilleur et reste sujet aux abus : qui peut, en effet, définir ce qu’est qu’un prix planché « juste » pour une voiture d’occasion ?

Au final, l’on peut se demander si ce n’est pas la confiance le premier critère de prédilection des acheteurs et non l’absence de négociation. Or, la solution de créer un système de tarification efficace et transparent avec un excellent prix dès le départ joue indéniablement en faveur de la confiance !

Faut-il encore négocier le prix d'une voiture ?

Guide pratique pour bien acheter sa nouvelle voiture

Qui peut se permettre de payer 5000 € de trop pour une voiture ?

C’est pourtant ce qui arrive à nombre de personnes encore mal informées des diverses remises et réductions présentes sur le net, mises en évidence sur des sites d’achats groupés de voitures comme Autoréduc, ou sur les comparateurs Auto comme Cardirect.fr. Cette erreur est notamment arrivée pour l’achat d’un Renault Captur en Ile de France entre deux acheteurs, dont l’un a payé 21 040 € pour son acquisition tandis que l’autre, mieux documenté et plus à l’aise avec l’achat de voiture en ligne a pu l’obtenir au prix de 17 490 €.

Guide pratique pour obtenir la meilleure offre d’achat d’une voiture

Comme quoi, une bonne recherche sur Internet peut facilement vous éviter de jeter vos économies et le labeur de plusieurs mois de travail.

Il faut surtout avoir à l’esprit que la voiture est une marchandise disponible en de nombreux lieux de vente et que beaucoup d’exemplaires identiques sont en attente d’un acheteur ; pourquoi alors payer plus cher pour un même produit ? D’autant plus que vous avez maintenant la possibilité d’acheter votre nouvelle voiture au meilleur prix chez un concessionnaire d’une région même très éloignée de la vôtre et vous faire livrer le véhicule à votre domicile. Désormais, avec toutes les informations disponibles sur Internet, comme les études du vrai prix du marché publiées sur AutoRéduc.com, seuls ceux qui n’auront pas su se focaliser sur le prix paieront plus pour leur nouveau véhicule.

Ensuite, pour ne pas se faire rattraper sur sa bonne lancée, il faut savoir éviter les garanties adjacentes, les services après-vente en option et les accessoires parfois surévalués chez la plupart des concessionnaires, car c’est là leur jeu de clé le plus subtile pour vous soustraire la plus grande part de leur bénéfices.

De plus, la meilleure façon de faire entretenir son véhicule neuf est certainement d’avoir un choix libre et de pouvoir profiter de la concurrence pour ce service auprès d’un garage de proximité de bonne réputation.

373b7c699ae4c3b26c77775c1d7b3914

La meilleure offre est une bonne affaire, le meilleur choix est souvent plus compliqué ; les sites suivants peuvent vous aider à affiner votre recherche :

Les sites web des constructeurs et leurs outils de recherche en ligne vous permettront d’identifier la gamme et les options dont vous avez besoin pour votre voiture.

L’argus de l’Auto  pour comparer l’économie de carburant des modèles de voiture.

IIHS.org pour découvrir les cotes de sécurité et les résultats des essais de collision de l’Insurance Institute for HighwaySafety.

ConsumerReports.org : vaste bibliothèque de critiques impartiales, notes, données d’enquête de consommateurs et conseils d’achat de voiture. Le mois d’abonnement en ligne est payant et vaut environ 5 €.

www.autoreduc.com pour vous assurer que vous n’allez pas payer plus qu’il ne faut.

autos.jdpower.com pour obtenir les évaluations détaillées de la marque et de sa fiabilité pour les nouveaux modèles, c’est aussi un bon indicateur de la fiabilité à long terme.

http://www.wikipedia.org/ pour tout savoir sur la marque et le lieu de fabrication de votre nouvelle voiture.

Les femmes choisissent leur voiture toutes seules

Une récente étude de marché aux US a montré l’ampleur de l’importance des  femmes pour le marché automobile : en effet, elles influencent plus de 90% des décisions d’achat de voiture et seraient à l’origine de plus de 60% des achats de nouveaux véhicules !

Les femmes choisissent les voitures seules

Ce n’est pas chez AutoRéduc que nous iront contredire ce résultat, puisqu’en effet, chez nous en tout cas, la femme décide au moins autant que son partenaire et nous ajouterons même que c’est elle qui exerce le droit de veto pour la couleur :)

Lorsqu’elles achètent seules leur voiture, leur choix porte principalement sur des voitures essence compactes, bon marché et au rendement kilométrique élevé. La Volkswagen New Beetle et la Mini occupent le haut du classement des voitures favorites des femmes aux US.

