Combien perd-t-on pour ne pas vouloir négocier le prix d’une voiture ?

Le site de vente de voitures en ligne, Edmunds.com, a interrogé 1000 adultes américains sur leur expérience lors de l’achat de leur nouvelle voiture et il en ressort que l’achat d’un véhicule leur semble plus stressant que de se marier, que d’aller à une première rencontre ou encore suivre leur équipe dans un match de championnat de Football

L’enquête souligne que c’est la partie de marchandage et négociation du prix que les sondés redoutent le plus, avec 91% d’entre eux assurant vouloir à tout prix l’éviter. La peur est telle que 20% des consommateurs prétendent même préférer tenir un 1 mois d’abstinence sexuelle plutôt que d’être confrontés à une négociation !

Seriez-vous prêt à vous en passer pour ne pas avoir à négocier le prix de votre voiture ?

Il n’est, dès lors, pas surprenant que certains sites automobiles aient adopté le concept de prix fixe tout compris sans négociation dans le but de fournir au consommateur une expérience d’achat plus agréable.

Dans l’exemple de www.Autoreduc.com, qui applique ce concept, nous constatons que les prix sont clairement plus bas que ceux affichés chez les concessionnaires, même sachant qu’hormis une minorité, personne ne paye vraiment le prix catalogue affiché ; il nous paraît donc que, malgré tout et indépendamment du modèle concerné, beaucoup d’ argent peut être perdu en l’absence de négociation.

Chaque offre d'AutoRéduc est accompagnée d'une étude du vrai prix du marché du véhicule neuf avec remise maximale et médiane

Certes, le concept d’AutoRéduc repose également sur la puissance de l’achat groupé et les remises de gros, mais un consommateur bien informé peut facilement économiser plusieurs milliers d’euros dans l’achat de sa voiture. Les études de prix publiées par AutoRéduc sur chacune de ses offres, permettent à l’acheteur averti d’avoir une idée précise de la remise maximale qu’il pourra négocier chez son concessionnaire.

AutoRéduc.com est arrivé en 2011 en promettant à ses clients de pouvoir acheter leur véhicule au meilleur prix du marché en négociant des tarifs de gros à leur place. Les acheteurs peuvent, grâce à AutoRéduc, savoir ce que le concessionnaire a réellement payé pour la voiture et connaitre le prix le plus bas auquel ils pourraient l’acheter. Cette approche agressive est particulièrement adaptée à Internet, puisque 80% des acheteurs de voitures sont prêts à parcourir jusqu’à 200 kilomètres pour profiter du meilleur prix du marché, surtout s’ils peuvent en plus se faire livrer la voiture à domicile !

Combien perd-t-on pour ne pas vouloir négocier le prix d’une voiture ?

De nouveaux concepts de vente en ligne apparaissent également sur le Net, cherchant tous à fournir au consommateur une expérience d’achat excellente. Dans la nouvelle section de « Personal Shopper » d’AutoRéduc, le client détermine un modèle et le site négocie avec plusieurs concessionnaires dans une zone géographique définie pour obtenir la meilleure réduction  pour son client.

En conclusion, toute cette discussion sur le marchandage lors de l’achat d’une voiture perd sa pertinence face aux nouveaux « Pure players » comme AutoRéduc et leurs offres sur internet de remises pouvant atteindre les 40% sur le prix affiché du fabricant.

A ce taux de réduction, la négociation n’aura sans doute plus lieu d’être ?

4 conseils à appliquer sur le Net pour les concessionnaires automobiles

Les derniers sondages sur le comportement d’achat des automobilistes sont irréfutables :  tous les acheteurs de voitures commencent désormais leur achat de voiture en ligne – de plus en plus à partir d’un smartphone ou d’un appareil mobile – avant même de mettre les pieds dans une concession.

4 conseils majeurs à appliquer sur le Net pour les vendeurs automobiles

Alors qu’aux US les « millennials » sont devenus la 2e « cohorte » la plus importante dans l’automobile et que 53% d’entre eux sont des femmes, les concessionnaires européens se demandent encore comment appréhender tous les changements dans les modes de consommation apportés par le numérique.

