La majorité des consommateurs sont prêts à acheter leur prochaine voiture en ligne !

La majorité des consommateurs sont prêts à acheter leur prochaine voiture en ligne !

Selon la dernière étude d’Accenture sur l’automobile et le e-commerce, 75 % des automobilistes songeraient à réaliser la prochaine acquisition de leur véhicule intégralement en ligne. Seul le site Autoreduc.com offre cette possibilité en Europe pour l’instant.

Il est vrai que cette étude ne nous surprend pas, puisque sinon nous n’aurions pas lancé AutoRéduc, il y a maintenant 5 ans. A l’époque (oui, 5 ans sur Internet est beaucoup de temps :) ), de nombreux spécialistes nous prenaient pour des excentriques et se demandaient comment nous allions faire pour vendre des voitures neuves sur Internet.

AutoRéduc livrera ses voitures par drone

Nous savions déjà alors que, bientôt, jusqu’à 98% des consommateurs souhaitant acquérir un véhicule feraient des recherches sur Internet pour les aider dans leur décision d’achat. Les dernières études le confirment, les consommateurs se rendant désormais, en moyenne, dans 1.5 concessions au lieu des 4 visitées il y a juste 10 ans !

Ces 4 visites que réalisaient auparavant les consommateurs pour trianguler les différents prix proposés par les concessionnaires et avoir une idée de ce que pouvait être un bon prix, sont devenues superflues avec des sites comme Cardirect.fr ou AutoRéduc, qui proposent déjà le meilleur prix du marché sans avoir à négocier.

La majorité des consommateurs sont prêts à acheter leur prochaine voiture en ligne !

Ces sites, utilisent, soit l’effet « enchère inversée » provoquée par les comparateurs de prix, comme c’est le cas de Cardirect, ou encore la puissance de l’achat groupé, ou « économie de la multitude » pour le cas d’Auto-Réduc.

Nous en parlions dans un autre article, le fameux « Zero Moment of Truth« , terme utilisé par Google pour définir ce « moment de vérité » où le consommateur se décide à acheter, se réalise désormais sur le Net également pour l’achat automobile.

La majorité des consommateurs sont prêts à acheter leur prochaine voiture en ligne !

L’étude d’Accenture, menée auprès de 10 000 automobilistes dans 8 pays, confirme la dernière étude de Cap Gemini Cars Online que nous reprenions également sur ce blog et montre, à nouveau, que plus de 80 % des automobilistes à la recherche d’un nouveau véhicule recourent, sous une forme ou une autre, aux technologies numériques pour se documenter sur leurs modèles préférés.

 

En outre, près des deux tiers des consommateurs (62 %) amorcent le processus d’achat en ligne, notamment en consultant les réseaux sociaux, avant même de se rendre dans une concession.

 

Les consommateurs automobiles sont, par ailleurs, déçus pas l’expérience client sur les sites web des constructeurs automobiles, tandis que les concessions semblent avoir tout simplement décroché dans la course au numérique.

AutoRéduc est le seul site qui permet un achat de voiture 100% en ligne

AutoRéduc est le seul site qui permet un achat de voiture 100% en ligne

Le plus frappant est que les trois quarts (75 %) des personnes interrogées affirment que, si elles en avaient la possibilité, elles réaliseraient l’ensemble du processus d’achat du véhicule en ligne, y compris son financement, assurance, les formalités administratives et la livraison. Un service que seul AutoRéduc offre en ce moment en Europe, avec le paiement du véhicule à distance, les démarches d’immatriculation réalisées entièrement par le site ainsi que la livraison du véhicule, sur remorque, au domicile de l’acheteur.

 

Selon Accenture, au vu des conclusions de l’étude, il apparaît de plus en plus indispensable pour les constructeurs et concessionnaires automobiles de renforcer leur présence numérique, chose cependant plus facile à dire qu’à faire, notamment pour les petits et moyens concessionnaires, au vu de l’accélération des changements dans le e-commerce et des coûts de plus en plus importants pour se faire connaître en tant que marque.

 

Plus de la moitié des automobilistes interrogés estiment encore que des canaux digitaux plus performants pourraient faciliter leur recherche. En l’occurrence, ils réclament des informations plus personnalisées, davantage de démonstrations virtuelles et un plus grand nombre de sites comparateurs.

