Orange lance un routeur WiFi 4G pour la voiture

Orange lance un router WiFi 4G pour la voiture

Orange et Huawei ont présenté hier, à Madrid, le « Car-Wifi », un routeur WiFi 4G pour la voiture. Ce dispositif qui, pour l’instant, n’est disponible qu’en Espagne, a pour ambition de révolutionner le marché de la connectivité automobile, grâce à sa capacité à connecter, via WiFi, jusqu’à 10 terminaux différents dans un même véhicule !

Le deux sociétés apportent, avec cet outil, une nouvelle solution pour les clients qui souhaitent avoir une connexion WiFi simple et pratique dans leur voiture.

Car-Wifi permet donc à ses utilisateurs de se connecter à Internet depuis leur véhicule et apporte également une possibilité d’accroître l’expérience client pour les professionnels du transport de personnes.

Orange lance un router WiFi 4G pour la voiture

Ce dispositif 4G se charge en 12v et permet d’atteindre une vitesse de téléchargement de 150 Mbps.

Huawei, qui a dessiné le Car-Wifi, affirme s’être inspirée du Golf pour sa forme de « club ». Orange le proposera en Espagne au tarif de 99 €, ou 4 € par mois en forfait.

Les professionnels pourront accéder à la « phablette » Ascend de Huawei en 4G pour 39 € par mois.

Il est fort à parier que, désormais, on n’entendra plus dans les voitures familiales, la redoutable phrase « Quand est-ce qu’on arrive ? » :)

Orange lance un router WiFi 4G pour la voiture

Le Kadjar se fabriquera à Pampelune

Renault est en train d’utiliser toute la puissance des réseaux sociaux pour présenter le Kadjar, son premier Crossover compact.

Le nouveau « Qashqai » de Renault, dévoilé ci-dessous, sera assemblé à Pampelune en Espagne, dans l’usine que le constructeur possède dans la capitale de Navarre. L’Espagne produit déjà le Captur, mais dans l’usine que Renault possède à Valladolid.

Le Kadjar se fabriquera à Pampelune

Pas de Made in France donc pour ce modèle, dont l’arrivée devra permettre à Renault de continuer son offensive dans le segment des SUV avec le beau succès du Captur et complétant ainsi son offre avec ce Crossover compact, qui fera donc « concurrence » au Nissan Qashqai de son allié Nissan.

Le Kadjar se fabriquera à Pampelune

On se demande souvent quelle technique utilisent les constructeurs pour inventer les noms de leurs modèles, une tâche de plus en plus difficile et qui a une réelle importance dans le succès commercial des lancements. Renault explique que le nom Kadjar vient de « Kad », faisant référence aux Quads, et « Jar », pour agile et jaillir.

Le Kadjar se fabriquera à Pampelune

Le constructeur a créé le « hashtag » #Kadjar pour dévoiler petit à petit les premières images du nouveau Crossover.

Le Kadjar se fabriquera à Pampelune

Conseils pour obtenir le meilleur prix de revente pour votre voiture

Les critères principaux pour évaluer la valeur marchande d’une voiture d’occasion sont, par ordre chronologique, son âge, son kilométrage et enfin son état général. Ne pouvant influer sur l’âge ni le kilométrage, essayez, au moins, de garder votre voiture en bon état pour obtenir la valeur maximale lorsque vous la vendrez.

Conseils pour obtenir le meilleur prix de revente de votre voiture

Tout d’abord, achetez un véhicule qui aura une valeur de revente élevée sur le marché de l’occasion, ou plutôt, un faible pourcentage de dépréciation. Cette valeur de revente est directement liée à la réputation de fiabilité d’une marque ou d’un modèle sur le long terme. Souvent, une telle prouesse ne va pas sans un prix d’achat plus élevé, notamment dû aux composantes de plus haut de gamme du véhicule. Dans ce registre, les allemandes et les japonaises sont celles qui maintiennent le mieux leurs valeurs.

Lorsque vous achetez une nouvelle voiture, donc, retenez que toutes sont plus ou moins de bonnes voitures, mais certaines donnent moins de tracas que d’autres au fil des années et que ce sont celles-là qui seront les plus demandées en occasions.