En effet, le nombre de concessions visitées en moyenne est passé de 5 à 1,2 en 10 ans. Quant au nombre d’heures de recherche dépensées pour l’achat du véhicule, elles sont actuellement de 18 heures sur le Net en moyenne, pour 2,5 heures en concession !

Internet est donc devenu, incontestablement, le créneau principal pour cibler les consommateurs ; les concessionnaires devraient en prendre la juste mesure et déployer les moyens adéquats pour y parvenir, tout en gardant en mémoire certains process et méthodes de vente traditionnelles.

Etes-vous prêt pour la vente en ligne ? _ AutoRéduc

Etes-vous prêt pour la vente en ligne ? – Autoreduc.com

Voici les 4 points que tout concessionnaire automobile moderne devrait prioriser pour devenir un lider de la vente en ligne de voitures.

1. Faire de sa vitrine en ligne sa nouvelle vitrine de concession. En effet, combien d’argent n’est-il pas dépensé inutilement dans les nouvelles concessions pour faire bonne impression à l’arrivée des visiteurs ? La séduction du client et sa décision d’achat ne se font maintenant plus dans l’enceinte brillante, carrelée ou marbrée de ces « cathédrales ».  Changement oblige, c’est désormais surtout sur le Net qu’il faut investir sur sa présence, à travers son site web, les commentaires en ligne, les sites spécialisés de vente de voitures  et chaque point de rencontre potentiel avec le consommateur.

2. Tirer avantage du numérique. L’efficacité et l’efficience du marketing numérique dépasse de loin toute autre forme de mise sur le marché, en particulier dans le secteur des ventes de voitures. Utiliser les canaux en ligne, y compris les sites tiers, permet aux concessionnaires d’identifier les vrais acheteurs de voiture et de les rencontrer le plus rapidement possible, qu’ils soient à la maison sur leur canapé, au bureau ou au café.

2. Ne pas lésiner sur le service-client. L’essence de l’interaction humaine ne change pas, que le premier contact se fasse sur le terrain en personne, au téléphone, par email ou même sur le « chat » ou le site web. A la fin, le travail du commercial ou du courtier automobile reste le même : servir le client et le guider pour faire le meilleur achat possible de voiture.

4 conseils majeurs à appliquer sur le Net pour les vendeurs automobiles

4. Manager son équipe. Le personnel de vente doit savoir comment servir ce nouvel acheteur automobile et comprendre qu’une fiche de besoins à remplir n’est plus appropriée pour un client bien documenté. De même que donner une réponse vague ou de courtoisie aux questions bien spécifiques des clients, lors d’une communication en ligne ou par téléphone, ne fera que les éloigner à jamais.

L’autre élément crucial est de savoir accrocher le client jusqu’à l’achat pour qu’il puisse finir avec sa nouvelle voiture, ce qui est évidemment l’objectif que nous visons tous. Mais, attention à ne pas oublier votre priorité : donner au client une expérience d’achat inoubliable pour qu’il parle de votre concession à chaque fois qu’il en aura l’occasion.

Bonus : 

5. Travailler sur le inbound marketing. Si vous pensez vous faire connaître avec Google Adwords ou Facebook, vous êtes très mal parti. Non seulement vous n’avez pas l’équipe pour répondre aux clients dans les 5 premières minutes critiques et ce en soirée et en weekend, mais votre « coût d’acquisition » sera de toute façon bien supérieur à votre marge nette.

Vous devez plutôt travailler sur le Inbound marketing, ce que l’on appelait auparavant le branding, le marketing de contenu. Cela se fait petit à petit avec, par exemple, des articles de blog comme celui-ci (AutoRéduc possède une équipe en interne qui publie jusqu’à 8 articles de blog par jour !). C’est en répondant sur votre blog aux questions que se posent vos clients que vous réussirez à devenir une autorité  et faire la différence.

Vous avez également besoin d’un expert SEO (chose presque impossible puisqu’un vrai expert SEO préfèrera créer son propre site) et d’un Growth Hacker qui vous aidera à définir une stratégie d’acquisition de « leads » soutenable.