 

Le comparateur de prix CarDirect.fr

Le comparateur de prix CarDirect.fr

 

Selon Marc Méchaï, Directeur exécutif chez Accenture et responsable du secteur automobile en France « Les nouveaux usages du client numérique bouleversent l’expérience d’achat classique d’un véhicule et l’environnement concurrentiel du secteur automobile (…) l’intérêt manifesté par les automobilistes pour l’achat de véhicules intégralement en ligne ou par le biais de nouveaux mécanismes comme les sites d’enchères tend à démontrer que les constructeurs et concessionnaires devraient étudier de près ces formules ».

 

Pour ce qui est des points faibles du processus d’achat numérique, les automobilistes allemands jugent inefficaces les conseils avant-vente des commerciaux en ligne, tandis que les conducteurs américains estiment que c’est la valeur de reprise du véhicule actuel qui mérite surtout d’être revue, un problème que nous avons solutionné radicalement avec Auto-Réduc Occasions, puisque nous avons développé la 1ère plateforme sécurisée de vente de véhicules d’occasion entre particuliers.

« Que ce soit en Chine, en Allemagne, aux Etats-Unis mais aussi en France, le recours aux technologies numériques pour l’achat d’un véhicule devient de plus en plus habituel et dans certains cas même la norme. De nouveaux modèles économiques sont à inventer pour les constructeurs et concessionnaires s’ils veulent pouvoir tirer parti de cette réalité digitale naissante qui transforme le rapport à la marque et les comportements d’achat des véhicules », conclut Marc Méchaï.

La majorité des consommateurs sont prêts à acheter leur prochaine voiture en ligne !

La « startup » Tesla a trouvé son business model

Par José Senent, fondateur, AutoRéduc.com

Il y a quelque temps j’expliquais sur LinkedIn pourquoi je considère toujours Tesla comme une startup, malgré sa taille et son âge. Je réagissais à un « post » d’un spécialiste en énergie et automobile qui ne voyait aucun futur à Tesla à cause de son manque de rentabilité et j’expliquais à mon interlocuteur que l’on ne peut pas exiger à une start-up d’être profitable, car cela impliquerait une mauvaise gestion de son CEO.

La "startup" Tesla a trouvé son business model

En effet, une startup doit tout réinvestir pour atteindre l’ »hyper-croissance » que ses investisseurs lui demandent (x10 en 3 ans). Un bénéfice serait, par conséquent, une assignation sous-optimale de ses ressources. C’est un débat récurrent pour toutes les grosses sociétés du Net, comme Amazon, par exemple.

Mon interlocuteur répondit qu’il y a longtemps que Tesla n’est plus une startup à cause de son âge : 11 ans. Je répliquai alors avec la définition la plus connue de « startup », celle du grand spécialiste en la matière, Steve Blank, créateur du mouvement « Lean Startup » et professeur d’entreprenariat à l’université de Berkeley. Steve a notemment écrit le « must read » pour entrepreneurs : « The 4 steps to the Epiphany ».

Voici sa définition de startup : « Une startup » est une organisation temporaire à la recherche d’un business model soutenable et scalable ». Cette définition est très importante pour tout entrepreneur et est, hélas, constamment ignorée par les investisseurs européens « early stage » ou d’amorçage, les fameux « business angels » qui, se comportant souvent plutôt comme des banques au lieu de prendre des risques, faute de manque de vision, d’expertise ou de « guts », exigent aux startups d’avoir un Business Model prouvé avec traction et chiffre d’affaires conséquent, chose absurde puisque, pourquoi alors « lâcher » 30% de sa « boîte » quand on est déjà à ce stade proche de la profitabilité ?

Ceci est une discussion que je ne me lasse pas d’aborder lorsqu’on me dit que, si nous voulions, nous pourrions lever des fonds pour AutoRéduc. Malheureusement ce « glamour » des startups est provoqué par ces levées de fonds, recueillies par les médias spécialisés, dont les journalistes n’ont pas assez de bagage pour reconnaître les vraies pépites, à savoir les startups qui peuvent tenir en mode auto-financement aussi longtemps que possible pour créer plus de valeur. Car, en vérité, y a t-il de quoi être fier d’avoir vendu le 30% de la prunelle de ses yeux à des inconnus, incapables par ailleurs de créer un business ?