Une conduite prudente, qui vous épargne vous et votre voiture des accidents et des prises de bosses frontales, sera un excellent argument à la revente et, surtout, à la bonne tenue de votre véhicule. N’étant toutefois pas encore en présence d’une circulation routière robotisée sans accidents, en cas d’éventuel pépin, prenez soin de résoudre vos problèmes automobiles de la meilleure façon, en préférant toujours les pièces de rechanges originales. En outre, gardez toujours vos reçus comme preuves de vos réparations.

Conseils pour obtenir le meilleur prix de revente de votre voiture

Assurer l’entretien régulier de votre voiture est une garantie de sécurité pour vous et votre véhicule. Les services recommandés par le fabricant ne sont, peut-être, pas obligatoires mais ils s’avèrent, en réalité, indispensables au vu des aléas et usures de la mécanique normale ou prématurée. Utiliser le même garage pour votre service d’entretien est de très bon conseil car, naturellement, le technicien travaillant sur votre véhicule lui sera familier et il ne fermera pas les yeux sur un aspect secondaire, sachant que c’est vers lui que vous reviendrez et qu’il devra donc assumer l’évolution de la panne qu’il aurait pu négliger. Gardez un œil sur votre huile de moteur et vérifiez les autres niveaux d’huile sur une base régulière. Enfin, assurez-vous que tous vos filtres sont propres et soient remplacés sur une base régulière aussi.

Toujours gardez vos reçus dans un fichier pour preuve des réparations et remplacements des pièces usées par des pièces neuves originales. La documentation vaut de l’or quand il s’agit de gagner la confiance des acheteurs potentiels. Des preuves documentées des changements d’huile réguliers, des réparations et des remplacements originaux tranquillisent énormément les acheteurs, ce qui les motive à mettre le prix fort plus facilement.

entretien-auto-niveau-huile

Maintenez toujours propre l’habitacle intérieur et la carrosserie extérieure de votre voiture, environ tous les 4-6 mois pour protéger la couche de peinture et perpétuer le look neuf de la voiture. Essayez de garder votre voiture dans un parking couvert et à l’intérieur, si possible. Ne pas fumer dans votre véhicule car les odeurs rabaissent la valeur de revente. Si vous devez personnaliser ou modifier la voiture, ne dépensez pas plus sur les accessoires et les améliorations que vous ne pourrez en obtenir.

Testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Relation entre durée de possession et fidélité à une marque automobile

Selon une récente étude réalisée aux Etats-Unis, plus longtemps vous resterez avec votre voiture, moins il est probable que vous choisissiez la marque actuelle de votre véhicule pour votre prochain achat. L’étude, publiée par le site automobile américain Edmunds, indique aussi que le temps moyen pendant lequel un conducteur garde la même voiture tend à s’allonger et tourne autour des 5 ans et 7 mois.

Fidélité à une marque automobile

Les résultats d’une autre étude indiquent, par contre, que la durée moyenne de possession d’une voiture est plutôt de 93 mois soit 7,75 années. Cette dernière dévoile, en outre, que la fidélité de la clientèle à cette même marque de véhicule, après ce moment, est de 49,5%. Ainsi, le plus souvent après cette période, plus de la moitié des clients sont à la recherche d’un constructeur différent !

L’étude montre même, qu’après 12 ans de possession, le pourcentage d’infidélité à une marque automobile grimpe jusqu’à 76,2%.

Ces études ne donnent, toutefois, pas plus d’indications concernant les raisons qui poussent tant de conducteurs à changer de constructeur après plusieurs années de route commune, mais elles évoquent une insatisfaction suite aux délais du service après-vente, jugés trop longs chez certains constructeurs.

Fidélité à une marque automobile

Les marques dont les clients ont gardé le véhicule le plus longtemps sont :

Dodge et Buick (113 mois)

Chevrolet (111 mois)

Ford (110 mois)

Mitsubishi (109 mois)

Quant aux marques dont les clients ont été les plus fidèles:

Ford (61,0%)

Subaru (59,4%)

Toyota (58,9%)

Kia (58,5%)

Lexus (55,8%)

Vous recherchez une nouvelle voiture ? Testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Ranger sa voiture pendant l’hiver

Voici quelques conseils pour ceux qui souhaitent immobiliser leur véhicule pendant l’hiver ou même au-delà.