Conclusion : Il est clair que les profils humains adéquats pour faire vivre une concession automobile vont évoluer. Le commercial moderne doit être un passionné du service-client plus que d’automobile. Il doit, par conséquent, être formé et intéressé différemment que jusqu’à présent. Il doit, par exemple, avoir une orthographe irréprochable pour répondre aux emails et comprendre qu’un email entrant doit être traité avec la même urgence qu’un client qui entre dans la concession. Il doit, surtout, devenir un ambassadeur de la concession (aux US, certains vendeurs ont leur propre compte pro sur Facebook). Le gérant qui ne connaîtra pas les spécificités du E-commerce ne pourra pas prendre les décisions adéquates pour la survie de la concession, ne serait-ce qu’en RH : il ne verra, par exemple, pas l’importance de recruter un vrai « Internet sales manager » ou un directeur de marketing orienté acquisition.

Le développement du e-commerce automobile demandera une nouvelle idée du service et de la vente automobile et ce sera pour le bonheur des commerciaux et des clients. Nous en sommes en tout cas convaincus chez AutoRéduc.com !

4 conseils à appliquer sur le Net pour les concessionnaires automobiles

La Russie pourrait interdire l’importation de voitures de l’UE et des US

La Russie pourrait interdire l’importation de voitures en provenance de l’UE et des US, si ceux-ci continuent à implémenter des sanctions suite au conflit Ukrainien.

La Russie pourrait interdire l'importation de voitures de l'UE et des US

Selon le quotidien russe Vedomosti, cité par le magazine américain Autonews, la Russie pourrait renforcer ses récentes restrictions à certains produits occidentaux avec une interdiction sur l’importation de voitures, si l’Europe et les US continuent avec leurs sanctions suite à l’ingérence Russe en Ukraine.

Après les secteurs énergétique, financier et maraîcher, c’est donc maintenant le secteur automobile qui pourrait se voir atteint par les mesures mises en place par le Président Poutin.

Le constructeur Renault ne semblera pas atteint par cette mesure car elle n’affectera pas les véhicules de marques étrangères fabriqués en Russie. Un soulagement et peut-être une aubaine pour le constructeur français, qui a beaucoup de peine à rentabiliser son acquisition d’Avtovaz-Lada, une stratégie qui, selon nos sources, n’avait jamais été considérée comme intéressante par Renault d’un point de vue purement « automobilistique ».

Les autres constructeurs automobiles qui produisent en Russie sont : Ford, VW, Hyundai et Toyota.

Les voitures importées représentent 27% du total des ventes de voitures en Russie et les camions représentent 46%.

Le quotidien Vedomosti, qui cite ses sources, annonce que les mesures pourraient s’étendre en outre aux secteurs aéronautique et naval.

De bonnes affaires si vous renoncez à votre vie privée ?

Les détaillants seraient impatients de pouvoir envoyer des messages d’offres personnalisées à leurs visiteurs dans leur boutique. Cette nouveauté dans le Ecommerce pourrait paraître intrusive si des études n’avaient pas démontré le contraire.

De bonnes affaires si vous renoncez à votre vie privée

Dans le film Minority Report, Tom Cruise est salué, en entrant dans un magasin, par un conseiller virtuel, après qu’une caméra l’ait « identifié » par sa rétine.

De bonnes affaires si vous renoncez à votre vie privée ?

Il s’avère que cette identification en magasin peut être bien moins compliquée et intrusive à appliquer et serait même plutôt bien reçue par les consommateurs !

Ainsi, selon eDigitalResearch, ce ne serait pas moins de la moitié des utilisateurs de smartphones qui seraient disposés à permettre cet accès à leurs données personnelles dans un but commercial qui pourrait, selon certains spécialistes, favorablement influencer leurs achats.

Cette messagerie en magasin est rendue possible par iBeacon d’Apple une micro localisation sous Bluetooth rendue possible grâce à un émetteur Bluetooth auquel on ajoute une couche logicielle spécifique. Avec cette technologie, il suffira au client avec smartphone de passer près de la balise émettrice dans la boutique, souvent un simple iPhone ou iPad, pour recevoir un message sur un produit à proximité ou une offre de coupon ou remise.

Les Coupons accordant des remises, réductions ou « deals » en anglais, semblent en effet rencontrer beaucoup de succès auprès des consommateurs, selon plusieurs études. Chez www.autoreduc.com nous en savons quelque chose, puisque nous sommes le premier distributeur automobile en ligne à pratiquer des ventes flash de voitures avec des coupons de réduction.