La "startup" Tesla a trouvé son business model

Voilà donc que mon entrepreneur préféré, Elon Musk, probablement la personne que j’admire le plus au monde, entame un « pivot » impressionnant pour sa société Tesla, un pivot que nous prédimes depuis plusieurs mois sur notre blog, dès que nous entrevîmes les possibilités de la méga-usine de batteries que Tesla construit dans le Nevada.

Le constructeur californien de voitures électriques annonce donc, maintenant, vouloir révolutionner l’entreposage et la consommation d’énergie grâce à des batteries géantes qui, connectées à des panneaux solaires, permettront une autonomie énergétique complète à familles, sociétés et villes entières.

Vidéo de présentation de Tesla Energyhttps://youtu.be/yKORsrlN-2k

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla

La révolution verte est enfin en marche : non seulement les ménages et les entreprises pourront entreposer de l’énergie pour palier aux éventuelles coupures de plus en plus fréquentes aux US en été comme en hiver, mais l’on pourra également enfin consommer une énergie verte illimitée et ce, n’importe où, puisqu’il ne sera pas nécessaire d’être connecté au réseau électrique.

Si vous ne vous faites toujours pas une idée de l’impact de cette annonce, pensez à l’arrivée du téléphone portable et imaginez la révolution qui s’annonce dans les pays africains, par exemple, avec 365 jours de soleil par an, une main d’oeuvre et des espaces illimités et les problèmes de déssalinisation et potabilisation enfin résolus.

Voici donc le vrai business modèle de Tesla : la révolution énergétique, entamée avec sa méga-usine de batteries et les panneaux solaires de Solar City, l’autre « start-up » dans laquelle Elon Musk participe en tant qu’investisseur et conseiller.

Il est vrai que le concept de batteries n’est pas optimal et que l’effet sur la demande de terres rares va être terrible mais, en attendant la solution parfaite des réacteurs nucléaires au Thorium que je défend chaque fois que j’en ai l’occasion, les batteries de Tesla nous permettront d’entrer dans cette révolution industrielle, grâce notamment à l’effet « Loi de Moore » que je prédis pour la voiture électrique depuis plusieurs années.

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla
Vous comprendrez donc maintenant mon admiration pour Elon, qui n’a pas fini de nous étonner, puisqu’il prépare l’envoi du premier homme sur Mars avec Space X, ainsi que son fameux hyper-loop. Cet homme, qui a inspiré le personnage de Iron Man, est une sublimation de ce que peut réaliser l’être humain et, je répète souvent qu’il suffirait de 5 Elon Musk pour résoudre tous les problèmes de la terre.

Alors, puisqu’aucun d’entre nous n’est aussi brillant, joignons nous pour le compléter et révolutionner le monde, il y a tant de choses à faire : politique, administration, enseignement, commerce, choisissez et… entreprenez !

 

Vous aimez aussi les startups ? alors soutenez-nous en partageant cet article :)

 

4 clés pour éviter de faire une mauvaise affaire automobile

L’achat d’une voiture est le 2e achat le plus important après l’habitation, il est donc de la première importance de bien connaître votre budget et vos attentes vis-à-vis de votre nouvelle voiture. Nous vous recommandons de vous mettre à la recherche le plus tôt possible et être prêt(e) ensuite à négocier patiemment les coûts et les conditions.

Comparez les voitures dans votre fourchette de prix et voyez lesquelles répondent le mieux aux fonctions dont vous avez besoin et que vous souhaitez dans votre véhicule. Acheter sa voiture en ligne est la méthode la plus adéquate : les sites d’achats groupés de voitures comme AutoRéduc.com vous offrent, aussi bien une panoplie complète d’informations sur toutes les voitures qui pourraient vous intéresser, que le meilleur prix du marché pour celle que vous aurez choisie.

4 éléments essentiels pour éviter de faire une mauvaise affaire automobile

1. Fin de vie

Si vous envisagez l’ achat d’une voiture neuve, il est de votre avantage de préférer l’achat d’un modèle sortant au moment où celui-ci est remplacé par ce qu’on appelle un « facelift » ou carrément un nouveau modèle. Un « facelift » est une amélioration esthétique de quelques éléments de la carrosserie, comme les phares, pare-chocs, etc. Tous les constructeurs ont recours à cette tactique qui permet de rallonger la vie du modèle en lui donnant on nouvel « appeal ». Il est vrai néanmoins que, du point de vue du consommateur, cette politique accélère la fameuse « obsolescence programmée« .