Ranger sa voiture pendant l’hiver

L’emplacement idéal serait un garage couvert et sécurisé, avec un sol en béton, propre et sec, le courant électrique et la facilité d’accès étant des plus appréciables.

Une fois trouvé le lieu où vous allez garder votre véhicule cet hiver, faites-lui un lavage complet. Cela empêchera les mauvaises odeurs de se répandre et les saletés de s’incruster pendant votre absence.

Changer l’huile et remplir le réservoir de carburant. Les experts en soins de voitures recommandent en effet de changer tous les fluides de la voiture avant de passer une période stationnaire de quelques mois. Cela inclut le liquide de refroidissement du moteur et de l’huile moteur et le liquide essuie-glace. Veillez également à remplir le réservoir de gaz. Ceci permettant d’éviter l’oxydation du système de carburant en déplaçant l’eau qui pourrait être présente dans le système.

Habiller votre voiture d’une couverture spéciale protégera votre véhicule des poussières et préservera sa coloration brillante.

Placer la voiture sur un support qui évite le contact des pneus avec le sol. Sans la pression du véhicule, les pneus resteront intacts et la suspension de même, ces avantages sont toutefois négligeables.

Utiliser de la laine d’acier pour éviter que les bestioles et les rongeurs n’aient des chances de ramper sur votre véhicule ou en fassent leur nid.

Retirer la batterie. Une batterie débranchée à beaucoup plus de chance de tenir pendant l’hiver.

Vous recherchez une nouvelle voiture pour le printemps : testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Volkswagen et Mercedes ne veulent plus de Google dans leurs voitures

Google est partout de nos jours : à la maison, dans nos bureaux et, depuis peu, dans nos voitures également. Certains constructeurs automobiles s’inquiètent de la répercussion de la présence du géant américain sur leur secteur et commencent à utiliser leur pouvoir médiatique pour protéger leur « turf ». C’est le cas en Allemagne, où les deux constructeurs VW et Mercedes-Benz ont prévenu qu’en laissant Google intégrer nos voitures, on lui donnera accès à une quantité énorme d’informations personnelles et que la vigilance doit être de mise.

Volkswagen et Mercedes ne veulent plus de Google dans leurs voitures ?

Il est vrai que la crainte peut être justifiée, lorsqu’on sait, par exemple, que Google est l’un des premiers investisseurs de la startup Uber. La perspective peut même être effrayante si l’on en croit Elon Musk, le fondateur de Tesla et Space X, pour qui la rapidité d’apprentissage exponentielle de l’intelligence artificielle pourrait rendre celle-ci incontrôlable avant 5 ans ! Une alerte qu’il ne faut pas prendre à la légère, car Elon était un « business angel » (premier investisseur) dans une startup à la pointe de ce secteur, rachetée depuis par… Google.  Elon dit que l’intelligence artificielle est un secteur sur lequel de grands groupes technologiques travaillent secrètement et que le public serait sidéré s’il connaissait l’état d’avancement de l’ IA. A titre d’exemple, sachez que Google vient d’annoncer une technologie capable de reconnaître et décrire avec précision tous les éléments d’une image. Stephen Hawking affirme carrément : «le développement de l’intelligence artificielle complète pourrait signifier la fin de l’humanité».

Mais revenons à l’automobile : le problème, selon les constructeurs, vient de la façon dont Google utilisera les données personnelles. Le site Automobile News Europe, citant le PDG de Mercedes-Benz Daimler explique : « Google essaie d’accompagner les personnes tout au long de leur journée, pour générer des données et ensuite utiliser ces données pour réaliser un profit économique. C’est  là où un conflit avec Google semble annoncé. C‘est là que nous avons besoin de négocier ». Le PDG de VAG, de son côté, lançait récemment un appel, lors du dernier Cebit, à « une union sacrée des constructeurs automobiles » pour protéger la privacité des consommateurs face à Big Brother et les Etats « Nannys ». Le terme « union sacrée » nous rappelle justement la « Open Automotive Alliance« , qui regroupe quelques 25 constructeurs autour de Google et contre laquelle les 2 constructeurs allemands semblent se retourner maintenant.