Cette nouvelle façon de faire ses courses semble donc et malgré les apparences, malgré tout répondre à un besoin de la part de certains clients sondés. Pour d’autres consommateurs, ce sera une raison de plus pour faire du shopping, peut-être d’une façon plus intelligente ?

Nul doute que si nous ouvrons un centre pour vendre nos voitures, nos clients seraient reçus par ce conseiller virtuel :)

Le Business, en tout cas, gagne chaque jour plus de terrain sur nos vies privées et Facebook n’est plus seul sur le banc des accusés.

A la recherche d’une voiture ? Découvrez notre service de Personal Shopper gratuit !

Les femmes choisissent leur voiture toutes seules

Une récente étude de marché aux US a montré l’ampleur de l’importance des  femmes pour le marché automobile : en effet, elles influencent plus de 90% des décisions d’achat de voiture et seraient à l’origine de plus de 60% des achats de nouveaux véhicules !

Les femmes choisissent les voitures seules

Ce n’est pas chez AutoRéduc que nous iront contredire ce résultat, puisqu’en effet, chez nous en tout cas, la femme décide au moins autant que son partenaire et nous ajouterons même que c’est elle qui exerce le droit de veto pour la couleur :)

Lorsqu’elles achètent seules leur voiture, leur choix porte principalement sur des voitures essence compactes, bon marché et au rendement kilométrique élevé. La Volkswagen New Beetle et la Mini occupent le haut du classement des voitures favorites des femmes aux US.

En France, les femmes représentent environ 40% des achats, mais ce pourcentage ne fera qu’augmenter puisqu’elles sont déjà plus nombreuses que les hommes à passer leur permis de conduire.

Les voitures préférées des françaises sont la Clio, la 208 et la Fiat 500. Mais elles sont de plus en plus attirées également par les SUV, comme le Renault Captur, qu’elles adorent particulièrement en couleur Gris Cassiopée et toit noir, en tout cas chez AutoRéduc :)

Contrairement aux hommes, les femmes ne portent qu’un intérêt secondaire à la performance et à la sportivité de leur voiture de prédilection. Et même si, par conséquent, elles perdraient la course face aux hommes sur la vitesse, leurs choix en revanche est bien meilleur du point de vue économique et écologique !

A la recherche d’une voiture ? Découvrez notre service de Personal Shopper gratuit !

Les voitures françaises nouvelles stars d’Hollywood

Les constructeurs automobiles français semblent ne plus se contenter du titre de meilleure voiture de l’année (remporté cette année par la Peugeot 308), mais visent encore plus haut, à savoir la consécration ultime du 7e art : les Oscars d’Hollywood…

Alors que Renault lutte en solitaire sur le CAC40 et que, de l’avis de certains experts, PSA Peugeot-Citroën pourrait très prochainement réintégrer l’indice boursier français, un fait nouveau et opportun se présente pour ces constructeurs français de l’autre côté de l’Atlantique.  En effet, plusieurs modèles de nos constructeurs se retrouvent sous les  projecteurs d’Hollywood, qui en ce moment les fait briller comme des stars.

Deux films font la part belle à nos marques françaises : le premier, «3 Jours pour Tuer» avec Kevin Costner, offre en spectacle deux Peugeot très sportives : la RCZ R et la 208 GTi, protagonistes dans des courses-poursuites à travers Paris. Autant dire que le style est au rendez-vous, de l’avis même du constructeur, qui a par ailleurs sauté sur l’occasion pour lancer son « 3 Days to Drive » une invitation à tester les 2 Peugeot en analogie avec le titre américain du film « 3 Days to Kill».

Amber Heard en RCZ dans 3 Days to Kill

Amber Heard en RCZ dans 3 Days to Kill

Le second film « ZERO THEOREM » met à l’honneur Renault et sa Twizy, carrément omniprésente dans ce film de science-fiction où figure, entre autres, le célèbre acteur Matt Damon. Ce ne sont plus ici les traits sportifs qui sont mis en évidence, mais surtout l’aspect futuriste de la voiture, compacte et exclusivement électrique, transmettant une image de constructeur innovant qui plait bien à Renault.

Chez AutoRéduc, nous avons toujours souligné le fait que le problème de la Twizy était son positionnement marketing : ce véhicule radical aurait en effet être dû présenté dès le début comme un Scooter à 4 roues plutôt que comme une voiture.