C’est généralement vers la fin de l’été que la plupart des modèles de l’année suivante entrent sur le marché. Vous bénéficierez, en plus, des offres de déstockage des concessionnaires qui sont particulièrement intéressantes à cette époque.

2. Ayez vos propres sources de financement

Si possible, achetez un véhicule qui ne dépasse pas votre budget. Les anciens n’avaient pas besoin de ce genre de conseils mais, depuis que ce sont répandus les prêts à intérêt, beaucoup ont perdu cette sagesse. Un besoin de financement est, en outre, défavorable en phase de négociation.

3. Méfiez-vous des stratégies de ventes d’options et packs supplémentaires

4 éléments essentiels pour éviter de faire une mauvaise affaire automobile

Les concessionnaires automobiles utilisent toutes sortes de stratégies pour gagner un maximum d’argent avec votre achat de voiture. On ne peut pas leur en vouloir mais, pour éviter de payer plus que vous ne devriez, n’optez pour aucune des demandes supplémentaires. Méfiez-vous aussi des concessionnaires qui s‘engagent trop vite sur des réductions ou des offres qui seront ensuite perdues ou annulées par le commercial. Exigez une offre concrète par téléphone ou email avant de vous déplacer, vous éviterez ainsi une perte de temps considérable à visiter plusieurs concessionnaires, qui vous diront sur place que le véhicule à déjà été immatriculé et a roulé une centaine de kilomètres, ou qu’il est déjà vendu. Méfiez-vous également d’une offre de reprise trop alléchante, car cela veut dire que le concessionnaire pourrait faire plus de remise sur votre voiture neuve.

4. Tout négocier

La chose la plus importante à savoir à propos de l’achat d’une voiture est de bien comprendre que tout est négociable. Il est important de penser à la totalité du coût de la voiture et à bien séparer l’achat de la reprise éventuelle de votre ancien véhicule : des paiements mensuels légers sont attirants mais, en réalité, ils augmentent le coût total du véhicule à long terme.

Sachez enfin que le véhicule le moins cher à l’achat n’est jamais le moins cher en coût d’utilisation global. Il est, par exemple, nettement plus intéressant d’acheter une Renault à -35% sur AutoRéduc qu’une autre marque avec un prix catalogue plus bas mais sans remise.

Comment prendre bien soin de sa voiture

Voici quelques conseils très utiles qui vous permettront d’avoir une voiture plus sûre, plus économique et qui gardera le maximum de valeur si vous décidez un jour de vendre votre véhicule :

1. Lavage une fois par mois

Pourquoi cela est-il si important ? Car une voiture négligée au niveau propreté est un signe annonciateur d’autres négligences qui pourraient, à la longue, détériorer certains accessoires. En outre, à la différence d’une chambre sale et mal rangée, votre voiture circule et se gare sur la voie publique et il serait donc malvenu que l’on vous juge à l’image de votre voiture si celle-ci n’est pas « clean » ! Sachez, de plus, qu’un des critères de sélection chez AutoRéduc-Occasions est son aspect et sa propreté, car un véhicule négligé est très souvent associé à des problèmes techniques.

Comment prendre soin de sa voiture

2. Changer l’huile tous les 5000 km pour les moteurs diesel et tous les 7500 km pour les essences

Votre voiture a besoin d’huile pour lubrifier son moteur, si elle ne dispose pas d’huile fraîche, les saletés s’accumulent et peuvent rendre votre moteur hors d’usage, ce qui finalement vous coûtera beaucoup plus d’argent et de temps et, si vous pouvez programmer le changement d’huile à votre convenance, c’est, par contre, souvent à l’improviste que s’invitent les pannes.

Cela dit, les moteurs modernes et le type d’utilisation du véhicule (longs déplacements quotidiens avec moteur chaud) permettent de rallonger l’échéance jusqu’à 15 000 km ou une fois par an. Veuillez cependant à utiliser de l’huile de la meilleure qualité possible.