Daimler et VAG, plutôt que d’avoir l’ennemi Google dans leurs voitures, aimeraient évidemment pouvoir utiliser leurs propres systèmes pour rester connecté en déplacement. Curieusement, VW a été, au départ, très positif au sujet de la présence de Google dans ses véhicules et en particulier avec les systèmes de navigation d’Audi, mais la crainte de subir le même sort que les fabricants de téléphones portables se fait ressentir de plus en plus chez les constructeurs automobiles.

Ce n’est, en réalité, pas avec les systèmes eux-mêmes que les constructeurs automobiles ont un problème mais avec leur potentiel de collecte des données. Certains constructeurs, d’ailleurs, commencent seulement maintenant à en saisir l’importance. En effet, les constructeurs français, par exemple, arrêtent de collecter les données lorsque l’abonnement payant de l’automobiliste prend fin, alors que, pendant ce temps, Google annonce le lancement de son API pour Android Auto.

Volkswagen et Mercedes ne veulent plus de Google dans leurs voitures ?

Il y a aussi et surtout, dirions-nous, la crainte de voir Android Auto de Google et CarPlay d’Apple devenir des concurrents des fabricants plutôt que des partenaires leur apportant une amélioration technologique. De plus en plus de spécialistes voient les constructeurs automobiles comme des futurs fournisseurs de hardware, laissant aux géants technologiques la génération de valeur. D’ailleurs, ces derniers pourraient déjà recourir aux équipementiers pour produire leur propre Auto, comme c’est la cas pour la fameuse Google Car, qui a été entièrement conçue et réalisée par une startup rachetée par Google.

De toute évidence, la quantité d’informations qui peut-être collectée est si vaste qu’elle offre beaucoup de possibilités d’abus, mais nous ne voyons pas comment las constructeurs pourraient freiner les géants américains. Ils semblent ignorer que la collecte de données peut se réaliser de multiples façons, comme par votre smartphone, ou même votre OBD (on board diagnostic).

Plutôt que de se focaliser uniquement sur Google, nous devons tous faire plus attention à ce que nous sommes en train de communiquer lorsque nous nous connectons, ou alors ne rien avoir à cacher à Big Brother, ce qui est, certainement, la solution la plus simple pour la plupart d’entre nous. C’est à nos élus de mettre en place et de faire appliquer les meilleures mesures de protection des données et de la vie privée. Des mesures qui doivent aller au-delà du petit site e-commerce et êtres étudiées pour contrer la menace que représentent les fameux GAFA (Google, Facebook, Amazon et Apple).

De manière générale, sachez, cher lecteur, que pour tout ce qui concerne la navigation sur le Net (et bientôt sur la route ;) ) le principe de précaution à suivre est celui que nous répétons toujours chez AutoRéduc, « si c’est gratuit c’est que c’est vous le produit » !

Par @jlsenent, CEO de AutoRéduc.com

Vous avez aimé cet article ? Soutenez-nous en le partageant ;)

Les américains utilisent des mannequins obèses pour leurs crash-tests !

Les crash-tests sont ils fiables pour les personnes obèses ?

C’est la question sécuritaire soulevée maintenant en Amérique, où l’obésité est un problème de société incontournable. La question est, en effet, très pertinente car, si le poids du conducteur s’éloigne du standard des mannequins utilisés lors des crash-tests,  les résultats peuvent en être faussés et mettre la vie du conducteur en danger.

 Les crash-tests positifs sont-ils aussi fiables même si l’on est obèse ?

Les nouveaux crash test dummies, de 125kg environ, vont donc, dès à présent, remplacer une partie des anciens mannequins qui, bien qu’ils représentaient l’équilibre sain entre la taille et le poids humain, à 75kg, ne sont aujourd’hui plus représentatifs de la majorité des conducteurs automobiles. Il faut savoir que la probabilité que quelqu’un puisse survivre à un accident diminue à mesure que son indice de masse corporelle s’éloigne du modèle type, entre 19 et 24.

« Les personnes obèses sont 78% plus susceptibles de mourir dans un accident de voiture » explique ainsi Chris O’Connor, le P-DG d’Humanetics, l’un des principaux fabricants de mannequins de crash-tests au monde. Une partie du problème réside dans le fait qu’une personne lourde se positionne différemment dans le siège d’une voiture. « En règle générale », nous explique O’Connor « il faut que le conducteur soit serré contre l’arrière du siège et que la ceinture de sécurité serre son bassin, or une personne obèse a plus de masse autour de la taille et un derrière plus large, ce qui le pousse hors de la position souhaitée. Etant assis plus en avant, la ceinture ne saisit plus le bassin comme il faut ».