En France, les femmes représentent environ 40% des achats, mais ce pourcentage ne fera qu’augmenter puisqu’elles sont déjà plus nombreuses que les hommes à passer leur permis de conduire.

Les voitures préférées des françaises sont la Clio, la 208 et la Fiat 500. Mais elles sont de plus en plus attirées également par les SUV, comme le Renault Captur, qu’elles adorent particulièrement en couleur Gris Cassiopée et toit noir, en tout cas chez AutoRéduc :)

Contrairement aux hommes, les femmes ne portent qu’un intérêt secondaire à la performance et à la sportivité de leur voiture de prédilection. Et même si, par conséquent, elles perdraient la course face aux hommes sur la vitesse, leurs choix en revanche est bien meilleur du point de vue économique et écologique !

A la recherche d’une voiture ? Découvrez notre service de Personal Shopper gratuit !

Les acheteurs de voiture français demandent plus de transparence sur le Net !

93 % des acheteurs de voitures français demandent des prix plus clairs
sur internet.

Selon une récente étude d’Accenture, l’industrie automobile doit offrir aux consommateurs une meilleure expérience d’achat en ligne.

Les consommateurs estiment que de meilleurs outils de Marketing automobile online augmenteraient la vitesse du processus d’achat d’un véhicule

Une récente étude à niveau mondial réalisée par Accenture révèle que les consommateurs se tournent vers un mix de services en ligne et hors ligne pour prendre leurs décisions d’achat de voiture, car les sites Web de l’industrie ne parviennent pas à satisfaire entièrement leurs besoins.

L’enquête réalisée auprès de 13.000 conducteurs dans 11 pays révèle que les consommateurs pensent que le processus d’achat de voiture serait plus simple et plus rapide si le contenu des sites Web de l’industrie automobile était mieux adapté et plus pertinent à leurs propres préférences d’achat de voiture et si l’industrie adoptait des innovations technologiques comme le chat et le mobile, qui sont largement utilisés dans les autres secteurs du retail en ligne.

Parmi les automobilistes qui effectuent des recherches sur le Net pour acheter une voiture, 78% d’entre eux affirment consulter au moins six sites et 15% disent parcourir plus de 20 sites différents pour obtenir l’information qu’ils recherchent. En outre, 75% avouent consulter encore les médias traditionnels pour obtenir l’information relative à l’achat d’une voiture neuve.

Accenture estime que ces résultats montrent une faiblesse dans le marketing online des sites des fabricants et distributeurs automobiles. 80 % des internautes souhaitent avoir une expérience plus intuitive et un contenu personnalisé et 75 pour cent demandent une simplification de l’obtention des informations recherchées. Trois quarts des interviewés voudrait voir des outils de comparaison simplifiés et 68 % verraient bien pouvoir « chater » en ligne avec un vendeur, un service que fournit déjà Autoreduc.com depuis 2011.

« Les consommateurs estiment que l’industrie automobile est en retard en ce qui concerne l’expérience client, qui doit être plus cohérente, autant dans un processus de vente en ligne que classique », affirme Luca Mentuccia, Directeur Général du groupe Accenture Automobile. «Les consommateurs exigent clairement une meilleure expérience en ligne, du conseil et une vraie personnalisation de l’expérience client lors de l’achat d’une voiture, avec une mise en relation vers le concessionnaire lorsque il est prêt à visiter celui-ci. » Un service dans la ligne de celui que fournit Autoreduc.com, puisque nous renvoyons le client vers le concessionnaire avec le coupon de réduction acheté sur le site. Monsieur Mentuccia rajoute : « À une époque où les grands retailers du Net commencent à utiliser des algorithmes pour prédire ce que les visiteurs veulent trouver sur leur site, les constructeurs automobiles devraient être mieux à même de façonner leurs contenus pour les centrer sur l’utilisateur » (customer-centric).

Selon l’enquête de Accenture, la majorité des sondés (88 %) aimeraient trouver des prix plus clairs pendant leur processus d’achat et 77 % aimeraient pouvoir utiliser un moyen plus simple pour configurer leur véhicule. En outre, 76 pour cent d’entre eux souhaitent pouvoir comparer des options et 75 % demandent des sites spécifiques pour technologie mobile comme smartphone ou tablette. Enfin, 74 pour cent désirent une meilleure navigation dans les sites des concessionnaires pour avoir accès aux stocks. Une preuve que les consommateurs veulent de la disponibilité immédiate comme sur Autoreduc.com et ne sont pas disposés à attendre des mois pour la livraison de leur voiture neuve.