3. Vérifiez la pression des pneus tous les mois et refaites un équilibrage tous les 10000 km

Une mauvaise pression des pneus ou leur déséquilibrage peut occasionner plusieurs problèmes : usure prématurée et non uniforme pouvant provoquer une rupture, de l’instabilité et faire consommer à la voiture plus de carburant. Le remplacement de vos pneus est inévitable à la longue mais en prendre soin vous permettra de mieux les amortir.

4. Remplacez vos plaquettes de frein tous les 30 à 45000 km selon les recommandations du constructeur et même avant si nécessaire

Ne pas le faire mettra votre sécurité en péril et pourrait entamer vos disques de frein. A ce niveau de kilométrage c’est aussi l’occasion de changer vos filtres à air. Le changement des bougies pourra encore attendre 5 à 20000 km.

Comment prendre soin de sa voiture

5. Assurez-vous que vos rétroviseurs soient toujours propres et bien cadrés

Cela vous permettra de maintenir votre prudence et d’améliorer votre sécurité au volant.

6. Changer les ampoules de vos phares dès les premiers signes de défaillance

Rouler dans l’obscurité avec une luminosité défectueuse est très désagréable et est, de plus, très vite repéré par les patrouilles de police qui pourront dans ce cas immobiliser votre véhicule pour risque de danger publique.

7. Si vous laissez de côté votre voiture pendant un certain temps, assurez-vous en outre de ce qui suit :

Placez sur votre véhicule une couverture qui englobe bien l’ensemble de la carrosserie jusqu’aux pare-chocs et n’oubliez pas de débrancher votre batterie.

Découvrez nos offres de voiture d’occasion expertisées !

Les éléments clés à savoir avant d’acheter une voiture d’occasion

Ces 7 simples vérifications vous permettrons de minimiser les possibilités de faire une mauvaise affaire si vous achetez une voiture d’occasion :

Le kilométrage

Les habitués des occasions savent que le kilométrage parcouru est l’élément principal valorisant une voiture de seconde main. S’il est réel, ce que souvent un œil avisé sur la voiture peut prouver, alors vous pourrez estimer approximativement la part de temps qu’il vous restera à conduire ce véhicule. Un détail crucial sur cet élément est de se renseigner sur la façon dont a été parcouru ce kilométrage : sur de grandes distances ou principalement en ville… Étant donné que nous parlons du moteur, ce dernier est capable de rouler à grand régime un kilométrage beaucoup plus grand que s’il est sollicité sur de petites vitesses. Hélas, certaines études ont montré que plus de 10% des véhicules d’occasion vendus en France ont le compteur modifié et ce taux est encore plus élevé en Allemagne, où bizarrement la législation est plus permissive. Le pays offrant le plus de sécurité dans ce sens est la Belgique.

201305252200-full

Les vrais experts d’ailleurs ne regardent plus le kilométrage, surtout depuis que les évolutions techniques (valises électroniques) permettent de tricher avec une facilité déconcertante (on se demande comment les constructeurs permettent cela). C’est pourquoi chez AutoRéduc nous vous conseillons fortement de faire expertiser votre véhicule avant de l’acheter.

Les raisons de la vente ?

Les craintes liées aux voitures d’occasion sont telles que cette question devrait immanquablement être posée. En la posant tout en inspectant le véhicule, vous pourrez poursuivre le dialogue et éventuellement relever la véracité ou les mensonges dans les propos du vendeur, en donnant une double attention à sa réponse et à sa façon de répondre. Bien entendu, les raisons de vendre sont multiples et une bonne raison de vendre, comme le fait d’avoir reçu une voiture de société, ne doit pas vous faire baisser les yeux sur les autres éléments !

Venons-en au prix

Un prix trop au-dessus de la moyenne (ou trop bas) sans raison et c’est une mauvaise affaire assurée. Si le prix, par contre, est convenable, alors trouver une entente s’avérera profitable. Si vous avez constaté des futures réparations à réaliser ou le remplacement des pneus, par exemple, c’est le moment de le signaler pour espérer un abattement du prix.

Où avez-vous acheté ce véhicule ?

Ici aussi, le ton franc ou hésitant du vendeur vous dévoilera la sincérité de votre interlocuteur. Était-ce le propriétaire d’origine de la voiture ? A-t-elle servi comme taxi ou véhicule de location par le passé ? L’origine du véhicule que vous achetez ne peut vous être cachée dans le cadre réglementaire d’une vente d’occasion.