Pour revenir au 7e art, d’autres films avaient déjà recouru à l’image de marque particulière des constructeurs français : « Et Dieu créa la femme », « Dangereusement Vôtre », « Les Visiteurs », « Intouchables », etc.

Le but publicitaire bien compris de cette vitrine sur grand écran (appelé en Marketing « product placement ») n’est pas nouveau, mais était jusqu’à présent surtout l’apanage des constructeurs allemands ou anglais.  On se souvient de James Bond avec ses BMW et Aston Martin.

A l’heure du numérique et Internet, nous voyons maintenant un intérêt croissant des marques automobiles pour le 7ème Art et leur association aux productions cinématographiques.

Pourquoi pas ? Après tout, la plus belle invention d’Hollywood n’est-elle pas une voiture qui navigue dans le temps ? :)

Google vs Apple : la «guerre des voitures»

Carplay et Ferrari : le software et le hardware. La Ferrari FF est le premier véhicule équipé du Carplay de Apple.


Carplay et Ferrari : le software et le hardware. La Ferrari FF est le premier véhicule équipé du Carplay de Apple.

La rivalité entre les systèmes d’exploitation d’Apple et de Google est un signe de plus dans la course que se livrent certaines entreprises de technologie s’aventurant dans le secteur de l’automobile, tant et si bien que certains n’hésitent plus à parler de guerre entre les deux sociétés.

L’émergence des technologies Apple et Google dans le domaine de la connectivité automobile oblige les différentes marques de fabricants de voitures à prendre parti entre les deux géants et de ce fait à privilégier l’un ou l’autre de leur système d’exploitation. D’autant qu’avec des noms comme Google et Apple, la différence se jouera certainement à la fine pointe du high tech…

Comment alors les démarquer ?

La «bataille» s’est enclenchée quelques jours après la présentation par Google d’ »Android Auto« , concurrent du « Car Play » d’Apple dans le domaine de la « synchronisation automobile avec téléphone mobile pour la navigation et l’interaction par ordre verbal ou tactile ».

Quelques heures seulement ont suffi à plusieurs grandes marques automobiles pour dévoiler leur alignement, conscientes que cet élément sera bientôt déterminant pour bien acheter sa nouvelle voiture :

Ferrari, Mercedes, BMW, Citroën, Jaguar, Land Rover, Peugeot et Toyota ont ainsi choisi de travailler exclusivement avec le « Car Play » d’Apple.

Quant à « Androïd Auto » de Google, l’ont rejoint : Acura, Bentley, Infiniti, Maserati, Renault, SeatSkoda et Volkswagen. Toutes, en plus d’une vingtaine d’autres marques, font désormais partie de l’ »Open Automotive Alliance« , permettant à leur conducteurs d’accéder à la plateforme Android via sa révolutionnaire interface.

Et, comme dans toutes les guerres, certains font les suisses :) et préfèrent rester «neutres» pour ne pas fermer les portes à un système d’exploitation particulier et pouvoir travailler avec les deux à la fois. C’est le cas de Abarth, Alfa Romeo, Audi, Chevrolet, Chrysler, Dodge, Fiat, Ford, Honda, Hyundai, Kia, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Jeep, Opel, Ram, Subaru, Suzuki et Volvo. C’est à notre avis le choix le plus logique et cohérent, puisqu’une automobile se devra d’être compatible avec tous les systèmes.

Partant de ce classement provisoire, il est difficile de conclure sur une tendance préférentielle claire des constructeurs automobiles, si bien qu’ Audi a annoncé vouloir travailler avec Car Play tandis que Volkswagen, le groupe automobile propriétaire d’Audi, préfère l’option exclusive avec Android Auto.

A noter que Microsoft, avec sa « Microsoft Embedded Teconolgy » et Blackberry, qui équipent les systèmes de plusieurs constructeurs comme Ford et Fiat, ne vont probablement pas réussir à suivre cette course folle à la connectivité et se retrouveront très bientôt hors combat.

Autoreduc- Google vs Apple  la «guerre des voitures»

Une vraie guerre commerciale se livre donc en ce moment pour un enjeu qui va au-delà de la connectivité : la mobilité tout court…