Les crash-tests positifs sont-ils aussi fiables même si l’on est obèse ?

Ceci n’est pas le premier changement qu’aura suscité l’obésité dans les procédures de sécurité. Déjà en décembre 2011, les Gardes côtes américains ont été contraints d’augmenter le poids moyen supposé par passager pour les bateaux, le faisant passer de 73kg à 84kg. Pour répondre à ces nouvelles normes, certains exploitants de bateaux ont dû réduire le nombre de personnes qu’ils peuvent prendre à bord, les obligeant, soit à réduire leurs revenus soit à augmenter leurs prix !

Au vu de la tendance générale, qui voit une augmentation générale de poids et des cas d’obésité de plus en plus nombreux parmi les américains, les mannequins devraient continuer de grossir au fil des ans pour mieux les représenter :(

Lancement de la 1ère plateforme de vente et d’achat de véhicules d’occasion entre particuliers

 

Lancement de la 1ère plateforme de vente et d’achat de véhicules d’occasion entre particuliers

AutoRéduc.com révolutionne l’achat et la vente de véhicules d’occasion entre particuliers

Une nouvelle place de marché apporte, enfin, une vraie solution au pénible processus d’achat et de vente de voitures d’occasions entre particuliers. Jusqu’à présent, en effet, les particuliers qui souhaitaient vendre leur voiture n’avaient que deux solutions : se tourner vers les marchands, qui reprenaient le véhicule à une valeur bien inférieure au prix du marché, ou vers les sites de petites annonces, qui ne proposaient aucune garantie ni encadrement.
Du côté de l’acheteur, le processus était tout aussi pénible et frustrant : soit il payait son véhicule trop cher chez le marchand, soit il courait le risque d’acheter une voiture en mauvais état ou avec le kilométrage faussé.
AutoRéduc.com apporte maintenant une solution à tous ces inconvénients, avec la première place de marché de particulier à particulier pour les voitures d’occasion, où le vendeur particulier peut inscrire sa voiture et obtenir un prix bien supérieur à ce qu’il aurait reçu chez un marchand, sans être dérangé par des dizaines d’appels de curieux et de marchands divers. « Nous avons eu l’idée de la plateforme lorsque nous avons commencé à publier des annonces sur Internet pour le compte de nos clients afin de leur faciliter la tâche », explique le fondateur du site, José Senent, « nous voulions aider nos clients à vendre leur voiture au meilleur prix, car ils étaient déçus par les offres de reprise de nos partenaires marchands. C’est en publiant sur différents sites de petites annonces que nous vîmes à quel point les particuliers sont sollicités et vulnérables ».
AutoRéduc-Occasions fait partie de ces nouvelles places de marché qui s’inscrivent dans la tendance des plateformes technologiques innovantes dites « Full-Stack ». Ces plateformes, appelées également « end to end » cherchent à apporter une solution complète et encadrée aux utilisateurs, afin que l’expérience d’achat et de vente soit excellente. Dans le cas d’AutoRéduc-Occasions, le site propose un service complet, à savoir : une expertise professionnelle du véhicule au domicile du vendeur, la livraison chez l’acheteur et la sécurisation de la transaction.
Tous les avantages de la vente entre particuliers sans les inconvénients
Une fois la voiture inscrite sur AutoRéduc-Occasions, le site envoie un expert automobile certifié au domicile du vendeur pour réaliser un examen complet du véhicule et un test routier. Ensuite, l’expert prend 15 photos du véhicule pour les publier sur le site et calcule une valorisation qui sera la promesse d’achat d’AutoRéduc : si la voiture n’est pas vendue sous deux semaines au prix souhaité par le vendeur, le site s’engage à l’acheter.
En moyenne, le site propose une offre de prix supérieure de 1000 euros par rapport à l’offre proposée par les garages, mais le vendeur peut gagner bien plus, en vendant sa voiture sur le site à un autre particulier. Ce prix initial correspond, donc, au montant minimum que le vendeur pourra recevoir.