Carte grise et livret d’entretien

Les documents du véhicule doivent pouvoir vous être présentés rapidement et au complet. Un regard attentif sur le livret d’entretien vous indiquera le genre de soin ou l’absence de soin qu’aura reçu le véhicule.  Cela est considéré comme un point essentiel par les acheteurs avertis.

Essai et contrôle

Les éléments clés à savoir avant d’acheter une occasion

L’essai doit vous être accepté en cas de demande, il ne doit pas être trop long mais ce n’est pas au vendeur de vous le limiter. De même, le vendeur doit accepter que vous fassiez contrôler la voiture par un professionnel, un vendeur honnête n’a de toute façon rien à cacher.

Couleur d’origine, accidents, rappel d’usine…

Une peinture qui ne serait pas d’origine est un mauvais signe en occasion, car elle pourrait être le résultat d’un accident, d’une conduite imprudente, d’entretiens bâclés ou les trois à la fois. Levez le capot et observez les soudures et la peinture autour des vis. Si le vendeur confirme un accident, voyez si vous souhaitez tout de même acheter le véhicule et le sérieux avec lequel le vendeur a engagé les réparations.

Enfin, renseignez-vous sur les rappels d’usine du modèle que vous achetez, surtout si votre vendeur n’est pas au courant.

Découvrez nos offres de voiture d’occasion expertisées !

Problème de mathématique automobile

Un problème de maths a mit en émoi toute l’équipe d’AutoRéduc depuis quelques jours.

Tout ça, à cause d’Hélène et Albert, qui nous ont contacté désespérés car ils avaient commandé un véhicule chez un concurrent mais n’avaient pas pu obtenir une date de livraison exacte.

Le vendeur leur a, en effet, donné de minces indices pour trouver la date de livraison du véhicule à mesure qu’Albert et Hélène insistaient…

Avec beaucoup de logique, nos ingénieurs ont pu résoudre le casse-tête. Et vous ?

Problème de mathématique automobile

Le vendeur donne au couple dix dates possibles de livraison :

les 15, 16 et 19 mai ;

le 17 et 18 juin ;

le 14 et 16 juillet ;

le 14, 15 et 17 août.

Le vendeur a ensuite communiqué à Albert le mois, puis à Hélène le jour de la livraison.

Albert est désemparé lorsque il nous contacte pour nous raconter sa mésaventure avec le concessionnaire : « Je ne sais toujours pas quand nous aurons notre voiture et je sais qu’Hélène ne sait pas non plus ! »

Louise, notre commerciale, contacte alors Hélène qui explique : « Au départ, je ne savais pas quand était prévue la livraison, mais maintenant je sais. »

Albert répond : « Alors je sais aussi quand est prévue la livraison. »

Question : conseillez-vous à Hélène et Albert d’annuler la commande chez le concurrent et d’acheter plutôt leur véhicule sur AutoRéduc, ou êtes-vous capables de les aider à déterminer la date exacte de livraison ?

 

Bonne chance !

 

Pour ceux qui ne trouvent pas, voici la solution, en quatre étapes :

– Les dix dates se situent entre le 14 et le 19, sachant que le 18 et le 19 n’apparaissent qu’une seule fois. Si la livraison aurait été un 18 ou 19, Hélène aurait pu deviner la date en connaissant juste le jour.

– Mais pourquoi Albert dit-il savoir qu’Hélène ne sait pas ? Si le vendeur avait dit à Albert que la livraison serait en mai ou juin, il aurait été possible que le couple reçoive leur véhicule soit le 19 mai ou le 18 juin. Donc la livraison est en juillet ou août.

– Comment Albert connaît-il la date de livraison après que l’équipe d’AutoRéduc ait parlé avec Hélène ? Parmi les cinq dates restantes en juillet et août, les dates sont entre 15 et 17 avec uniquement le 14 répété deux fois. Si le vendeur avait dit à Hélène que la voiture serait prête le 14, Hélène n’aurait pas pu savoir. Le fait qu’ Hélène dise savoir implique que la livraison n’est pas un 14. Il ne reste donc que trois possibilités : le 16 juillet, le 15 août et le 17 août.