Mentuccia affirme aussi que les acheteurs de voitures sont très ouverts à des offres de service après-vente et entretien et à des programmes de fidélité. « Le succès de ces programmes pourrait être amélioré par l’utilisation de pages d’accueil personnalisées selon le profil démographique, les préférences personnelles et les visites antérieures. Notre étude montre que les consommateurs estiment que l’industrie automobile a encore un long chemin à parcourir pour améliorer son marketing online.  »

Les sites de Marketing Online sont l’avenir de la vente de voitures sur le Net !

Toujours d’après l’étude, 82 pour cent des interrogés disent qu’une nette amélioration du marketing online est nécessaire dans l’industrie automobile et que son amélioration permettrait de réduire le temps investi dans l’achat d’un véhicule neuf. En outre, plus des trois quarts des internautes (76 pour cent) affirment que le secteur de l’automobile a également un retard considérable par rapport à d’autres secteurs dans l’utilisation de certains outils comme la vidéo et le showroom virtuel à 360 degrés.

Accenture calcule un potentiel d’augmentation des ventes online de voitures de un à deux pour cent rien qu’ avec l’amélioration des outils de marketing online !

Des différences importantes par pays.

Les Américains utilisent beaucoup les médias sociaux, les Italiens sont moins intéressés par les sites Web des constructeurs et les Allemands veulent pouvoir chater en ligne avec le concessionnaire.

L’étude d’Accenture a interrogé les consommateurs des marchés développés et émergents. Dans tous les pays, la croissance d’Internet a généré une exigence accrue des acheteurs d’automobiles pour une expérience d’achat online satisfaisante et montre à quel point il est
important pour les constructeurs automobiles et les concessionnaires de pouvoir répondre à la demande provenant du mobile et du Net.

Il y a des différences très intéressantes selon les pays étudiés :

Les conducteurs américains sont les plus attirés par le « social media » lors de l’achat d’une voiture : 94 pour cent d’entre eux consultent des medias online dans leur recherche. C’est énorme comparé par exemple avec les 58 pour cent des Indiens, la moyenne étant de 75 %. Les acheteurs chinois sont les plus nombreux, avec 82 %, à utiliser la toile pour rechercher de nouveaux modèles ou être au courant des nouveautés technologiques. Par contre ils sont les moins nombreux (76 %), à utiliser Internet pour rechercher des pièces de rechange. Les acheteurs allemands (81 %) sont les plus nombreux à vouloir communiquer online. Par contre seulement 58 pour cent des conducteurs de Malaisie et 59 pour cent des conducteurs indiens ont trouvé intéressante cette possibilité. Curieusement, le pays dont les consommateurs montrent la plus grande disposition à effectuer tous le processus d’achat d’une voiture en ligne est la Corée du Sud. Un incroyable 96 % des sud-coréens affirment qu’ils aimeraient pouvoir acheter online non seulement le
véhicule mais tous les services associés, comme l’assurance, le financement, les démarches de documentation et aimeraient même se faire livrer le véhicule chez eux. Les consommateurs indiens de l’autre côté sont les moins intéressés par l’achat d’un véhicule en ligne. Ils ne sont que13 %. Les américains sont au même niveau que les européens avec 37% déjà (!) Un autre chiffre incroyable : 33 % des Américains visitent plus de 20 sites web pour acheter une voiture ! Certaines études estiment à plus de 24 heures nettes le temps passé en moyenne à rechercher des informations sur le Net. C’est une des raisons pour lesquelles nous ne proposons que des deals de voitures au meilleur prix du marché et disponibles immédiatement.
Pour ce qui est de l’utilisation des sites des constructeur dans la recherche d’achat d’un véhicule, les italiens sont étrangement les moins enclins à y accéder (60%), pour 84 % des sud coréens et 72 de la
moyenne générale.
Les français et les brésiliens sont ceux qui réclament le plus une plus grande transparence dans les prix affichés avec, tenez-vous bien, 93 % des personnes interrogées ! Une bonne raison pour nous de continuer à proposer des deals au meilleur prix garanti.

Pour ce qui est de la recherche de conseil et de l’influence dans la décision d’achat d’une voiture, les interviewés estiment que chacune des différentes sources avait le même poids : sites des constructeurs, famille et recommandations des amis et medias sociaux représentent entre 53 et 59%. A noter que les médias sociaux influent déjà presque autant que la famille : 56% contre 59% !

Selon Monsieur Mentuccia cette répartition est due à l’extrême mesure avec laquelle les acheteurs analysent leur achat.
Une des phrase les plus intéressantes de Mentuccia est celle-ci : « Les consommateurs sont dans un état permanent d’évaluation de la possibilité d’un achat, ce qui change les limites traditionnelles du marketing et de le fidélisation du client. Avec une meilleure utilisation des technologies numériques, les constructeurs et les distributeurs pourraient mieux interagir avec leurs clients et exercer une plus grande influence dans le processus d’achat en ligne.