Après l’avoir inspectée, l’équipe d’AutoRéduc passera les 15 jours suivants à essayer de vendre la voiture sur le site. Si elle n’y parvient pas, AutoRéduc s’engage à l’acheter au prix indiqué initialement. Ainsi, le vendeur est assuré de vendre son véhicule, soit à un particulier ou, dans le pire des cas, à AutoRéduc au prix plancher.
En parallèle, l’acheteur s’assure de trouver sur la plateforme des véhicules qui ont subi une inspection complète, sur 100 points de contrôle, par des professionnels certifiés.
Une fois que l’acheteur aura choisi une voiture, il aura 14 jours pour changer d’avis, sans justification et trois mois de garantie panne mécanique.
En cas d’annulation de la vente par l’acheteur, le vendeur n’aura pas à s’inquiéter, car AutoRéduc reprendra la voiture pour chercher à la vendre à nouveau.
Quant au traitement du paiement et des démarches administratives (contrat de vente, certificat d’immatriculation) AutoRéduc s’en charge et se rémunère avec une commission de 199 €, qui est le prix du fameux coupon AutoRéduc, caractéristique du site d’achat groupé de voitures.
La startup propose, en outre, de mettre en relation l’acheteur et le vendeur pour essayer la voiture avant de livrer celle-ci au domicile de l’acheteur. L’acheteur peut ainsi recevoir son véhicule, neuf ou d’occasion, à son domicile et AutoRéduc repartira avec l’ancienne voiture pour la livrer chez le nouvel acheteur, engendrant ainsi un cercle vertueux qui permettra au site de s’y retrouver malgré ses faibles marges.
Devenir le leader français de la vente et l’achat de véhicules d’occasion
Fort de son expertise dans la vente de véhicules neufs, AutoRéduc s’attaque donc, maintenant, au marché très convoité des particuliers. Aucune entreprise n’avait, jusqu’à présent, réussi à pénétrer ce marché représentant 60% des véhicules d’occasions vendus en France.
La startup, qui se positionne comme « le concept anti-crise pour acheter ou vendre une voiture« , compte pouvoir ainsi vendre plus de véhicules neufs, en facilitant à l’acheteur la vente de son ancien véhicule, tout en captant les acheteurs de véhicules d’occasion, avec des vendeurs qui deviennent acheteurs sur le site, lorsqu’ils auront vu les sévères critères de contrôle des voitures proposées.
Afin d’offrir un meilleur prix pour acheteur et vendeur, AutoRéduc supprime les étapes de négociation, les voyages chez le concessionnaire, les négociations de dernière minute et, même, les commissions.
Avec l’appui de son activité de vente de voitures neuves et son service de livraison à domicile unique, la startup parisienne envisage, ainsi, de devenir le plus grand marché de vente et d’achat de véhicules d’occasion en Europe.
Pour l’heure, la plateforme est accessible en version bêta publique et prévoit un développement rapide à l’international pour s’attaquer aux grands flux automobiles d’Europe occidentale.

AutoRéduc lance la 1ère plateforme de vente de voitures entre particuliers !

AutoRéduc lance la 1ère plateforme de vente de voitures entre particuliers !

AutoRéduc lance la 1ère plateforme de vente de voitures entre particuliers !

AutoRéduc Occasions vous permet d’acheter ou de vendre une voiture d’occasion en toute sécurité

AutoRéduc Occasions est la 1ère plateforme de vente de voitures entre particuliers. A la différence des sites de petites annonces, AutoRéduc est la première plateforme « Full Stack » ou « e2e » (End to End) dans le secteur automobile. Les plateformes « Full Stack » sont la dernière tendance en e-commerce, car, contrairement aux plateformes classiques, elles offrent une solution complète aux utilisateurs. Ainsi, AutoRéduc occasions agit en tiers de confiance pour faciliter et sécuriser la transaction, afin que le vendeur et l’acheteur aient les meilleures garanties.

http://blog.autoreduc.com/autoreduc-lance-la-1ere-plateforme-de-vente-de-voitures-entre-particuliers/

Concrètement, le véhicule est expertisé et essayé à domicile par un expert automobile certifié qui vérifie également la documentation et l’origine du véhicule, prend 15 photos professionnelles pour les publier sur le site, puis rédige un document avec la valeur de marché du véhicule. Une fois vendu, le véhicule est livré individuellement au domicile de l’acheteur.