– Après qu’Hélène se soit exprimée, Albert connaît la date de l’anniversaire. Si le commercial avait dit à Albert que la livraison serait effectuée en août, alors Albert n’aurait pas pu savoir parce qu’il y a deux dates possibles en août (et d’ailleurs AutoRéduc est le seul faire des livraisons de véhicules en août).

Donc la livraison aura lieu le 16 juillet !

C’est clair ? Sinon, si vous n’aimez pas les problèmes de maths lorsque vous achetez une voiture, contactez-nous :)

 

Ce tweet à un milliard n’est pas un poisson d’avril !

AutoRéduc n’était pas le seul, mercredi dernier, à faire un gros poisson d’avril à ses fans. Mais, chez certaines start-ups, les conséquences peuvent aller très loin. En effet, cette dernière semaine de mars, le constructeur automobile Tesla se valorisait d’un seul coup un milliard de dollars en bourse suite à un mystérieux tweet de son PDG Elon Musk, annonçant la prochaine sortie d’un nouveau et mystérieux produit.

Le tweet à un milliard qui était un poisson d'avril !

Suite au tweet du PDG sud-africain, les médias s’affolèrent et beaucoup de « gourous » s’aventurèrent à deviner quel serait le mystérieux produit annoncé. De notre côté, nous pensons qu’il s’agit de la nouvelle batterie domestique de Tesla, qui pourrait se recharger à l’énergie solaire, mais nous reviendrons là-dessus dans un autre article.

Le buzz généré par le tweet d’Elon Musk fut énorme et l’on peut maintenant affirmer sans réserves qu’un CEO se doit d’être présent dans les « social media ».

Mais, voilà que le 1er avril, une heure avant le fermeture de la bourse, Tesla annonce la Tesla modèle W, un très gros poisson d’avril du constructeur, se moquant d’Apple (qui a « piqué » une centaine d’ingénieurs à Tesla et semble vouloir construire une voiture électrique), avec une montre « Big Ben » que l’on peu catégoriser de « massive ». Les investisseurs s’affolèrent presque autant que la semaine dernière, avant de lire entièrement le communiqué et de réaliser qu’il s’agissait d’une plaisanterie.

Le tweet à un milliard qui était un poisson d'avril !

Un poisson d’avril un peu décevant, compte tenu des moyens du constructeur californien, mais néanmoins sympathique, bien que les médias n’aient pas trop apprécié cette moquerie, vu le manque de réactions depuis la découverte du poisson :)

Quant à vos serviteurs, nous attendons le 30 avril pour vous informer du très attendu nouveau produit de Tesla !

AutoRéduc livrera ses voitures par drone

Le site de vente de voitures en ligne dévoile un système de livraison à domicile par drone d’ici fin 2016.

AutoRéduc livrera ses voitures par drone

Le PDG d’Autoréduc, José Senent, qui se prend un peu pour l’ Elon Musk français, a dévoilé, vidéo à l’appui, un système de livraison de voitures à domicile par drone que le distributeur de voitures en ligne veut mettre en place dans un futur proche. « Je sais que cela ressemble à de la science-fiction. Mais ce n’en est pas », a déclaré José Senent dans l’émission « 30 Minutes ».

Avec ce nouveau système de livraison, appelé Prime Street, un acheteur pourra recevoir son nouveau véhicule à son domicile partout en France en moins de 3 heures.

La startup française annonce avoir signé un contrat avec le constructeur russe Sikorsky et le fabriquant de drones Digital Works Aircraft, pour produire un drone géant porte-voitures spécialement adapté pour la livraison de SUV et autres berlines.
Le site de vente de voitures en ligne dévoile un système de livraison à domicile par drone d'ici fin 2016.
Sur la vidéo de démonstration, on voit un hélicoptère Sikorsky livrant de façon autonome une voiture depuis les entrepôts d’AutoRéduc jusqu’au client, vivant dans un rayon de 1000 kilomètres et ayant passé commande sur le site Autoreduc.com.
Ce programme, baptisé « Autoréduc Prime Street », pourrait être complètement opérationnel d’ici quatre à cinq ans, selon M. Senent. « Nous livrons déjà nos véhicules à domicile sur camion porte-voiture avec mise en main personnalisée » affirme le PDG, mais le nouveau système requiert notamment de l’approbation des autorités de l’aviation, qui interdisent jusqu’à maintenant toute circulation de drone géant en Europe.

Paris, le 1er avril 2015

Mercedes réinvente le marketing !