Notre service Premium offre également la promesse de vente pour le vendeur et 3 mois de garantie, ainsi qu’une garantie satisfait ou remboursé pour l’acheteur !

http://blog.autoreduc.com/autoreduc-lance-la-1ere-plateforme-de-vente-de-voitures-entre-particuliers/

Découvrez la première plateforme de vente entre particuliers « C2C » !

Accéder à AutoRéduc Occasions

Jeune conducteur : quelle est la bonne voiture pour débuter ?

Deux nouvelles réformes du permis de conduire vont ravir les jeunes conducteurs : en effet, l’âge minimum pour la conduite accompagnée est baissé à 15 ans et l’on pourra désormais passer le permis dès 17 ans et demi.

Réussir l’examen de conduire permet l’accès à la circulation routière au même rang que les usagers les plus anciens et aux mêmes conditions. Un constat cependant : les tarifs d’assurance auto sont nettement plus élevés pour les nouveaux conducteurs. Les assureurs, chiffres à l’appui, affirment prendre plus de risques avec ces nouveaux-venus. Ces derniers seraient, en effet, impliqués dans 22% des accidents mortels.

Peut-on limiter les risques d’accident avec une nouvelle voiture ? Certainement, puisque plusieurs technologies récentes sont sécuritaires et confirment la volonté des constructeurs automobiles de produire des modèles intelligents avec zéro probabilités d’accident.

Jeune conducteur : la bonne voiture pour débuter ?

Voitures qui se sont distinguées par leur niveau de sécurité :

La Honda Jazz, meilleur choix de sécurité en 2014 selon l’IIHS, a reçu les notes les plus élevées lors des tests de collisions réalisés par l’organisme américain spécialisé IIHS.

Pour profiter des avancées de Toyota en matière de sécurité il y’a aussi la Lexus LS 460, équipée d’un système pré-collision permettant au conducteur d’éviter ou de limiter l’impact des collisions.

Acura RLX Sport Hybrid, voiture munie d’un système de détection frontale anti collision qui avertit le chauffeur quand le danger approche et peut carrément prendre l’initiative d’évitement et d’enclenchement des freins si le danger est éminent.

SUV ou petite citadine ?

Nous avons remarqué sur AutoRéduc que, quand le budget le permet, les parents qui offrent leur première voiture à leur enfant devenu conducteur, préfèrent souvent les voir au volant d’un SUV qu’ils ressentent comme plus robuste et donc plus sûr. Si l’argument n’est pas totalement faux, il faut toutefois garder à l’esprit que certaines grosses voitures offrent une visibilité réduite comparées aux citadines. De plus, la puissance qui caractérise ces modèles constitue souvent une tentation malsaine pour des conducteurs encore inexpérimentés.

Il est, par contre, recommandé d’éviter les mini-citadines, car les efforts ayant abouti à leur format compact ont souvent été réalisés aux dépends de leur sécurité.

Jeune conducteur : la bonne voiture pour débuter ?

Conclusion

Le bémol, en fin de compte, c’est que la majorité des jeunes conducteurs n’ont financièrement le choix que de leur prudence. Leurs budgets, souvent inférieurs à 5000 €, ne leur ouvrent les portes que des occasions, dont les problèmes liés à des entretiens négligés ou à l’ancienneté des modèles ne sont finalement pas leurs meilleures garanties de sécurité.

Éviter d’augmenter les frais d’assurance les pousse aussi à faire le choix de voitures avec une petite motorisation, ce qui signifie un modèle réduit et une sécurité en rapport.

Il convient donc, si l’on achète un véhicule d’occasion, de s’assurer qu’il est en bon état mécanique. AutoRéduc Occasions, la première plate-forme de vente de voitures d’occasion entre particuliers, permet à l’acheteur de faire contrôler le véhicule par un expert agréé. Celui-ci se déplacera au domicile du vendeur et contrôlera le véhicule sur 100 points différents, puis fera un test routier. Ensuite, le site se chargera de la livraison du véhicule au domicile de l’acheteur, avec 3 mois de garantie. C’est, incontestablement, la meilleure façon d’acheter une voiture d’occasion !