Mercedes réinvente le marketing

Depuis plusieurs jours, les habitants de San Francisco ont la chance de pouvoir admirer, circulant dans leur ville, le nouveau concept-car sans conducteur de Mercedes, le F015.

Mercedes réinvente le marketing

Des photos de la voiture en « live » ont été diffusées sur tous les réseaux sociaux  : Twitter, Facebook, Google + et même LinkedIn, plusieurs d’entre elles devenant virales.

Mercedes réinvente le marketing

Le véhicule de Mercedes, un concept-car présenté au CES 2015, roule dans la ville californienne depuis plusieurs jours au grand étonnement de ses habitants, qui se demandent s’il y a ou non un conducteur au volant, les vitres complètement teintées ne permettant pas de voir à l’intérieur.

Mercedes réinvente le marketing automobile

On ne sait pas s’il s’agit d’une innovante campagne de « Guerilla Marketing » de luxe du groupe allemand, ou d’un message adressé à Tesla et Google leur montrant qui est encore le boss mais, l’effet est pour le moins réussi !

Mercedes réinvente le marketing

Mercedes, qui en septembre 2014 a obtenu l’autorisation de tester les véhicules sans conducteur sur les routes de l’Etat de Californie, semble ainsi vouloir définitivement clôturer le débat avec les détracteurs de l’automobile autonome, pour qui cette technologie serait inutile et ennuyeuse.

Mercedes réinvente le marketing automobile

Notez que l’innovation n’est pas seulement esthétique puisque, surnommé « Le luxe en mouvement« , le F 015 possède une technologie à double train hybride à hydrogène.

Au sujet de la technologie de navigation, il n’est pas utile de s’y attarder car elle va probablement encore beaucoup évoluer. A signaler, cependant, que le constructeur allemand travaille sur la superposition des données GPS avec le « real time » apporté par ses radars et lasers, segment sur lequel les constructeurs ont encore une chance d’être performants face à Google et Apple.

Mercedes réinvente le marketing automobile

Quant à l’intérieur du véhicule, nous vous laissons le découvrir ci-dessous et encore bravo à Mercedes pour ce coup de marketing !

Mercedes réinvente le marketing automobile

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla

Nous découvrons les premières images de la plus grande usine de batteries au monde, que Tesla a commencé à construire dans le Nevada. Cette usine permettra à Tesla de devenir le leader incontesté de la production et recyclage de batteries.

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla

Ce que vous voyez ne représente que 20% du chantier ! On devine maintenant l’ampleur faramineuse du projet qui va générer des milliers d’emplois au Nevada. Le constructeur californien, qui lance cette année son très attendu Modèle X, semble réaliser avec succès tout ce qu’il entreprend. En effet, non contente de produire la meilleure voiture au monde, la firme de Palo Alto, en Californie, semble avoir pris définitvement une longueur d’avance face aux constructeurs automobiles traditionnels. Preuve de sa capacité d’exécution exemplaire est qu’elle a réussi là où Better Place avait échoué, à savoir le changement de batterie robotisé.

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla

Le directeur du chantier, J. B. Straubel, ci-dessus, accueillait Elon Musk, le PDG de Tesla (ci-dessous). Tesla produira des batteries pour 500000 véhicules électriques en 2020 mais également des batteries domestiques. Après avoir secoué le monde de l’automobile Premium, l’entrepreneur sud-africain entend attaquer le marché énergétique domestique, notamment au moyen de sa participation dans l’usine de plaques photovoltaïques SolarCity, fondée par ses cousins.

Premières photos de la méga-usine de batteries de Tesla

La Giga-usine de batteries de Lithium-ion coûtera à Tesla 5 milliards de dollars, dont 1,3 seront apportés par l’Etat de Nevada. Le constructeur californien entend ainsi s’assurer le leadership dans la production de batteries, ce qui lui donnera certainement un accès privilégié aux terres rares qui risquent de faire rapidement défaut. En effet, Tesla travaille déjà sur des batteries au graphène, le matériau du futur.

Après avoir révolutionné la construction automobile ainsi que sa distribution, Elon Musk vendra-t-il Tesla à Apple pour pouvoir se consacrer à ses autres projets ? Nous parions que oui. Qu’en pensez-vous ? :)

gigafactory-tesla